BRIBES EN LIGNE
      une l’instant criblé       au       magnol macles et roulis photo 4 histoire de signes . ( ce texte a lentement, josué l’art n’existe  epître aux c’est seulement au à il ne sait rien qui ne va       " poème pour bal kanique c’est les dieux s’effacent       parfoi a christiane a la femme au n’ayant pas antoine simon 21 carissimo ulisse,torna a deuxième essai le attendre. mot terrible. ce qu’un paysage peut clers est li jurz et li violette cachéeton des conserves ! paien sunt morz, alquant (elle entretenait macles et roulis photo 7 quelques autres quand il voit s’ouvrir,  si, du nouveau       crabe- a toi le don des cris qui et…  dits de antoine simon 24       arauca mon cher pétrarque, ecrire les couleurs du monde il arriva que       fleure portrait. 1255 :  pour le dernier jour pour jean-marie simon et sa archipel shopping, la « 8° de cinquième essai tout pour mon épouse nicole madame est la reine des issent de mer, venent as les avenues de ce pays la terre nous la bouche pure souffrance je m’étonne toujours de la       su dans ce périlleux suite du blasphème de dans le patriote du 16 mars dans les hautes herbes       &n quel ennui, mortel pour       quand le recueil de textes un titre : il infuse sa guetter cette chose dernier vers aoi  les trois ensembles ne pas négocier ne li emperere s’est       le les amants se       le siglent a fort e nagent e "pour tes quand sur vos visages les petites proses sur terre « e ! malvais vedo la luna vedo le dernier vers aoi et  riche de mes a grant dulur tendrai puis régine robin, grande lune pourpre dont les fragilité humaine. ensevelie de silence, le lent déferlement journée de       alla ce qui aide à pénétrer le clers fut li jurz e li la force du corps, je ne saurais dire avec assez  tous ces chardonnerets madame est toute dernier vers aoi clere est la noit e la pour michèle gazier 1) à la mémoire de       &n pour nicolas lavarenne ma napolì napolì branches lianes ronces       ( le 23 février 1988, il granz est li calz, si se       banlie li emperere par sa grant c’est la peur qui fait       dans le vieux qui  l’écriture pour le prochain basilic, (la le proche et le lointain « pouvez-vous macles et roulis photo 6    7 artistes et 1 prenez vos casseroles et cinquième citationne   pour olivier   est-ce que et ma foi, nouvelles mises en que d’heures et tout avait " je suis un écorché vif. frères et       sur et je vois dans vos deuxième apparition (dans mon ventre pousse une  les œuvres de       le la deuxième édition du exode, 16, 1-5 toute mesdames, messieurs, veuillez       le     un mois sans etudiant à dernier vers aoi ma voix n’est plus que nous serons toujours ces quando me ne so itu pe       les j’entends sonner les nice, le 8 octobre vous avez antoine simon 9 depuis le 20 juillet, bribes     dans la ruela  l’exposition  ce qui importe pour mult est vassal carles de lancinant ô lancinant 10 vers la laisse ccxxxii approche d’une tout est possible pour qui temps de cendre de deuil de dernier vers aoi les durand : une tout en travaillant sur les       la ecrire sur dernier vers aoi dernier vers aoi       fourr& ce 28 février 2002. réponse de michel cher bernard s’ouvre la printemps breton, printemps       avant       mouett pourquoi yves klein a-t-il le géographe sait tout références : xavier       je me     rien cliquetis obscène des zacinto dove giacque il mio et que vous dire des  au mois de mars, 1166 « voici marcel alocco a dernier vers s’il       midi sculpter l’air : f j’ai voulu me pencher la mastication des 1- c’est dans un besoin de couper comme de autres litanies du saint nom       force       au voici des œuvres qui, le je crie la rue mue douleur dernier vers aoi   langues de plomba la mise en ligne d’un c’est parfois un pays       glouss quand les mots c’était une (ma gorge est une je suis d’un côté pour martine, coline et laure toujours les lettres :       entre bientôt, aucune amarre       que une il faut dire les j’ai parlé dernier vers aoi pour mes enfants laure et face aux bronzes de miodrag  référencem   entrons     le le 15 mai, à   pour adèle et pour marcel très malheureux...       au       assis villa arson, nice, du 17       m&eacu pour maxime godard 1 haute apaches : le plus insupportable chez giovanni rubino dit temps où les coeurs on croit souvent que le but coupé en deux quand       la antoine simon 22       fourmi la brume. nuages station 1 : judas écoute, josué,       journ& deuxième essai ses mains aussi étaient ...et poème pour deuxième approche de un trait gris sur la       le antoine simon 19 carles respunt :  le livre, avec eurydice toujours nue à rm : nous sommes en       chaque troisième essai       la c’est la distance entre il existe deux saints portant générations  de même que les antoine simon 28 toutefois je m’estimais       reine sept (forces cachées qui pour jean marie la question du récit samuelchapitre 16, versets 1   un vendredi buttati ! guarda&nbs rimbaud a donc       au 1) la plupart de ces       j̵ tromper le néant       bien mise en ligne     depuis le soleil n’est pas dernier vers aoi tout en vérifiant macao grise aux barrières des octrois pour daniel farioli poussant le nécessaire non       six m1       antoine simon 16 se reprendre. creuser son autre citation       l̵   (à au seuil de l’atelier quel étonnant dernier vers aoi halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi     surgi  le "musée non, björg, madame aux rumeurs       voyage dans l’innocence des pour jean-louis cantin 1.- sors de mon territoire. fais  “la signification onzième dernier vers aoi descendre à pigalle, se       ce dernier vers aoi "le renard connaît jusqu’à il y a assise par accroc au bord de accorde ton désir à ta dans le pain brisé son       en       baie "je me tais. pour taire. les plus vieilles rare moment de bonheur, avez-vous vu       &agrav       le je reviens sur des maintenant il connaît le Ç’avait été la       dans antoine simon 26 karles se dort cum hume pour gilbert le samedi 26 mars, à 15 elle disposait d’une la littérature de comme c’est   encore une ainsi fut pétrarque dans       la rien n’est aux george(s) (s est la f les marques de la mort sur   anatomie du m et il y a des objets qui ont la dans ce pays ma mère     quand des voix percent, racontent       apparu dans le pays dont je vous « h&eacu     &nbs in the country quand les eaux et les terres dernier vers aoi     après     faisant la (en regardant un dessin de temps où le sang se   iv    vers il est le jongleur de lui titrer "claude viallat, un tunnel sans fin et, à       marche jamais si entêtanteeurydice la mort d’un oiseau. bel équilibre et sa la communication est un jour nous avons seul dans la rue je ris la 13) polynésie à bernadette       un       pass&e tandis que dans la grande de profondes glaouis polenta   saint paul trois deux ce travail vous est dans les carnets   tout est toujours en       m̵ j’aime chez pierre ce monde est semé       b&acir est-ce parce que, petit, on  ce mois ci : sub pour michèle gazier 1 abstraction voir figuration  “... parler une       cerisi       il le texte qui suit est, bien       " la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Boulanger

Boulanger

Dernière publication : 25 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Je sais, un monde se défait , Suspendue au-dessus de l’abîme , Qui frappe à tes paupières bleues .
Les 3 articles les plus lus : Dédicace , Rien n’est vain , Vous deux, c’est joie et inquiétude... .

  • PASCAL BOULANGER

    Dédicace

    Pour Adèle et Nora
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Exergue

    Le passé n’est jamais mort, il n’est même pas encore passé. William Faulkner
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Quand vous serez tout simplement là

    Quand vous serez tout simplement là, lancées dans notre monde, dressées sur notre planète rocheuse ; prenez soin de vos âmes, suivez le meilleur du présent, oubliez le temps sur le fil au-dessus du (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    J’entends sonner les secondes

    J’entends sonner les secondes. Je ne respire plus… Vous voilà, toutes petites et toutes fragiles dans mes bras. Depuis, j’ai beau faire, j’ai beau ne pas faire : toutes mes sensations dépendent des (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    C’est pour moi le premier jour de la création

    C’est pour moi le premier jour de la création. D’emblée, je scrute et je compte : les pieds, les mains, les doigts des mains, les doigts de pieds… Tout va bien, vous êtes entières. Dix-huit mois (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Tout est prêt en moi pour vous accueillir

    Tout est prêt en moi pour vous accueillir. Ceux qui passent sans s’arrêter sont témoins de ma joie. Etre père, cela me rajeunit d’un coup. Mais comment pourrais-je être le Père tout puissant qui (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Vous deux, c’est joie et inquiétude...

    Vous deux, c’est joie et inquiétude, légèreté et déchirement. L’amour que j’ai pour vous, je voudrais qu’il ne soit pas simplement un sentiment, mais aussi une puissance capable de triompher de la peur. (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    ... Presque vingt ans plus tard...

    …Presque vingt ans plus tard, je suis toujours là, à la même place. Je vous attends. J’attends l’inattendu et pourtant le déjà-là.
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Quand nous rejoignons, en auto...

    Quand nous rejoignons, en auto, pour quelques jours de vacances ensemble, cette terre de la Seine-Maritime, nous savons que, d’une minute à l’autre, la lumière peut changer. D’ailleurs, quand nous (...)
    Clefs : poésie , Boulanger

  • PASCAL BOULANGER

    Chaque jour est appel...

    Chaque jour est un appel, une révélation. Chaque jour s’enflamme dans le moindre pli du ciel, dans un fragment de lune, n’importe où et même maintenant quand les nuages font les gros yeux aux étoiles (...)
    Clefs : poésie , Boulanger


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette