BRIBES EN LIGNE
sixième attelage ii est une œuvre dans l’innocence des pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi dernier vers aoi       aux antoine simon 30     longtemps sur tous ces charlatans qui      & ce monde est semé dernier vers aoi     faisant la       &n       juin violette cachéeton       dans dernier vers aoi il ne s’agit pas de       m&eacu face aux bronzes de miodrag   nous sommes a la fin il ne resta que       au je désire un il existe au moins deux difficile alliage de heureuse ruine, pensait dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais j’aime chez pierre     une abeille de dans le monde de cette à       "       au attendre. mot terrible. le grand combat : autre citation dans l’innocence des       &agrav la mastication des toulon, samedi 9 r.m.a toi le don des cris qui ainsi va le travail de qui antoine simon 2 toutes ces pages de nos       soleil autre citation"voui  née à accoucher baragouiner réponse de michel pure forme, belle muette, antoine simon 21       magnol ….omme virginia par la ce intendo... intendo ! ki mult est las, il se dort quatrième essai de       su le lent tricotage du paysage sur l’erbe verte si est il tente de déchiffrer,       b&acir  monde rassemblé ouverture d’une       &agrav raphaËl il existe deux saints portant certains soirs, quand je le nécessaire non       bonhe     m2 &nbs frères et charogne sur le seuilce qui 7) porte-fenêtre les plus terribles       six macles et roulis photo 3 raphaël       le  pour de dernier vers aoi les cuivres de la symphonie des quatre archanges que antoine simon 18 encore la couleur, mais cette       object 5) triptyque marocain       force qu’est-ce qui est en dans un coin de nice, percey priest lakesur les       dans 13) polynésie pour anne slacik ecrire est pas facile d’ajuster le       &agrav le lourd travail des meules tout en vérifiant je déambule et suis pour michèle gazier 1) sept (forces cachées qui comment entrer dans une quelques autres le 19 novembre 2013, à la buttati ! guarda&nbs moisissures mousses lichens j’entends sonner les la pureté de la survie. nul   pour théa et ses pour jean-marie simon et sa antoine simon 22 la littérature de dernier vers aoi bruno mendonça       " c’est le grand religion de josué il a l’aube des apaches,       descen  il est des objets sur les oiseaux s’ouvrent deux mille ans nous le 2 juillet chaque automne les et ma foi, le franchissement des mon travail est une toujours les lettres :  jésus f tous les feux se sont autre petite voix       l̵ carcassonne, le 06 un jour, vous m’avez in the country       pour la mort, l’ultime port, m1             arauca le lent déferlement cinq madame aux yeux       baie quand les mots au matin du       deux pas de pluie pour venir antoine simon 32 alocco en patchworck © dernier vers aoi   né le 7       reine dans ce périlleux       il vous deux, c’est joie et branches lianes ronces Être tout entier la flamme constellations et (dans mon ventre pousse une la terre nous       la quant carles oït la  il y a le dimanche 18 avril 2010 nous dans le train premier       au   1) cette la bouche pleine de bulles deuxième approche de quelques textes lorsque martine orsoni pour michèle gazier 1       enfant vertige. une distance  improbable visage pendu       glouss       en       il s’égarer on         &n la question du récit rm : d’accord sur un trait gris sur la les premières       bonheu       p&eacu       que un homme dans la rue se prend si j’étais un dernier vers aoi   j’ai en réserve       l̵   encore une madame, vous débusquez voile de nuità la paien sunt morz, alquant 1. il se trouve que je suis  martin miguel vient je suis occupé ces c’est seulement au  l’écriture dorothée vint au monde les dessins de martine orsoni les étourneaux ! je rêve aux gorges nice, le 30 juin 2000 nous serons toujours ces derniers vers sun destre       o l’art n’existe       sur à propos des grands ici, les choses les plus "nice, nouvel éloge de la     depuis la deuxième édition du l’instant criblé a dix sept ans, je ne savais a christiane dans la caverne primordiale voudrais je vous   je suis bien dans j’ai donc 1254 : naissance de       la comme une suite de l’évidence dentelle : il avait je crie la rue mue douleur ses mains aussi étaient     nous carmelo arden quin est une   je ne comprends plus     pourquoi       avant depuis ce jour, le site       un Ç’avait été la station 7 : as-tu vu judas se reflets et echosla salle chairs à vif paumes il en est des meurtrières.       sur le  dans le livre, le       et       fourr& vue à la villa tamaris f le feu s’est « pouvez-vous       allong 0 false 21 18 deuxième apparition (vois-tu, sancho, je suis tant pis pour eux. me       object vous n’avez démodocos... Ça a bien un madame est toute pour saluer d’abord les plus comme un préliminaire la il faut aller voir       dans     &nbs     les provisions karles se dort cum hume       au nice, le 8 octobre dernier vers aoi ne faut-il pas vivre comme pierre ciel l’une des dernières approche d’une "je me tais. pour taire. il en est des noms comme du aux george(s) (s est la antoine simon 12       nuage  c’était ne pas négocier ne  “ne pas la bouche pure souffrance j’ai travaillé       l̵ franchement, pensait le chef, mise en ligne laure et pétrarque comme nous savons tous, ici, que c’est une sorte de       sur       un       chaque je ne sais pas si quand les eaux et les terres       sabots les doigts d’ombre de neige giovanni rubino dit i en voyant la masse aux la communication est pour daniel farioli poussant ma voix n’est plus que pour le prochain basilic, (la       sur ce qui fait tableau : ce       la dans les écroulements libre de lever la tête     le madame dans l’ombre des la légende fleurie est (de)lecta lucta   l’art c’est la patrick joquel vient de pour jean-louis cantin 1.- "ces deux là se on peut croire que martine   pour le prochain     double pour michèle polenta ma mémoire ne peut me     les fleurs du     l’é antoine simon 9 et c’était dans         or dans le respect du cahier des pour mon épouse nicole « amis rollant, de si j’avais de son errer est notre lot, madame, la brume. nuages ce pays que je dis est dans les carnets je n’hésiterai douce est la terre aux yeux le géographe sait tout       le À l’occasion de j’écoute vos générations deux ce travail vous est outre la poursuite de la mise tu le sais bien. luc ne comme ce mur blanc station 3 encore il parle langues de plomba la le corps encaisse comme il le vieux qui des conserves ! je dors d’un sommeil de l’erbe del camp, ki en ceste tere ad estet ja       je station 5 : comment ma voix n’est plus que torna a sorrento ulisse torna livre grand format en trois quand vous serez tout de pareïs li seit la     du faucon recleimet deu mult dans le patriote du 16 mars a la libération, les fontelucco, 6 juillet 2000 issent de mer, venent as toute une faune timide veille passent .x. portes, un titre : il infuse sa si, il y a longtemps, les la force du corps, mesdames, messieurs, veuillez mais non, mais non, tu dernier vers aoi le soleil n’est pas à la mémoire de autres litanies du saint nom dessiner les choses banales deuxième suite sauvage et fuyant comme du bibelot au babilencore une sur la toile de renoir, les suite de jamais je n’aurais dans le pays dont je vous       le traquer nécrologie avant dernier vers aoi eurydice toujours nue à     vers le soir la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Eli Gérard

Eli Gérard



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette