BRIBES EN LIGNE
  d’un coté, le soleil n’est pas quelque chose de l’autre le lent tricotage du paysage l’homme est on croit souvent que le but ma chair n’est       le quatrième essai rares macles et roulis photo 6 il faut laisser venir madame       le et nous n’avons rien  les premières       va l’éclair me dure, un homme dans la rue se prend la bouche pleine de bulles un jour nous avons   au milieu de       je dans ma gorge …presque vingt ans plus     de rigoles en madame est toute granz fut li colps, li dux en 1- c’est dans juste un mot pour annoncer       neige   nous sommes 7) porte-fenêtre régine robin, diaphane est le la force du corps, madame, c’est notre bernadette griot vient de à cri et à attendre. mot terrible. travail de tissage, dans pour le prochain basilic, (la le "patriote", derniers le grand combat : nous avancions en bas de bernard dejonghe... depuis le 26 août 1887, depuis la terre nous       au fontelucco, 6 juillet 2000 le géographe sait tout on a cru à       le a la fin il ne resta que  tu vois im font chier une errance de       fourr& ce texte se présente il ne s’agit pas de branches lianes ronces 0 false 21 18 avant dernier vers aoi giovanni rubino dit couleur qui ne masque pas dernier vers aoi ma voix n’est plus que torna a sorrento ulisse torna les lettres ou les chiffres dernier vers aoi percey priest lakesur les suite de dernier vers aoi il est le jongleur de lui ce 28 février 2002. marie-hélène       deux ecrire sur ma mémoire ne peut me madame dans l’ombre des     surgi l’instant criblé ço dist li reis : ce       en reflets et echosla salle 1) la plupart de ces   j’ai souvent franchement, pensait le chef, il existe deux saints portant       &eacut comme une suite de c’est ici, me 0 false 21 18       la onzième l’impression la plus temps de bitume en fusion sur et combien  un livre écrit ce va et vient entre iv.- du livre d’artiste   tout est toujours en       deux ce poème est tiré du       l̵ quatrième essai de pour marcel pour qui veut se faire une la poésie, à la dernier vers aoi nous dirons donc pour jacqueline moretti, c’est une sorte de premier essai c’est pour egidio fiorin des mots "et bien, voilà..." dit thème principal :       cette       un dernier vers que mort     double (dans mon ventre pousse une dernier vers s’il jamais je n’aurais « h&eacu marcel alocco a       la nice, le 30 juin 2000 mougins. décembre toute une faune timide veille rien n’est avant propos la peinture est de toutes les les parents, l’ultime       " a dix sept ans, je ne savais a propos d’une madame, vous débusquez quant carles oït la       journ& sculpter l’air :     ton si j’étais un  pour de       pourqu   voici donc la dernier vers aoi dernier vers aoi bientôt, aucune amarre   le texte suivant a     oued coulant   adagio   je       o légendes de michel ce qui importe pour ici, les choses les plus antoine simon 25 bruno mendonça       su tromper le néant       quinze tendresse du mondesi peu de à la mémoire de « 8° de     un mois sans bien sûrla ce qui fait tableau : ce temps de cendre de deuil de       le et il parlait ainsi dans la  on peut passer une vie  epître aux le numéro exceptionnel de       sabots les avenues de ce pays mouans sartoux. traverse de il pleut. j’ai vu la les textes mis en ligne       &agrav af : j’entends     extraire       pass&e  la lancinante   1) cette pour ma epuisement de la salle,       alla décembre 2001. toutes sortes de papiers, sur il avait accepté madame des forêts de   je ne comprends plus le texte qui suit est, bien       sur quando me ne so itu pe mesdames, messieurs, veuillez je ne sais pas si clers est li jurz et li et si tu dois apprendre à le ciel de ce pays est tout       la la deuxième édition du       crabe- Éléments -       le les durand : une nous serons toujours ces la vie humble chez les iloec endreit remeint li os en introduction à même si béatrice machet vient de dernier vers aoi non... non... je vous assure, À max charvolen et   marcel dans la caverne primordiale f dans le sourd chatoiement ils avaient si longtemps, si la gaucherie à vivre, cinq madame aux yeux       m̵ antoine simon 18 patrick joquel vient de       dans ainsi alfred… vous dites : "un dans le pays dont je vous de soie les draps, de soie autre citation"voui    7 artistes et 1 f le feu est venu,ardeur des     à (elle entretenait tout en travaillant sur les "le renard connaît noble folie de josué, pour michèle gazier 1) (À l’église       voyage À l’occasion de       aujour archipel shopping, la       les       fourr&  jésus on préparait       "       les temps de pierres dans la n’ayant pas ce qui fascine chez j’ai changé le dans les carnets l’une des dernières viallat © le château de les enseignants : bien sûr, il y eut Être tout entier la flamme rare moment de bonheur, six de l’espace urbain, deuxième suite attelage ii est une œuvre       voyage passet li jurz, si turnet a preambule – ut pictura (ma gorge est une madame est la reine des dernier vers aoi       un frères et vi.- les amicales aventures dernier vers aoi li emperere par sa grant mes pensées restent     faisant la       juin vous êtes souvent je ne sais rien de passent .x. portes, dans le train premier a ma mère, femme parmi en cet anniversaire, ce qui  tous ces chardonnerets     les fleurs du aux barrières des octrois juste un l’appel tonitruant du       parfoi qu’est-ce qui est en bribes en ligne a       arauca onze sous les cercles       devant tendresses ô mes envols max charvolen, martin miguel       m&eacu     une abeille de la brume. nuages je ne saurais dire avec assez     nous antoine simon 16 mult est vassal carles de ...et poème pour deux ajouts ces derniers c’est pour moi le premier générations 1254 : naissance de dans le monde de cette le passé n’est "je me tais. pour taire.   un       reine mi viene in mentemi ce pays que je dis est       je me et  riche de mes j’ai longtemps vous avez je n’ai pas dit que le s’ouvre la     vers le soir    seule au neuf j’implore en vain l’attente, le fruit quand sur vos visages les       pav&ea       cerisi    il du fond des cours et des (ô fleur de courge...       pass&e       midi la galerie chave qui mise en ligne d’un reprise du site avec la ses mains aussi étaient au labyrinthe des pleursils f le feu m’a tes chaussures au bas de pour jean-marie simon et sa il en est des meurtrières. station 1 : judas le corps encaisse comme il premier vers aoi dernier pour yves et pierre poher et se reprendre. creuser son je m’étonne toujours de la       et tu la liberté s’imprime à       en un toulon, samedi 9 f le feu s’est sa langue se cabre devant le macao grise la langue est intarissable jamais si entêtanteeurydice       p&eacu       sur prenez vos casseroles et  référencem       &agrav la littérature de abu zayd me déplait. pas il n’y a pas de plus 0 false 21 18 seul dans la rue je ris la  il est des objets sur       bonhe   le 10 décembre 1. il se trouve que je suis a supposer quece monde tienne ce texte m’a été d’un côté sors de mon territoire. fais merci à la toile de       et essai de nécrologie,       bruyan     hélas, antoine simon 15 et si au premier jour il antoine simon 5 madame porte à le lent déferlement al matin, quant primes pert  née à deuxième essai de prime abord, il j’aime chez pierre sur la toile de renoir, les       é présentation du     le la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Dobzynski

Dobzynski

Dernière publication : 22 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Un jour, vous m’avez reproché , Fable .
Les 3 articles les plus lus : Fable , Un jour, vous m’avez reproché .

  • CHARLES DOBZYNSKI

    Fable

    Si tu es étudiant en Chine tu seras tué au printemps troué par les chars. Si tu es Palestinien tu seras tué dans un entonnoir de Gaza. Si tu es Juif tu seras tué par un malfrat qui te croit (...)
    Clefs : poésie , Dobzynski

  • PASCAL BOULANGER

    Un jour, vous m’avez reproché

    Une écharde dans la voix

    Un jour, vous m’avez reproché d’avoir écrit un poème qui vous était dédié à toutes les deux. Vous m’avez fait comprendre que vous étiez très différentes…Comment ne pas vous croire ? Quand nous sommes (...)
    Clefs : poésie , Dobzynski


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette