BRIBES EN LIGNE
      &   marcel iv.- du livre d’artiste  il est des objets sur en cet anniversaire, ce qui "tu sais ce que c’est pour mes enfants laure et       la  “ce travail qui     depuis       le du bibelot au babilencore une cinquième essai tout    en       force   encore une       soleil petites proses sur terre       quinze pour mireille et philippe les étourneaux !  pour le dernier jour       la quant carles oït la pour jean-marie simon et sa non... non... je vous assure, carles li reis en ad prise sa sous l’occupation le 28 novembre, mise en ligne       les       " pour jacqueline moretti, avant propos la peinture est la bouche pleine de bulles ce 28 février 2002. dont les secrets… à quoi d’ eurydice ou bien de antoine simon 20     un mois sans     faisant la un tunnel sans fin et, à envoi du bulletin de bribes et c’était dans "si elle est dans ma gorge le pendu paysage de ta tombe  et (vois-tu, sancho, je suis la pureté de la survie. nul deuxième apparition pour nicolas lavarenne ma       l̵ je désire un deuxième     de rigoles en c’est un peu comme si, je me souviens de l’erbe del camp, ki face aux bronzes de miodrag pour anne slacik ecrire est quand nous rejoignons, en troisième essai dieu faisait silence, mais bien sûr, il y eut pure forme, belle muette, maintenant il connaît le ma mémoire ne peut me au seuil de l’atelier "ah ! mon doux pays,       &n       parfoi je ne peins pas avec quoi, à       m̵ dimanche 18 avril 2010 nous mougins. décembre moisissures mousses lichens f qu’il vienne, le feu   pour adèle et le proche et le lointain i en voyant la masse aux l’instant criblé la brume. nuages "et bien, voilà..." dit madame, on ne la voit jamais il souffle sur les collines ma chair n’est recleimet deu mult et combien dans le monde de cette       sous       banlie les textes mis en ligne     le  un livre écrit antoine simon 14 « voici j’ai en réserve pluies et bruines, antoine simon 11 sixième quand vous serez tout autre essai d’un       sur voile de nuità la et tout avait ensevelie de silence, ses mains aussi étaient mise en ligne d’un       vu et te voici humanité eurydice toujours nue à la musique est le parfum de la danse de et voici maintenant quelques       l̵ inoubliables, les  “la signification pas sur coussin d’air mais le tissu d’acier   anatomie du m et       sur       je       le le plus insupportable chez o tendresses ô mes dernier vers aoi "ces deux là se saluer d’abord les plus deux mille ans nous     à madame des forêts de  dernières mises  dans le livre, le       le epuisement de la salle, karles se dort cum hume arbre épanoui au ciel       sabots dernier vers aoi dernier vers aoi madame aux rumeurs   dernier vers aoi elle ose à peine pour gilbert       dans in the country macles et roulis photo 4 pour andré a propos d’une printemps breton, printemps le 23 février 1988, il voici des œuvres qui, le       " mais jamais on ne temps où le sang se a la libération, les dans les hautes herbes       droite je ne saurais dire avec assez       le nice, le 30 juin 2000       deux vous avez       la       bien       montag dernier vers aoi depuis le 20 juillet, bribes générations       sur faisant dialoguer pour mon épouse nicole clers fut li jurz e li       &agrav il s’appelait art jonction semble enfin merci à marc alpozzo quelques textes quand il voit s’ouvrir,     chambre f les rêves de mes pensées restent       fourmi   dits de  l’exposition  ce jour-là il lui       aux moi cocon moi momie fuseau "le renard connaît       nuage       pav&ea dans l’effilé de     l’é  dernier salut au       le a propos de quatre oeuvres de f dans le sourd chatoiement régine robin, dernier vers aoi madame est une la mort, l’ultime port, le 15 mai, à histoire de signes . au programme des actions le lent déferlement f le feu est venu,ardeur des journée de les avenues de ce pays même si       " la lecture de sainte si, il y a longtemps, les décembre 2001. À max charvolen et martin les parents, l’ultime la deuxième édition du rita est trois fois humble.       allong ma voix n’est plus que violette cachéeton       neige l’attente, le fruit on a cru à pour daniel farioli poussant  le "musée c’est ici, me quand les eaux et les terres       &n       dans derniers       crabe- ne faut-il pas vivre comme mon travail est une le ciel est clair au travers la question du récit       au raphaËl (À l’église il en est des noms comme du souvent je ne sais rien de       les       pas de pluie pour venir immense est le théâtre et   le texte suivant a     chant de Ç’avait été la g. duchêne, écriture le lorsqu’on connaît une       o       un pour j’ai travaillé ce paysage que tu contemplais bernadette griot vient de deux nouveauté, paien sunt morz, alquant monde imaginal, pour martine etudiant à les routes de ce pays sont d’abord l’échange des granz est li calz, si se       le       object dernier vers aoi toutes ces pages de nos l’existence n’est assise par accroc au bord de la poésie, à la giovanni rubino dit mult est vassal carles de il y a tant de saints sur on trouvera la video  il y a le   j’ai souvent d’un côté encore la couleur, mais cette cher bernard le lourd travail des meules l’homme est       aujour derniers vers sun destre     ton un jour nous avons       la         &n  je signerai mon   ciel !!!!       m̵       neige       chaque mouans sartoux. traverse de à propos “la       en nu(e), comme son nom dans le respect du cahier des toutes sortes de papiers, sur madame est toute le passé n’est de la la galerie chave qui marché ou souk ou patrick joquel vient de comment entrer dans une et ma foi, je meurs de soif madame a des odeurs sauvages grant est la plaigne e large la force du corps,       en un viallat © le château de tout est possible pour qui vous avez l’appel tonitruant du leonardo rosa       le     [1]  fin première dernier vers que mort et que vous dire des antoine simon 23      & janvier 2002 .traverse attendre. mot terrible. nécrologie “dans le dessin nice, le 8 octobre       grimpa macles et roulis photo 7 guetter cette chose seul dans la rue je ris la l’heure de la jamais je n’aurais les doigts d’ombre de neige  jésus (de)lecta lucta   vi.- les amicales aventures comme ce mur blanc il y a dans ce pays des voies de mes deux mains juste un mot pour annoncer c’est une sorte de   adagio   je tendresses ô mes envols pour egidio fiorin des mots la liberté de l’être       au li emperere s’est macao grise si grant dol ai que ne ce texte se présente tant pis pour eux. suite du blasphème de des voiles de longs cheveux heureuse ruine, pensait des quatre archanges que f j’ai voulu me pencher dans les carnets il faut aller voir nous viendrons nous masser v.- les amicales aventures du ço dist li reis :       entre       en la communication est ma voix n’est plus que je t’enfourche ma       midi   né le 7       au antoine simon 27 la légende fleurie est station 4 : judas  les dernières chaises, tables, verres,       bruyan  “... parler une dernier vers aoi max charvolen, martin miguel       p&eacu ( ce texte a    il       marche     &nbs ici. les oiseaux y ont fait dernier vers aoi abu zayd me déplait. pas marcel alocco a c’est extrêmement la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Griot

Griot

Dernière publication : 26 avril 2010.
Les 3 derniers articles : de RM à BN le 4 juillet 2000 , de BN à RM, le 2 juillet 2000 , De RM à BN le 30 juin 2000 .
Les 3 articles les plus lus : Pour voir venir la nuit , De RM à BN le 30 juin 2000 , de RM à BN le 4 juillet 2000 .

  • ALAIN FREIXE

    Pour voir venir la nuit

    / Bibliophilie
    à Bernadette Griot, I Ecrire comme marcher, disait l’ami de la promenade. Mais alors ce serait comme quand on ne sait plus vers quoi l’on avance et que l’on finit par tomber sur. Rencontrer. (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    De RM à BN le 30 juin 2000

    Première publication : septembre 2000 / Notes et correspondance
    Nice, le 30 juin 2000 Cher Bernard Noël, Je n’ai eu connaissance du travail de BGC, et plus particulièrement de sa démarche « Dans les bruits du monde » que l’année dernière. Bernadette avait (...)

  • BERNARD NOËL

    de BN à RM, le 2 juillet 2000

    Date de rédaction : septembre 2000
    Le 2 juillet 2000 Cher Raphaël Monticelli Vous avez dit l’essentiel : il ne me reste donc qu’à souligner certains de vos propos. Et d’abord celui qui concerne l’altérité que vous trouvez (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    de RM à BN le 4 juillet 2000

    Date de rédaction : septembre 2000
    Cher Bernard Noël, Voilà bien le fond de l’aventure de Bernadette : elle a pris le risque, dites-vous, de faire appel à l’émotion de l’Autre. Je trouve très intéressant que cet appel, cette (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette