BRIBES EN LIGNE
pour andré lorsque martine orsoni       devant le soleil n’est pas abstraction voir figuration c’est vrai je m’étonne toujours de la et ces nu(e), comme son nom       la "moi, esclave" a       entre   je ne comprends plus mille fardeaux, mille printemps breton, printemps les dessins de martine orsoni       montag       je me le 26 août 1887, depuis "pour tes     m2 &nbs 0 false 21 18 il était question non des quatre archanges que dans le respect du cahier des   ces sec erv vre ile madame, on ne la voit jamais il s’appelait d’ eurydice ou bien de nous lirons deux extraits de tout mon petit univers en dans l’effilé de       l̵ mult est vassal carles de     sur la pente non, björg, ...et poème pour       soleil       grappe dernier vers aoi  pour jean le       au autre essai d’un     une abeille de     pourquoi pour michèle aueret la poésie, à la avez-vous vu (ma gorge est une       dans       la pie a claude b.   comme nice, le 18 novembre 2004       une le géographe sait tout macles et roulis photo 6       m&eacu       sur onze sous les cercles       vous avez aux george(s) (s est la       la rêve, cauchemar, nous avancions en bas de tout en travaillant sur les au lecteur voici le premier       p&eacu       voyage dernier vers aoi c’est le grand vue à la villa tamaris   (à l’éclair me dure, pour robert       avant l’art c’est la bien sûr, il y eut       force à sylvie et il fallait aller debout générations       voyage lorsqu’on connaît une a christiane nous savons tous, ici, que equitable un besoin sonnerait toujours les lettres : dernier vers doel i avrat, vos estes proz e vostre       parfoi "et bien, voilà..." dit huit c’est encore à n’ayant pas petit matin frais. je te macles et roulis photo 1 le vieux qui  hors du corps pas À perte de vue, la houle des f le feu s’est bien sûrla ce qui importe pour je découvre avant toi       l̵ au labyrinthe des pleursils d’abord l’échange des       dans macles et roulis photo toutefois je m’estimais la deuxième édition du  la toile couvre les     &nbs le 23 février 1988, il       la les étourneaux ! au matin du les amants se madame est toute vous êtes je ne peins pas avec quoi, avant propos la peinture est   pour olivier       droite       neige le temps passe si vite, 1257 cleimet sa culpe, si    si tout au long il ne sait rien qui ne va quand nous rejoignons, en ce monde est semé       cette ce 28 février 2002. station 3 encore il parle     son (josué avait derniers vers sun destre       dans       &n dernier vers aoi       &n À peine jetés dans le et la peur, présente antoine simon 9       sur le       la le numéro exceptionnel de le coquillage contre intendo... intendo !       sur couleur qui ne masque pas la vie humble chez les j’aime chez pierre   se antoine simon 22 jamais si entêtanteeurydice       à 1254 : naissance de     chambre la littérature de l’évidence je serai toujours attentif à i en voyant la masse aux     les provisions l’heure de la journée de       chaque soudain un blanc fauche le    en nice, le 30 juin 2000 pour jean marie       pav&ea un titre : il infuse sa où l’on revient (josué avait lentement rita est trois fois humble. quand sur vos visages les dix l’espace ouvert au passent .x. portes, de tantes herbes el pre cinquième citationne langues de plomba la    seule au dans les horizons de boue, de attention beau edmond, sa grande se placer sous le signe de de la passet li jurz, si turnet a "nice, nouvel éloge de la       la       au ainsi alfred… introibo ad altare pour mireille et philippe       &n dernier vers aoi depuis le 20 juillet, bribes       crabe-       la moisissures mousses lichens 1.- les rêves de on a cru à depuis ce jour, le site paroles de chamantu station 1 : judas dans ce périlleux       fleur la fraîcheur et la marcel alocco a mon travail est une ce jour là, je pouvais la communication est reprise du site avec la c’est la distance entre       je antoine simon 29 et c’était dans à propos “la eurydice toujours nue à et encore  dits       tourne polenta quatre si la mer s’est encore la couleur, mais cette de l’autre  les œuvres de dernier vers aoi deuxième essai une autre approche de douce est la terre aux yeux halt sunt li pui e mult halt le nécessaire non a l’aube des apaches, aucun hasard si se tendresse du mondesi peu de a ma mère, femme parmi la lecture de sainte   adagio   je        référencem aux barrières des octrois quatrième essai de       en et combien  tous ces chardonnerets j’ai donc accorde ton désir à ta art jonction semble enfin ce texte m’a été pour yves et pierre poher et sous la pression des  mise en ligne du texte       la     le f les rêves de spectacle de josué dit je ne sais pas si il y a des objets qui ont la       " bruno mendonça madame est la reine des errer est notre lot, madame, vous deux, c’est joie et   marcel deux ce travail vous est       je le texte qui suit est, bien   tout est toujours en on cheval “le pinceau glisse sur   ces notes   iv    vers       dans  improbable visage pendu       dans ce texte se présente       neige raphaël rien n’est travail de tissage, dans pour le prochain basilic, (la je déambule et suis     au couchant il ne s’agit pas de le 2 juillet elle réalise des 0 false 21 18 temps de pierres dans la   pour théa et ses À max charvolen et martin un temps hors du macles et roulis photo 3 deux nouveauté, c’était une les premières antoine simon 6 dernier vers aoi       apr&eg dans le pain brisé son sur l’erbe verte si est   en grec, morías       la antoine simon 15 seul dans la rue je ris la nécrologie a la fin il ne resta que granz est li calz, si se religion de josué il rêves de josué, dernier vers aoi  de la trajectoire de ce ma mémoire ne peut me       au       fourr& suite du blasphème de ce  née à quel ennui, mortel pour la danse de toute trace fait sens. que descendre à pigalle, se la bouche pleine de bulles   saint paul trois (elle entretenait la légende fleurie est    regardant       fleure     l’é dans la caverne primordiale       aujour pour andré villers 1) antoine simon 27 en cet anniversaire, ce qui       gentil dimanche 18 avril 2010 nous  hier, 17 attendre. mot terrible. présentation du 1 au retour au moment le lent tricotage du paysage les dernières décembre 2001. les cuivres de la symphonie a propos de quatre oeuvres de quelque temps plus tard, de       voyage j’ai ajouté la musique est le parfum de       jonath antoine simon 21 ses mains aussi étaient  ce mois ci : sub       il le passé n’est le 28 novembre, mise en ligne du fond des cours et des deux ajouts ces derniers pour philippe (ô fleur de courge... la force du corps, carissimo ulisse,torna a chaque jour est un appel, une c’est pour moi le premier les installations souvent, je crie la rue mue douleur li emperere par sa grant tromper le néant  de même que les   1) cette recleimet deu mult livre grand format en trois de profondes glaouis mes pensées restent le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi    ce qui importe pour si elle est belle ? je       entre madame dans l’ombre des       alla paysage de ta tombe  et poème pour fontelucco, 6 juillet 2000 deux mille ans nous dernier vers aoi le scribe ne retient quelques textes ils sortent tu le saiset je le vois pour pierre theunissen la quatrième essai de la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Fourchotte

Fourchotte

Dernière publication : 13 décembre 2013.
Les 3 derniers articles : SUB IDEM TEMPUS .
Les 3 articles les plus lus : SUB IDEM TEMPUS .

  • RAPHAEL MONTICELLI

    SUB IDEM TEMPUS

    musique d’Alain Fourchotte

    Le 19 novembre 2013, à la Bibliothèque Louis Nucéra, à Nice, a été créée une pièce musicale d’Alain Fourchotte, Sub idem tempus. On peut en lire le texte ci-dessous. Pour Alain Fourchotte Dis-moi (...)
    Clefs : Fourchotte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette