BRIBES EN LIGNE
      sous cet article est paru       entre       sur     chant de       allong préparation des ainsi va le travail de qui madame a des odeurs sauvages ce paysage que tu contemplais       nuage     après le "patriote", au lecteur voici le premier moisissures mousses lichens un nouvel espace est ouvert nouvelles mises en frères et les petites fleurs des il semble possible les textes mis en ligne    en quand vous serez tout buttati ! guarda&nbs       avant le recueil de textes ce pays que je dis est madame est toute   saint paul trois rêves de josué,       arauca je crie la rue mue douleur a christiane carmelo arden quin est une antoine simon 12 ici. les oiseaux y ont fait 0 false 21 18 dernier vers aoi       vu       entre à propos des grands je rêve aux gorges polenta       la j’ai perdu mon rm : nous sommes en ….omme virginia par la       deux cher bernard le bulletin de "bribes  je signerai mon       pass&e dernier vers s’il la vie est ce bruissement samuelchapitre 16, versets 1 marcel alocco a 1254 : naissance de juste un  le "musée antoine simon 23         or de profondes glaouis au matin du rita est trois fois humble. pas une année sans évoquer     tout autour (la numérotation des       assis chairs à vif paumes paien sunt morz, alquant depuis ce jour, le site       pour epuisement de la salle, temps où les coeurs   le 10 décembre réponse de michel       devant d’abord l’échange des    nous       voyage dernier vers aoi je serai toujours attentif à un trait gris sur la  hier, 17       un lentement, josué       maquis       juin quai des chargeurs de paysage de ta tombe  et autre petite voix giovanni rubino dit encore la couleur, mais cette ecrire les couleurs du monde       dans  hors du corps pas f j’ai voulu me pencher spectacle de josué dit dernier vers aoi       " clers est li jurz et li       sur       le  “ce travail qui   se f toutes mes       dans l’erbe del camp, ki le lent déferlement l’éclair me dure, c’est parfois un pays voudrais je vous après la lecture de       la violette cachéeton lorsque martine orsoni "si elle est six de l’espace urbain, premier essai c’est "l’art est-il le géographe sait tout accoucher baragouiner souvent je ne sais rien de tout le problème c’est le grand chaises, tables, verres, deuxième apparition de ainsi alfred… je n’ai pas dit que le légendes de michel jamais si entêtanteeurydice  au mois de mars, 1166 pour qui veut se faire une (ô fleur de courge... pas même il n’est pire enfer que voici des œuvres qui, le  il y a le toi, mésange à pour andré la vie humble chez les madame porte à de proche en proche tous prenez vos casseroles et la bouche pure souffrance  “... parler une     cet arbre que quand c’est le vent qui f qu’il vienne, le feu 1- c’est dans tromper le néant       montag c’est ici, me temps de pierres dans la torna a sorrento ulisse torna   iv    vers bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi j’entends sonner les il faut laisser venir madame   adagio   je immense est le théâtre et pour max charvolen 1) tout en vérifiant f tous les feux se sont       d&eacu dans le monde de cette       ce journée de petit matin frais. je te dans le pain brisé son       retour pour michèle pour jean-marie simon et sa ecrire sur je ne saurais dire avec assez       et l’une des dernières c’est extrêmement pour jean marie trois tentatives desesperees marie-hélène mes pensées restent pour andré la danse de   (dans le  monde rassemblé 1.- les rêves de pour philippe       vu que d’heures madame chrysalide fileuse pluies et bruines, j’arrivais dans les j’ai relu daniel biga, tout mon petit univers en c’est la chair pourtant       banlie même si religion de josué il dans l’innocence des ce qu’un paysage peut       " l’attente, le fruit i en voyant la masse aux et que vous dire des quatrième essai de l’instant criblé antoine simon 27 nos voix Éléments -       que je suis celle qui trompe pour martine, coline et laure vous avez       tourne j’aime chez pierre quatrième essai de pour  ce qui importe pour       sur       &agrav le coquillage contre s’ouvre la       la mon cher pétrarque, dernier vers aoi "ces deux là se tendresses ô mes envols je m’étonne toujours de la si elle est belle ? je ouverture de l’espace beaucoup de merveilles pour julius baltazar 1 le   voici donc la de la j’ai travaillé       b&acir       fleur dernier vers aoi   toujours les lettres :  les trois ensembles en 1958 ben ouvre à (josué avait je suis occupé ces le tissu d’acier  on peut passer une vie la poésie, à la  improbable visage pendu karles se dort cum hume allons fouiller ce triangle deux ajouts ces derniers macles et roulis photo 7 dans ma gorge et il parlait ainsi dans la nous avancions en bas de j’ai ajouté les parents, l’ultime l’homme est   né le 7 quand nous rejoignons, en archipel shopping, la approche d’une cinquième citationne       un       ruelle       ton       journ& pur ceste espee ai dulor e est-ce parce que, petit, on madame des forêts de antoine simon 19 béatrice machet vient de le grand combat : antoine simon 29       sur temps de bitume en fusion sur apaches :     longtemps sur      & autres litanies du saint nom exode, 16, 1-5 toute  mise en ligne du texte dans les écroulements quatre si la mer s’est pour helmut       le quand sur vos visages les les grands pour raphaël “dans le dessin si tu es étudiant en     de rigoles en passent .x. portes, r.m.a toi le don des cris qui première       &ccedi reflets et echosla salle       force mon travail est une pour jacky coville guetteurs   tout est toujours en 1257 cleimet sa culpe, si  le grand brassage des passet li jurz, si turnet a tes chaussures au bas de le galop du poème me pour daniel farioli poussant madame, on ne la voit jamais       six       &eacut un jour, vous m’avez  tu vois im font chier   en grec, morías et c’était dans je découvre avant toi       au       le  dernières mises       dans quelques autres le plus insupportable chez bernadette griot vient de nécrologie douce est la terre aux yeux avez-vous vu ils sortent 1-nous sommes dehors.     &nbs on croit souvent que le but ce qui aide à pénétrer le pour jacqueline moretti,  les premières       qui       deux     du faucon le ciel est clair au travers       dans   (à  si, du nouveau       la je t’enlace gargouille et nous n’avons rien     sur la pente       l̵ laure et pétrarque comme antoine simon 30 antoine simon 18 mult est vassal carles de af : j’entends   un vendredi recleimet deu mult la mort, l’ultime port,     pourquoi constellations et   si vous souhaitez j’ai donné, au mois il avait accepté je t’ai admiré,   est-ce que s’égarer on ses mains aussi étaient       un       la pie il s’appelait       et tu napolì napolì arbre épanoui au ciel quatrième essai rares autre essai d’un pour gilbert pierre ciel       o tendresses ô mes antoine simon 13 Être tout entier la flamme chercher une sorte de décembre 2001.       le 0 false 21 18  dans toutes les rues un tunnel sans fin et, à mise en ligne d’un mais non, mais non, tu comme ce mur blanc  c’était       en       pav&ea dernier vers aoi       " "mais qui lit encore le le franchissement des À max charvolen et  de même que les la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Vecchiet

Vecchiet

Dernière publication : 3 juillet 2009.
Les 3 derniers articles : Le temps passe , Constellations , Illusions d’optique .
Les 3 articles les plus lus : Les faces cachées , Objets familiers , I. Projet .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette