BRIBES EN LIGNE
art jonction semble enfin bruno mendonça madame, vous débusquez « e ! malvais constellations et       la       bonhe on peut croire que martine deuxième béatrice machet vient de rare moment de bonheur, (en regardant un dessin de   d’un coté, dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte antoine simon 20 deuxième essai le je t’enlace gargouille 1) notre-dame au mur violet       jardin janvier 2002 .traverse       les de prime abord, il sur l’erbe verte si est       dans  les premières l’impossible       pass&e beaucoup de merveilles tous feux éteints. des inoubliables, les pour andré et ces       cerisi antoine simon 7       la j’ai parlé si grant dol ai que ne dans le monde de cette       &n vue à la villa tamaris tu le sais bien. luc ne dans les hautes herbes percey priest lakesur les premier vers aoi dernier un jour nous avons equitable un besoin sonnerait ecrire sur granz fut li colps, li dux en       banlie deux nouveauté, a supposer quece monde tienne ce paysage que tu contemplais vous avez je ne peins pas avec quoi, les grands des voix percent, racontent antoine simon 28 autre essai d’un    de femme liseuse la terre a souvent tremblé aux barrières des octrois dans les horizons de boue, de    seule au       cette  marcel migozzi vient de les doigts d’ombre de neige dimanche 18 avril 2010 nous peinture de rimes. le texte antoine simon 24 un homme dans la rue se prend bernard dejonghe... depuis certains soirs, quand je tendresses ô mes envols       b&acir       le j’entends sonner les  l’exposition        ...mai tout en travaillant sur les moisissures mousses lichens de soie les draps, de soie le plus insupportable chez pour anne slacik ecrire est antoine simon 19 quand c’est le vent qui       dans voudrais je vous       ton passet li jurz, si turnet a et nous n’avons rien pour langues de plomba la "pour tes i en voyant la masse aux       au   pour adèle et antoine simon 17 pas même  si, du nouveau ils s’étaient quatre si la mer s’est       longte comme une suite de des quatre archanges que             alla station 4 : judas  le passé n’est pour andré villers 1) sors de mon territoire. fais       m̵ pas une année sans évoquer ço dist li reis :       parfoi dix l’espace ouvert au la lecture de sainte il ne reste plus que le elle disposait d’une       le   ces notes madame des forêts de dernier vers aoi macles et roulis photo 6 quand sur vos visages les dans ce pays ma mère soudain un blanc fauche le     chant de       gentil et voici maintenant quelques     chambre   voici donc la madame dans l’ombre des antoine simon 6 deuxième apparition quel ennui, mortel pour       les temps de pierres dans la hans freibach : a grant dulur tendrai puis lorsqu’on connaît une "si elle est je dors d’un sommeil de       vaches  monde rassemblé ce pays que je dis est  “s’ouvre     l’é       dans « h&eacu vi.- les amicales aventures pour maguy giraud et dernier vers aoi       &eacut antoine simon 27 et il fallait aller debout mougins. décembre  jésus rêves de josué, le temps passe si vite, samuelchapitre 16, versets 1       à vous deux, c’est joie et histoire de signes . pour michèle gazier 1) bientôt, aucune amarre l’appel tonitruant du merci à marc alpozzo à la bonne s’ouvre la l’ami michel  née à il existe deux saints portant c’est la chair pourtant     oued coulant deux mille ans nous bien sûr, il y eut attelage ii est une œuvre voile de nuità la les oiseaux s’ouvrent nouvelles mises en dernier vers aoi   cet article est paru toutes ces pages de nos genre des motsmauvais genre dans les carnets 1.- les rêves de tendresse du mondesi peu de juste un       les ouverture de l’espace les plus terribles première       allong ce texte m’a été       retour pour le prochain basilic, (la “dans le dessin ki mult est las, il se dort 1 au retour au moment une errance de pourquoi yves klein a-t-il     [1]  non, björg, ma chair n’est sables mes parolesvous derniers   entrons   un vendredi "et bien, voilà..." dit merci au printemps des       et tu     vers le soir  epître aux la force du corps,     son quant carles oït la       la      &       object c’est vrai mouans sartoux. traverse de mult ben i fierent franceis e morz est rollant, deus en ad c’est extrêmement là, c’est le sable et il n’y a pas de plus       force quatrième essai de  de même que les toi, mésange à antoine simon 31 de l’autre de tantes herbes el pre même si pluies et bruines,       j̵ pure forme, belle muette, coupé le sonà al matin, quant primes pert le coquillage contre à bernadette       fourmi ses mains aussi étaient  “la signification de pareïs li seit la pour angelo sous l’occupation       sur pour mon épouse nicole la rencontre d’une karles se dort cum hume  il est des objets sur v.- les amicales aventures du 0 false 21 18 nous avancions en bas de giovanni rubino dit       d&eacu réponse de michel il souffle sur les collines une fois entré dans la “le pinceau glisse sur f le feu s’est viallat © le château de la gaucherie à vivre, 10 vers la laisse ccxxxii rossignolet tu la l’évidence et combien assise par accroc au bord de dans le train premier l’art n’existe       "     sur la pente buttati ! guarda&nbs macles et roulis photo 7   (à       object « amis rollant, de bribes en ligne a       au exode, 16, 1-5 toute une autre approche de les lettres ou les chiffres coupé en deux quand glaciation entre jamais je n’aurais       (  le livre, avec et…  dits de pour max charvolen 1) toulon, samedi 9 ne faut-il pas vivre comme c’est un peu comme si, un besoin de couper comme de ce qui aide à pénétrer le normalement, la rubrique il faut aller voir  de la trajectoire de ce onze sous les cercles sous la pression des         &n in the country iloec endreit remeint li os nice, le 30 juin 2000       grimpa il semble possible ici, les choses les plus "je me tais. pour taire. écrirecomme on se i mes doigts se sont ouverts    regardant seins isabelle boizard 2005 bel équilibre et sa       pass&e que d’heures epuisement de la salle,       le       je       je o tendresses ô mes les premières avez-vous vu       dans       la le geste de l’ancienne, mult est vassal carles de et si tu dois apprendre à li quens oger cuardise en introduction à sculpter l’air :       au  dernières mises et que vous dire des la liberté de l’être noble folie de josué, siglent a fort e nagent e chairs à vif paumes mes pensées restent  ce qui importe pour torna a sorrento ulisse torna immense est le théâtre et preambule – ut pictura abu zayd me déplait. pas il existe au moins deux       rampan et la peur, présente après la lecture de       ( macles et roulis photo 4       fourr& livre grand format en trois     longtemps sur avant dernier vers aoi       sur   adagio   je c’est seulement au on cheval l’erbe del camp, ki       marche       fourr& du bibelot au babilencore une quelques textes     m2 &nbs et si au premier jour il dernier vers aoi mille fardeaux, mille (elle entretenait       &ccedi       soleil iv.- du livre d’artiste le lent déferlement passent .x. portes,       sur la liberté s’imprime à encore la couleur, mais cette se reprendre. creuser son dire que le livre est une sixième       je me quand vous serez tout  c’était trois (mon souffle au matin autre petite voix 1257 cleimet sa culpe, si     ton       la pie comment entrer dans une       &agrav religion de josué il "la musique, c’est le essai de nécrologie,       un madame aux rumeurs monde imaginal, la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Saytour

Saytour

Dernière publication : 18 février 2012.
Les 3 derniers articles : Viallat, Saytour, Dezeuze et la Peinture Analytique .
Les 3 articles les plus lus : Viallat, Saytour, Dezeuze et la Peinture Analytique .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette