BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi encore une citation“tu dernier vers aoi       au leonardo rosa f les feux m’ont « e ! malvais  c’était eurydice toujours nue à samuelchapitre 16, versets 1 granz est li calz, si se temps où les coeurs sequence 6   le le numéro exceptionnel de     sur la je me souviens de rêve, cauchemar, il aura fallu longtemps -   pour théa et ses antoine simon 31 tromper le néant nous savons tous, ici, que dont les secrets… à quoi   3   

les       grimpa     [1]  douce est la terre aux yeux toulon, samedi 9 antoine simon 6  “... parler une dans les carnets  les œuvres de "la musique, c’est le   la baie des anges pour qui veut se faire une attendre. mot terrible. raphaël li quens oger cuardise depuis ce jour, le site il faut aller voir reprise du site avec la mesdames, messieurs, veuillez ce 28 février 2002. dans les rêves de la la main saisit le 19 novembre 2013, à la   adagio   je là, c’est le sable et       enfant j’ai en réserve et que dire de la grâce si j’étais un   se ainsi alfred… tu le sais bien. luc ne       aux mieux valait découper pour mes enfants laure et très malheureux... madame est une torche. elle       sur    il       parfoi     m2 &nbs je m’étonne toujours de la je désire un antoine simon 19 voudrais je vous dernier vers aoi tandis que dans la grande issent de mer, venent as ma voix n’est plus que jamais je n’aurais où l’on revient preambule – ut pictura les dieux s’effacent n’ayant pas tout en travaillant sur les       retour  les premières les grands l’homme est deux ce travail vous est rien n’est deux nouveauté, ce texte m’a été f dans le sourd chatoiement abstraction voir figuration dentelle : il avait écoute, josué, vous n’avez vous êtes ce n’est pas aux choses       la pie tendresses ô mes envols madame porte à préparation des comme ce mur blanc macles et roulis photo 6 non... non... je vous assure,   je ne comprends plus de proche en proche tous deuxième essai le vedo la luna vedo le nous dirons donc     oued coulant pas facile d’ajuster le le coeur du le grand combat : frères et j’aime chez pierre l’éclair me dure, toute une faune timide veille comment entrer dans une dans le ciel du    si tout au long difficile alliage de il arriva que af : j’entends   si vous souhaitez pour julius baltazar 1 le  le livre, avec peinture de rimes. le texte les dernières dernier vers aoi avec marc, nous avons       voyage la langue est intarissable   ces notes ma voix n’est plus que       baie elle réalise des jamais si entêtanteeurydice       voyage       grappe dans l’innocence des antoine simon 25  dernier salut au « 8° de       vu       d&eacu sculpter l’air : j’oublie souvent et "l’art est-il       &n dernier vers s’il  tous ces chardonnerets (ô fleur de courge... couleur qui ne masque pas etait-ce le souvenir ce le lourd travail des meules       deux folie de josuétout est il tente de déchiffrer, se reprendre. creuser son il n’y a pas de plus al matin, quant primes pert quand les eaux et les terres noble folie de josué,       marche comme c’est pour helmut le passé n’est       le trois tentatives desesperees au seuil de l’atelier l’impression la plus       descen la gaucherie à vivre, moisissures mousses lichens à propos des grands c’est ici, me rm, le 2/02/2018 j’ai fait un trait gris sur la       midi trois (mon souffle au matin gardien de phare à vie, au       mouett onzième premier essai c’est  la lancinante nu(e), comme son nom et si au premier jour il cinquième citationne de toutes les       fourr&  les éditions de rm : nous sommes en l’illusion d’une quand les mots que reste-t-il de la miguel a osé habiter poème pour macles et roulis photo 1 cet échange s’est fait nice, le 30 juin 2000 entr’els nen at ne pui       dans j’arrivais dans les edmond, sa grande dans l’effilé de     depuis le 26 août 1887, depuis et encore  dits l’ami michel onze sous les cercles         &n       en       ( au rayon des surgelés       devant de pareïs li seit la li emperere par sa grant raphaËl des voix percent, racontent giovanni rubino dit au labyrinthe des pleursils dernier vers aoi je dors d’un sommeil de       droite une image surgit traverse le paysage de ta tombe  et et c’était dans les routes de ce pays sont  dernières mises merci à la toile de dernier vers aoi       le ouverture de l’espace portrait. 1255 : iloec endreit remeint li os dernier vers aoi les avenues de ce pays       alla Ç’avait été la l’heure de la       m̵ la lecture de sainte titrer "claude viallat, madame, c’est notre       fourmi nous lirons deux extraits de descendre à pigalle, se le plus insupportable chez c’est vrai c’est la chair pourtant     l’é       ma dimanche 18 avril 2010 nous quai des chargeurs de quatrième essai de g. duchêne, écriture le madame des forêts de et il parlait ainsi dans la carles li reis en ad prise sa on cheval rossignolet tu la       le allons fouiller ce triangle À peine jetés dans le je suis celle qui trompe     pourquoi    en pour raphaël c’est un peu comme si, pour martin il pleut. j’ai vu la pour mon épouse nicole dix l’espace ouvert au vous avez quand c’est le vent qui ils s’étaient i mes doigts se sont ouverts la deuxième édition du douze (se fait terre se c’est la distance entre equitable un besoin sonnerait c’est la peur qui fait voici des œuvres qui, le etudiant à       longte bientôt, aucune amarre encore la couleur, mais cette a christiane À max charvolen et  jésus "ces deux là se v.- les amicales aventures du le scribe ne retient bribes en ligne a un besoin de couper comme de quant carles oït la le 28 novembre, mise en ligne nice, le 8 octobre toutes sortes de papiers, sur le ciel est clair au travers vue à la villa tamaris       la zacinto dove giacque il mio histoire de signes . tes chaussures au bas de derniers vers sun destre       dans j’écoute vos paroles de chamantu d’un côté de profondes glaouis pour philippe       &agrav "le renard connaît nice, le 18 novembre 2004 la prédication faite     tout autour madame est la reine des dans un coin de nice, f le feu est venu,ardeur des mouans sartoux. traverse de a claude b.   comme la poésie, à la       cet article est paru     cet arbre que       apparu janvier 2002 .traverse on préparait et si tu dois apprendre à       p&eacu un nouvel espace est ouvert carissimo ulisse,torna a       m̵ j’ai ajouté 1. il se trouve que je suis une autre approche de dernier vers aoi pour maguy giraud et j’ai travaillé intendo... intendo ! mm oui, ce qui est troublant polenta vous dites : "un moi cocon moi momie fuseau       maquis certains prétendent  “ne pas dans le pain brisé son tous ces charlatans qui       &eacut       sabots autre petite voix macles et roulis photo 4 la danse de la communication est ce monde est semé la cité de la musique je rêve aux gorges       ruelle dernier vers que mort le travail de miguel, de 1968 dire que le livre est une   au milieu de     un mois sans le galop du poème me de sorte que bientôt       s̵       reine temps de pierres dans la       dans pour yves et pierre poher et       object après la lecture de       o dans le patriote du 16 mars fin première       l̵   la production ce qui fascine chez ce qui aide à pénétrer le       dans villa arson, nice, du 17 dieu faisait silence, mais pour jean marie dernier vers aoi pour pierre theunissen la le soleil n’est pas passet li jurz, si turnet a   (dans le assise par accroc au bord de voici l’une de nos plus       la si, il y a longtemps, les       fleure le tissu d’acier la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Latil

Latil

Dernière publication : 10 mars 2014.
Les 3 derniers articles : Les livres d’artiste , À propos des grands calques .
Les 3 articles les plus lus : À propos des grands calques , Les livres d’artiste .

  • MAGALI LATIL

    À propos des grands calques

    notes d’atelier

    à propos des grands calques série de 7 dessins, 2011, 214 x 90 cm mine graphite sur film polyester A force d’empilement, la forme se fait se défait, s’équilibre se déséquilibre. Le travail (...)
    Clefs : Dessin , Latil

  • MAGALI LATIL

    Les livres d’artiste

    Notes d’atelier

    la rencontre d’une écriture le dessin glisse se déporte vers les mots je dessine vers l’autre se crée un espace intime, et vers l’autre de l’intime se crée un chuchotement, quelques traces d’amour (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette