BRIBES EN LIGNE
deuxième approche de   f j’ai voulu me pencher il avait accepté pas sur coussin d’air mais a propos d’une sors de mon territoire. fais       embarq c’est seulement au pour ma et tout avait « 8° de madame dans l’ombre des f les feux m’ont face aux bronzes de miodrag je me souviens de o tendresses ô mes dernier vers aoi la pureté de la survie. nul       dans non, björg, toujours les lettres :  pour jean le       &agrav pour jean gautheronle cosmos       force la prédication faite temps où les coeurs et je vois dans vos comme une suite de madame est toute présentation du   est-ce que antoine simon 2 (dans mon ventre pousse une ce qui aide à pénétrer le une errance de   le texte suivant a       fleur ço dist li reis : pure forme, belle muette, et c’était dans       je encore une citation“tu dernier vers aoi  improbable visage pendu         &n       dans samuelchapitre 16, versets 1 sequence 6   le       object couleur qui ne masque pas  le grand brassage des « h&eacu iloec endreit remeint li os equitable un besoin sonnerait le vieux qui deux nouveauté, montagnesde       le de l’autre après la lecture de tant pis pour eux. il arriva que       assis la danse de raphaËl elle ose à peine la brume. nuages douze (se fait terre se       apr&eg À l’occasion de si, il y a longtemps, les apaches : halt sunt li pui e mult halt là, c’est le sable et dernier vers aoi   je meurs de soif station 1 : judas dernier vers aoi s’ouvre la  il est des objets sur abu zayd me déplait. pas dernier vers aoi    tu sais dans les horizons de boue, de ne faut-il pas vivre comme antoine simon 13       dans “le pinceau glisse sur pour julius baltazar 1 le le "patriote", à propos des grands raphaël c’était une quelque chose dernier vers aoi pour jean-louis cantin 1.- pour lee mult est vassal carles de dans un coin de nice, à la mémoire de un jour, vous m’avez dorothée vint au monde c’est un peu comme si,       et tu epuisement de la salle,     ton       &n inoubliables, les alocco en patchworck © 1 la confusion des 7) porte-fenêtre f dans le sourd chatoiement de tantes herbes el pre se reprendre. creuser son pour jean-marie simon et sa et que vous dire des je t’enlace gargouille  “ne pas edmond, sa grande deux mille ans nous pour frédéric pour a supposer quece monde tienne ainsi va le travail de qui macao grise le grand combat : il s’appelait g. duchêne, écriture le   (dans le s’égarer on       tout le problème quatrième essai de il faut laisser venir madame    7 artistes et 1       m&eacu l’impossible iv.- du livre d’artiste macles et roulis photo 6 c’est pour moi le premier cet univers sans …presque vingt ans plus       en un tout est possible pour qui il en est des meurtrières.       l̵ mais non, mais non, tu tout en vérifiant mais jamais on ne       bonheu pierre ciel   six formes de la pour martin f le feu m’a dans le patriote du 16 mars j’ai relu daniel biga, sept (forces cachées qui le lourd travail des meules       au dernier vers aoi le temps passe dans la       vu (josué avait       pour  “comment onze sous les cercles al matin, quant primes pert rare moment de bonheur, vertige. une distance travail de tissage, dans sa langue se cabre devant le tu le saiset je le vois dans ce périlleux  epître aux   encore une au lecteur voici le premier  au travers de toi je antoine simon 19 dernier vers aoi spectacle de josué dit pour jacqueline moretti,       il       sur  dans le livre, le ce 28 février 2002. constellations et la mort d’un oiseau.   dits de "ces deux là se       je la légende fleurie est       neige rien n’est plus ardu c’est la distance entre descendre à pigalle, se j’arrivais dans les ce jour-là il lui       descen torna a sorrento ulisse torna       &eacut       dans sixième       la clere est la noit e la un besoin de couper comme de       il       dans quai des chargeurs de je serai toujours attentif à clers est li jurz et li les dernières       s̵ dans les carnets   saint paul trois les avenues de ce pays en introduction à a la femme au       au je désire un approche d’une libre de lever la tête autre essai d’un pour max charvolen 1) dernier vers aoi   pour théa et ses       longte les doigts d’ombre de neige     les fleurs du l’attente, le fruit coupé le sonà  la toile couvre les au commencement était les parents, l’ultime la langue est intarissable merci à la toile de le galop du poème me 1.- les rêves de l’heure de la à cri et à macles et roulis photo saluer d’abord les plus pur ceste espee ai dulor e l’art n’existe un verre de vin pour tacher diaphane est le mot (ou "l’art est-il nice, le 18 novembre 2004       sur le vi.- les amicales aventures madame est une un temps hors du de profondes glaouis accoucher baragouiner bientôt, aucune amarre onzième a ma mère, femme parmi    en       vaches paien sunt morz, alquant madame est la reine des la vie humble chez les madame aux rumeurs et que dire de la grâce j’écoute vos cher bernard       six a l’aube des apaches, ce pays que je dis est comme un préliminaire la des quatre archanges que quand les eaux et les terres dentelle : il avait l’homme est avec marc, nous avons à bernadette c’est vrai       dans il existe deux saints portant dont les secrets… à quoi le proche et le lointain dans les rêves de la franchement, pensait le chef, le numéro exceptionnel de     &nbs antoine simon 3 pour michèle gazier 1 autre citation"voui f tous les feux se sont       ce j’ai changé le  “la signification preambule – ut pictura   (à 1 au retour au moment 13) polynésie "ah ! mon doux pays, antoine simon 5       allong i mes doigts se sont ouverts non... non... je vous assure, ainsi fut pétrarque dans des conserves ! f le feu s’est il n’était qu’un j’ai ajouté passent .x. portes, il est le jongleur de lui c’est extrêmement très malheureux...       montag la musique est le parfum de un jour nous avons la mort, l’ultime port, et…  dits de nous lirons deux extraits de dernier vers aoi fontelucco, 6 juillet 2000     cet arbre que       voyage les lettres ou les chiffres pour marcel       deux ils sortent antoine simon 33 dessiner les choses banales janvier 2002 .traverse dimanche 18 avril 2010 nous la chaude caresse de pour michèle aueret jamais si entêtanteeurydice       la la galerie chave qui     nous accorde ton désir à ta   marcel   jn 2,1-12 : 0 false 21 18    nous "si elle est essai de nécrologie, le ciel est clair au travers     double heureuse ruine, pensait     le cygne sur premier vers aoi dernier station 3 encore il parle     m2 &nbs tendresse du mondesi peu de comment entrer dans une   au milieu de  jésus errer est notre lot, madame,    seule au pour mireille et philippe mult ben i fierent franceis e suite du blasphème de pour nicolas lavarenne ma       dans cette machine entre mes   je ne comprends plus prenez vos casseroles et avant propos la peinture est       maquis mes pensées restent le 26 août 1887, depuis dernier vers que mort zacinto dove giacque il mio  la lancinante genre des motsmauvais genre aucun hasard si se morz est rollant, deus en ad en cet anniversaire, ce qui sur la toile de renoir, les siglent a fort e nagent e macles et roulis photo 7 0 false 21 18 a toi le don des cris qui   si vous souhaitez cliquetis obscène des       juin       sur des quatre archanges que qu’est-ce qui est en       gentil depuis ce jour, le site il pleut. j’ai vu la    il si j’étais un       object assise par accroc au bord de   entrons la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Klein

Klein


  • 6 essais sur les monochromes

    A propos d’Yves Klein

    Approches de l’oeuvre d’Yves Klein. Ce texte est paru dans la revue "artistes" Il a été publié dans le recueil "Les Rossignols du crocheteur" (Z’étditions)

  • MARCEL ALOCCO

    Spiritualité et matérialité dans l’oeuvre de Yves Klein

    interventions au cours de la table ronde du colloque du MAMAC

    Date de rédaction : 19 mai 2000
    1. Il se trouve que je suis Niçois et je suis très étonné, en entendant parler de sainte Rita, que soit évoquée l’Italie alors que les niçois savant que sainte Rita fait partie d’un culte très (...)

  • MARCEL ALOCCO

    Yves Klein, une pensée dix-neuvième

    Date de rédaction : avril 2000
    Pourquoi Yves Klein a-t-il exercé une telle fascination sur toute une génération et finalement, semble-t-il, si peu influencé les arts plastiques, si ce n’est comme l’un des plus percutants (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    premier essai

    Premier essai

    Premier essai C’est entendu, la peinture, si elle n’est pas vraiment morte, se meurt... en tout cas elle peut mourir... On le proclame d’ailleurs pour l’art tout entier. La mort de l’art, la mort (...)
    Clefs : Klein , Monticelli R.

  • RAPHAEL MONTICELLI

    sixième essai

    Sixième essai « Homme (...) tiens-toi donc prêt, pense bien à ce point, parce que si tu gagnes en ce point tu as gagné tout le reste, mais si tu perds, ce que tu fais ne vaudra rien. », écrit (...)
    Clefs : Klein , Monticelli R.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette