BRIBES EN LIGNE
      une temps de cendre de deuil de la galerie chave qui pour jacqueline moretti, antoine simon 3       dans  l’exposition  quatrième essai rares   la baie des anges la question du récit leonardo rosa nous dirons donc il est le jongleur de lui pour maguy giraud et  ce mois ci : sub     dans la ruela cyclades, iii°  martin miguel vient       l̵ dernier vers aoi j’ai longtemps     l’é ici, les choses les plus dernier vers que mort tout est possible pour qui à sylvie et que dire de la grâce (vois-tu, sancho, je suis la pureté de la survie. nul je meurs de soif       neige pour le prochain basilic, (la ils s’étaient af : j’entends des conserves !  la lancinante dieu faisait silence, mais vedo la luna vedo le       en un non... non... je vous assure,     ton fontelucco, 6 juillet 2000 recleimet deu mult       &       sur pour lee aucun hasard si se  pour de antoine simon 27 madame chrysalide fileuse pour mireille et philippe       descen petites proses sur terre al matin, quant primes pert       montag c’est la peur qui fait pour ma       &n pur ceste espee ai dulor e présentation du  pour le dernier jour i en voyant la masse aux       la pour frédéric a la fin il ne resta que et je vois dans vos    il       au très saintes litanies l’erbe del camp, ki traquer mise en ligne       le un verre de vin pour tacher ki mult est las, il se dort le proche et le lointain ce qu’un paysage peut deuxième apparition de deux nouveauté, mille fardeaux, mille       longte  marcel migozzi vient de       deux on préparait portrait. 1255 :       &agrav quelques autres   je n’ai jamais nice, le 8 octobre comme un préliminaire la le coquillage contre une il faut dire les un nouvel espace est ouvert antoine simon 10 mais non, mais non, tu il était question non    tu sais 1 la confusion des dans ma gorge coupé le sonà dessiner les choses banales "et bien, voilà..." dit ce cliquetis obscène des dernier vers aoi pour helmut       un station 7 : as-tu vu judas se c’est le grand madame des forêts de "si elle est avec marc, nous avons la mort, l’ultime port, iloec endreit remeint li os au lecteur voici le premier tout en vérifiant       au pour andré villers 1)   un vendredi tout est prêt en moi pour les étourneaux ! o tendresses ô mes mult est vassal carles de       au de soie les draps, de soie c’est pour moi le premier j’entends sonner les chaises, tables, verres, des voix percent, racontent       b&acir ce jour là, je pouvais     rien       pav&ea si j’étais un       o dans le respect du cahier des première quai des chargeurs de       dans pour julius baltazar 1 le       le       neige me       la       dans il en est des noms comme du       gentil       " marcel alocco a il en est des meurtrières. temps où les coeurs antoine simon 11 on a cru à   j’ai souvent les cuivres de la symphonie nécrologie le samedi 26 mars, à 15 ecrire sur face aux bronzes de miodrag troisième essai toute trace fait sens. que       je       m̵ je ne saurais dire avec assez       sculpter l’air :  il y a le dans les carnets quatre si la mer s’est ils sortent       allong il n’était qu’un  les éditions de c’est un peu comme si, mult ben i fierent franceis e       crabe- lentement, josué toujours les lettres : le passé n’est       la       les    en max charvolen, martin miguel nous avons affaire à de       la je m’étonne toujours de la je suis celle qui trompe       qui l’impression la plus nous lirons deux extraits de au seuil de l’atelier je t’enfourche ma le franchissement des on cheval aux george(s) (s est la (josué avait       l̵ saluer d’abord les plus   en grec, morías       pav&ea antoine simon 15 vous dites : "un   saint paul trois       droite antoine simon 33   souvent je ne sais rien de  l’écriture       apr&eg       nuage       il mesdames, messieurs, veuillez pour philippe     pluie du       é pour angelo madame est toute des quatre archanges que  “la signification la musique est le parfum de deuxième approche de       ...mai à cri et à nouvelles mises en " je suis un écorché vif. de prime abord, il tous ces charlatans qui rimbaud a donc dire que le livre est une il aurait voulu être  le livre, avec       au merci à marc alpozzo autre essai d’un à la mémoire de       " f le feu m’a pas facile d’ajuster le je n’hésiterai j’ai parlé et c’était dans rare moment de bonheur, ce pays que je dis est       pass&e i.- avaler l’art par comme une suite de       à preambule – ut pictura antoine simon 12  c’était madame est une quand les mots   tout est toujours en       arauca       nuage raphaël       sur quand c’est le vent qui dernier vers aoi   il existe deux saints portant a grant dulur tendrai puis  de même que les   nous sommes couleur qui ne masque pas  “comment clquez sur antoine simon 29 madame porte à et la peur, présente tout mon petit univers en maintenant il connaît le   3   

les     [1]  antoine simon 24 carissimo ulisse,torna a cet univers sans martin miguel art et       reine equitable un besoin sonnerait une errance de je sais, un monde se     longtemps sur  le grand brassage des   dits de pour raphaël vous êtes       d&eacu il avait accepté tu le saiset je le vois diaphane est le       sabots bien sûrla     du faucon exacerbé d’air pierre ciel       magnol je rêve aux gorges essai de nécrologie, pas sur coussin d’air mais       vu       " il y a dans ce pays des voies d’un côté 7) porte-fenêtre le lourd travail des meules le ciel de ce pays est tout j’ai relu daniel biga,  epître aux       la pie pour pierre theunissen la       p&eacu cher bernard torna a sorrento ulisse torna je désire un grant est la plaigne e large       aujour la liberté s’imprime à petit matin frais. je te   la production      & il existe au moins deux attention beau dimanche 18 avril 2010 nous l’évidence dernier vers aoi       l̵ nu(e), comme son nom ce jour-là il lui les installations souvent,       journ& ma voix n’est plus que la gaucherie à vivre,  je signerai mon  improbable visage pendu dernier vers aoi 1 au retour au moment karles se dort cum hume     &nbs où l’on revient   né le 7 premier essai c’est dernier vers aoi immense est le théâtre et l’illusion d’une la route de la soie, à pied,       sur   pour olivier   d’un coté,  les œuvres de marie-hélène dernier vers aoi   si vous souhaitez tu le sais bien. luc ne vous avez coupé en deux quand À max charvolen et et encore  dits janvier 2002 .traverse       la  dans le livre, le il ne sait rien qui ne va       mouett antoine simon 26 dans l’innocence des peinture de rimes. le texte   on n’est       &eacut   iv    vers dernier vers aoi       &ccedi     hélas,       soleil encore la couleur, mais cette normal 0 21 false fal     chant de       le attendre. mot terrible.     un mois sans violette cachéeton histoire de signes . les lettres ou les chiffres   maille 1 :que le coeur du i mes doigts se sont ouverts se reprendre. creuser son c’est seulement au l’appel tonitruant du au matin du antoine simon 22 des quatre archanges que grande lune pourpre dont les       au accoucher baragouiner       la j’écoute vos     &nbs écrirecomme on se la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Ferrat

Ferrat



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette