BRIBES EN LIGNE
derniers vers sun destre dernier vers aoi       je pour m.b. quand je me heurte       jonath pour martin dernier vers aoi janvier 2002 .traverse même si noble folie de josué, là, c’est le sable et antoine simon 23 quand sur vos visages les       sur vedo la luna vedo le il existe deux saints portant un temps hors du "ces deux là se       b&acir monde imaginal,   ciel !!!! grande lune pourpre dont les cette machine entre mes la galerie chave qui pour michèle la langue est intarissable la vie humble chez les démodocos... Ça a bien un régine robin, “le pinceau glisse sur pour michèle aueret o tendresses ô mes       dans temps de pierres     oued coulant       grappe cet univers sans je t’ai admiré,       alla dernier vers doel i avrat, bel équilibre et sa (dans mon ventre pousse une macles et roulis photo 4  les premières   la baie des anges un trait gris sur la       object vous deux, c’est joie et et c’était dans  référencem et tout avait  monde rassemblé l’ami michel les durand : une le temps passe dans la la vie est dans la vie. se deuxième suite il aurait voulu être pour jean marie immense est le théâtre et       dans ce va et vient entre f les rêves de à la bonne sixième c’était une       le paroles de chamantu       qui tous feux éteints. des       allong pour raphaël  au mois de mars, 1166 il existe au moins deux la liberté de l’être troisième essai et nous viendrons nous masser   3   

les martin miguel art et       ton il s’appelait toulon, samedi 9       au À la loupe, il observa       &n ce qui fascine chez la poésie, à la       &ccedi       &n accorde ton désir à ta deuxième essai le pour pierre theunissen la et il parlait ainsi dans la le lent tricotage du paysage ma chair n’est antoine simon 20 a propos de quatre oeuvres de voile de nuità la deuxième pour andré villers 1) ce qui fait tableau : ce je ne saurais dire avec assez pour frédéric f tous les feux se sont clere est la noit e la     du faucon raphaël   je n’ai jamais       le       au 13) polynésie       parfoi antoine simon 17 ce poème est tiré du le numéro exceptionnel de pour marcel le soleil n’est pas torna a sorrento ulisse torna quatrième essai rares       au iloec endreit remeint li os les routes de ce pays sont       é max charvolen, martin miguel recleimet deu mult antoine simon 2   pour le prochain quai des chargeurs de af : j’entends clers est li jurz et li antoine simon 7 a la fin il ne resta que (elle entretenait on trouvera la video deuxième essai libre de lever la tête pour yves et pierre poher et   entrons percey priest lakesur les       bien deuxième apparition je meurs de soif       voyage       sur "moi, esclave" a pourquoi yves klein a-t-il et nous n’avons rien toutes sortes de papiers, sur au lecteur voici le premier     sur la et voici maintenant quelques je t’enlace gargouille le ciel est clair au travers       neige beaucoup de merveilles dorothée vint au monde charogne sur le seuilce qui     sur la pente       midi   pour théa et ses à propos “la       fourmi epuisement de la salle, d’abord l’échange des   maille 1 :que la terre a souvent tremblé napolì napolì dans ma gorge au matin du chairs à vif paumes dans ce périlleux douce est la terre aux yeux       je     le cygne sur     nous le nécessaire non dernier vers aoi douze (se fait terre se       l̵ de proche en proche tous mult ben i fierent franceis e le 23 février 1988, il je suis celle qui trompe       juin paysage de ta tombe  et     vers le soir mult est vassal carles de  de même que les   est-ce que les plus vieilles l’instant criblé a supposer quece monde tienne se placer sous le signe de entr’els nen at ne pui les premières station 3 encore il parle très saintes litanies dans le pain brisé son       crabe- j’ai ajouté je t’enfourche ma c’est un peu comme si, jamais si entêtanteeurydice je m’étonne toujours de la tout à fleur d’eaula danse       baie       le mon travail est une     une abeille de     l’é je ne sais pas si     depuis réponse de michel macles et roulis photo 7     double       deux issent de mer, venent as j’ai parlé lorsque martine orsoni   ces notes et la peur, présente juste un a toi le don des cris qui exacerbé d’air station 7 : as-tu vu judas se intendo... intendo ! dernier vers aoi À l’occasion de frères et le samedi 26 mars, à 15 dernier vers aoi         rampan       le troisième essai       entre et ma foi, laure et pétrarque comme j’ai changé le je suis il en est des meurtrières. de pa(i)smeisuns en est venuz   né le 7  avec « a la tromper le néant l’existence n’est dans le patriote du 16 mars en introduction à À max charvolen et martin vi.- les amicales aventures l’impossible encore une citation“tu bientôt, aucune amarre juste un mot pour annoncer       va f le feu s’est il ne sait rien qui ne va bribes en ligne a       apparu dire que le livre est une     après le géographe sait tout     pourquoi deuxième apparition de   dits de c’est pour moi le premier ajout de fichiers sons dans  tu vois im font chier allons fouiller ce triangle écoute, josué, ce pays que je dis est dans les horizons de boue, de       dans on cheval ce n’est pas aux choses c’est vrai d’un côté petit matin frais. je te       sur le       droite de profondes glaouis       vu       sur il avait accepté clers fut li jurz e li       un ainsi alfred… zacinto dove giacque il mio elle disposait d’une carmelo arden quin est une tout en vérifiant     extraire dernier vers aoi je suis occupé ces       m̵ merci au printemps des moi cocon moi momie fuseau et ces       fleur coupé le sonà       et       &agrav       bonheu li emperere par sa grant mais non, mais non, tu iv.- du livre d’artiste arbre épanoui au ciel un besoin de couper comme de  marcel migozzi vient de onze sous les cercles le galop du poème me       deux je déambule et suis quelque temps plus tard, de       tourne   la production (ma gorge est une 0 false 21 18 À perte de vue, la houle des dernier vers aoi et je vois dans vos etait-ce le souvenir i.- avaler l’art par dernier vers aoi quelque chose le travail de bernard       il journée de dernier vers aoi (À l’église tu le saiset je le vois     dans la ruela  pour jean le la deuxième édition du  les éditions de dernier vers s’il dans les hautes herbes macles et roulis photo 3 madame a des odeurs sauvages spectacle de josué dit il y a tant de saints sur le franchissement des le coquillage contre soudain un blanc fauche le suite du blasphème de       au grant est la plaigne e large certains prétendent un homme dans la rue se prend 0 false 21 18 a l’aube des apaches,       "et bien, voilà..." dit dernier vers aoi vous avez pour max charvolen 1) le 15 mai, à       au  le "musée       l̵       &eacut station 1 : judas pour andré c’est la peur qui fait le proche et le lointain le "patriote",       sur quelques autres ma voix n’est plus que mes pensées restent raphaël avez-vous vu       fleure histoire de signes . dernier vers aoi       en sculpter l’air :       soleil cinquième essai tout       dans une autre approche de  il y a le ce jour là, je pouvais toute une faune timide veille outre la poursuite de la mise on peut croire que martine je désire un       ma portrait. 1255 : pour jacqueline moretti,       maquis le scribe ne retient       un antoine simon 10 rêves de josué, la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Migozzi

Migozzi


  • MARCEL MIGOZZI

    Sur la vitre de la cuisine

    pour Michèle Monte sous la vitre de la cuisine, rare qu’un merle ait choisi l’olivier, hésite à perdre sa noire immobilité dans l’herbe si rare qu’il faut le rappeler à l’écriture, sans charger (...)
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Dernier salut au rouge-gorge

    dernier salut au rouge-gorge le jardin où bleuit la nuit sent les tomates à l’invisble chair si proche jardin, bonheur au confluent, destin
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Toi, mésange à précision

    toi, mésange à précision sur des graines invisibles sans bas âge, tu vis et tu meurs, infiniment supérieure à ce pronom servile : je
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Rossignolet, tu la mérites...

    rossignolet tu la mérites, cette nuit blanche de gel et d’amandier et de silence qui déborde de lait cru la source ruisselle des branches dans l’arrondissement des fleurs, ta voix jusqu’au nu le (...)
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Tous ces chardonnerets élégants...

    tous ces chardonnerets élégants de cuisine vers les graines lancées en séduction s’envolent sauf un qui me regarde et pose vite qui es-tu
    Clefs : poésie , Migozzi


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette