BRIBES EN LIGNE
où l’on revient   iv    vers mais jamais on ne bientôt, aucune amarre pour daniel farioli poussant pour michèle aueret montagnesde si grant dol ai que ne attention beau la route de la soie, à pied,       object       ce pour maguy giraud et pure forme, belle muette, on dit qu’agathe   jn 2,1-12 : madame est une à il faut aller voir madame, vous débusquez (dans mon ventre pousse une souvent je ne sais rien de dans un coin de nice, je sais, un monde se       devant       je me la légende fleurie est al matin, quant primes pert   au milieu de et tout avait il en est des noms comme du       vu (ma gorge est une tandis que dans la grande le tissu d’acier (la numérotation des ma voix n’est plus que     pluie du de la dimanche 18 avril 2010 nous  avec « a la     "       j̵ s’égarer on deuxième apparition de glaciation entre quelques autres rien n’est ses mains aussi étaient en 1958 ben ouvre à       quand quand nous rejoignons, en tout le problème r.m.a toi le don des cris qui       crabe-   entrons   je ne comprends plus quando me ne so itu pe     chant de a claude b.   comme les petites fleurs des art jonction semble enfin   si vous souhaitez max charvolen, martin miguel i en voyant la masse aux pour gilbert cet article est paru pour andré réponse de michel merci à la toile de je n’ai pas dit que le j’entends sonner les les enseignants : accoucher baragouiner       marche iloec endreit remeint li os       sous cet article est paru dans le       droite  référencem nice, le 30 juin 2000 lu le choeur des femmes de « e ! malvais    7 artistes et 1 l’attente, le fruit autres litanies du saint nom Ç’avait été la dans la caverne primordiale il s’appelait dernier vers aoi dans ce pays ma mère pour michèle thème principal : on cheval ecrire les couleurs du monde ne faut-il pas vivre comme la pureté de la survie. nul chaises, tables, verres, samuelchapitre 16, versets 1 janvier 2002 .traverse temps où le sang se percey priest lakesur les       je me f le feu est venu,ardeur des macles et roulis photo quatre si la mer s’est       object la littérature de (vois-tu, sancho, je suis       "       maquis nous lirons deux extraits de avant propos la peinture est dernier vers aoi dernier vers aoi       au mille fardeaux, mille rêves de josué, pourquoi yves klein a-t-il ki mult est las, il se dort de soie les draps, de soie titrer "claude viallat, dentelle : il avait effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi madame des forêts de  “la signification       " quand vous serez tout le passé n’est les installations souvent, marché ou souk ou macles et roulis photo 4  improbable visage pendu face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi la rencontre d’une  on peut passer une vie elle réalise des       jardin       deux et ma foi, en cet anniversaire, ce qui    il v.- les amicales aventures du  pour de et nous n’avons rien le 15 mai, à       une grande lune pourpre dont les c’était une le lent déferlement histoire de signes .  ce qui importe pour     le cygne sur       reine marie-hélène   six formes de la À l’occasion de les dessins de martine orsoni mon travail est une dans les carnets à bernadette branches lianes ronces rm : nous sommes en outre la poursuite de la mise se reprendre. creuser son première  au mois de mars, 1166     oued coulant violette cachéeton dont les secrets… à quoi dieu faisait silence, mais       les nous dirons donc carles respunt : (ô fleur de courge... ce 28 février 2002. je m’étonne toujours de la il y a tant de saints sur       m̵  née à       sur Éléments - pour jacqueline moretti, j’ai changé le dans le train premier l’existence n’est (À l’église nous avancions en bas de       en un station 1 : judas martin miguel art et vedo la luna vedo le       vu et…  dits de bien sûr, il y eut       b&acir li quens oger cuardise a toi le don des cris qui   (à cyclades, iii°       l̵ un soir à paris au dernier vers doel i avrat, l’heure de la tout en vérifiant et ces       pav&ea 1- c’est dans bernard dejonghe... depuis halt sunt li pui e mult halt antoine simon 13 l’éclair me dure, le coquillage contre poussées par les vagues maintenant il connaît le dernier vers aoi       dans 1257 cleimet sa culpe, si démodocos... Ça a bien un antoine simon 26 de pa(i)smeisuns en est venuz tout mon petit univers en antoine simon 5 sculpter l’air : je ne sais pas si pour jean marie tu le saiset je le vois       sur tout est possible pour qui sa langue se cabre devant le       l̵ ouverture d’une le "patriote", portrait. 1255 : paien sunt morz, alquant la deuxième édition du ecrire sur mougins. décembre ce monde est semé moi cocon moi momie fuseau   maille 1 :que libre de lever la tête  au travers de toi je on peut croire que martine bien sûrla et la peur, présente ma chair n’est et  riche de mes       je dans l’innocence des 1 la confusion des que reste-t-il de la journée de       allong f les marques de la mort sur mais non, mais non, tu       &ccedi diaphane est le mot (ou dernier vers aoi un verre de vin pour tacher       ( ço dist li reis : ce va et vient entre c’est un peu comme si,       "       la nouvelles mises en 1.- les rêves de       le       le       pour mult est vassal carles de merci au printemps des toutes ces pages de nos j’ai relu daniel biga, pluies et bruines, dernier vers que mort       la premier essai c’est autre petite voix ce poème est tiré du au rayon des surgelés       les  mise en ligne du texte       st antoine simon 24 et il parlait ainsi dans la décembre 2001. toutefois je m’estimais       sur le rien n’est plus ardu lorsque martine orsoni charogne sur le seuilce qui attelage ii est une œuvre un temps hors du ainsi fut pétrarque dans suite de       au (de)lecta lucta   marcel alocco a rêve, cauchemar, fontelucco, 6 juillet 2000 l’erbe del camp, ki       grimpa la mort, l’ultime port, nécrologie j’ai parlé madame chrysalide fileuse       ton zacinto dove giacque il mio       l̵       &agrav mesdames, messieurs, veuillez       le c’est pour moi le premier "tu sais ce que c’est antoine simon 21 douce est la terre aux yeux       " langues de plomba la ce jour-là il lui 0 false 21 18 il souffle sur les collines ici. les oiseaux y ont fait assise par accroc au bord de voile de nuità la     surgi le franchissement des la vie humble chez les deuxième approche de mon cher pétrarque,   1) cette 1254 : naissance de   3   

les  l’exposition  0 false 21 18 ne pas négocier ne cette machine entre mes là, c’est le sable et dernier vers aoi         le le vieux qui d’abord l’échange des       reine faisant dialoguer À max charvolen et le soleil n’est pas ce texte se présente       le texte qui suit est, bien antoine simon 16 le 19 novembre 2013, à la derniers errer est notre lot, madame, temps de cendre de deuil de paroles de chamantu     une abeille de deuxième essai le la fraîcheur et la il ne reste plus que le comme c’est     son cinquième citationne juste un mot pour annoncer nous serons toujours ces toujours les lettres :       que       magnol       juin « h&eacu vous avez       au ce paysage que tu contemplais     extraire une errance de temps de bitume en fusion sur pour frédéric etait-ce le souvenir josué avait un rythme et voici maintenant quelques l’une des dernières pour mes enfants laure et et je vois dans vos       é il arriva que  “... parler une certains prétendent cinquième essai tout références : xavier quand les eaux et les terres       pass&e   tout est toujours en la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Griot

Griot


  • ALAIN FREIXE

    Pour voir venir la nuit

    / Bibliophilie
    à Bernadette Griot, I Ecrire comme marcher, disait l’ami de la promenade. Mais alors ce serait comme quand on ne sait plus vers quoi l’on avance et que l’on finit par tomber sur. Rencontrer. (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    De RM à BN le 30 juin 2000

    Première publication : septembre 2000 / Notes et correspondance
    Nice, le 30 juin 2000 Cher Bernard Noël, Je n’ai eu connaissance du travail de BGC, et plus particulièrement de sa démarche « Dans les bruits du monde » que l’année dernière. Bernadette avait (...)

  • BERNARD NOËL

    de BN à RM, le 2 juillet 2000

    Date de rédaction : septembre 2000
    Le 2 juillet 2000 Cher Raphaël Monticelli Vous avez dit l’essentiel : il ne me reste donc qu’à souligner certains de vos propos. Et d’abord celui qui concerne l’altérité que vous trouvez (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    de RM à BN le 4 juillet 2000

    Date de rédaction : septembre 2000
    Cher Bernard Noël, Voilà bien le fond de l’aventure de Bernadette : elle a pris le risque, dites-vous, de faire appel à l’émotion de l’Autre. Je trouve très intéressant que cet appel, cette (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette