BRIBES EN LIGNE
quel étonnant       " chaises, tables, verres,       la religion de josué il antoine simon 5     dans la ruela le ciel est clair au travers essai de nécrologie, s’égarer on 1- c’est dans  marcel migozzi vient de     après   le 10 décembre reflets et echosla salle je suis 1 la confusion des (vois-tu, sancho, je suis viallat © le château de mille fardeaux, mille     les fleurs du j’ai donné, au mois tous ces charlatans qui mult est vassal carles de dix l’espace ouvert au ce poème est tiré du des voiles de longs cheveux antoine simon 29 1257 cleimet sa culpe, si "ces deux là se j’ai ajouté la terre a souvent tremblé antoine simon 10 voile de nuità la dernier vers aoi et je vois dans vos jamais je n’aurais arbre épanoui au ciel raphaël d’un bout à       mouett ce paysage que tu contemplais o tendresses ô mes quelques autres   ciel !!!!       la voudrais je vous (elle entretenait pour nicolas lavarenne ma grande lune pourpre dont les tous feux éteints. des       &ccedi première dans les hautes herbes       juin 13) polynésie rare moment de bonheur, À max charvolen et martin lorsqu’on connaît une pour andré   1) cette preambule – ut pictura       pass&e cinq madame aux yeux antoine simon 9     &nbs lorsque martine orsoni derniers g. duchêne, écriture le sous l’occupation deux nouveauté, dernier vers que mort dans la caverne primordiale       le troisième essai et passent .x. portes,       deux tes chaussures au bas de mi viene in mentemi pas même branches lianes ronces ouverture de l’espace la fraîcheur et la       nuage leonardo rosa dernier vers doel i avrat, vos estes proz e vostre       dans  de la trajectoire de ce chaque jour est un appel, une on dit qu’agathe ecrire les couleurs du monde       ce  hors du corps pas se placer sous le signe de       six mon cher pétrarque, si tu es étudiant en a la libération, les me ce pays que je dis est il ne s’agit pas de       chaque dernier vers aoi du fond des cours et des où l’on revient pas une année sans évoquer le travail de bernard approche d’une la gaucherie à vivre, granz est li calz, si se un nouvel espace est ouvert madame aux rumeurs charogne sur le seuilce qui       la des quatre archanges que en ceste tere ad estet ja la terre nous en cet anniversaire, ce qui au labyrinthe des pleursils       les je suis bien dans dernier vers aoi       grimpa sculpter l’air : le recueil de textes les lettres ou les chiffres paroles de chamantu       sur       neige bel équilibre et sa il y a tant de saints sur la fraîcheur et la pierre ciel faisant dialoguer antoine simon 15   maille 1 :que pour raphaël le pendu   jn 2,1-12 :       banlie       &n le glacis de la mort  dans le livre, le   je n’ai jamais dernier vers aoi       &n       au imagine que, dans la       b&acir  de même que les       le antoine simon 30 pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi       &eacut l’homme est le 28 novembre, mise en ligne       apparu       pass&e cette machine entre mes de prime abord, il     longtemps sur       deux  les premières pour gilbert dans le train premier et que dire de la grâce assise par accroc au bord de ce jour-là il lui       dans et ma foi, "je me tais. pour taire. sequence 6   le       " inoubliables, les j’ai longtemps       ce       en merci à marc alpozzo       le pour helmut       dans dernier vers aoi a grant dulur tendrai puis exode, 16, 1-5 toute       avant deuxième apparition de dans le patriote du 16 mars peinture de rimes. le texte       maquis  “la signification       pav&ea à bernadette huit c’est encore à temps de pierres carissimo ulisse,torna a   nous sommes qu’est-ce qui est en         &n autres litanies du saint nom violette cachéeton dire que le livre est une ce je ne peins pas avec quoi, antoine simon 20 li emperere par sa grant af : j’entends       pour outre la poursuite de la mise lu le choeur des femmes de douze (se fait terre se     chant de et c’était dans max charvolen, martin miguel       jardin la mastication des descendre à pigalle, se même si vous avez les installations souvent,       apr&eg  “s’ouvre ajout de fichiers sons dans le lourd travail des meules       parfoi f le feu s’est la langue est intarissable  née à la poésie, à la  les œuvres de       je       (  c’était dernier vers aoi on croit souvent que le but Être tout entier la flamme ici, les choses les plus le tissu d’acier je serai toujours attentif à quant carles oït la       extraire nous lirons deux extraits de deux ajouts ces derniers traquer je n’hésiterai       l̵ vous êtes antoine simon 16 passet li jurz, si turnet a c’est la peur qui fait antoine simon 13       sur chaque automne les  au travers de toi je   ces sec erv vre ile pour robert       soleil pour martine    en spectacle de josué dit pas facile d’ajuster le macles et roulis photo j’écoute vos fontelucco, 6 juillet 2000       &agrav pour michèle gazier 1) ses mains aussi étaient dans les carnets je t’ai admiré,  le livre, avec si, il y a longtemps, les madame déchirée il en est des meurtrières. abstraction voir figuration antoine simon 33   voici donc la ce qu’un paysage peut f les rêves de il était question non janvier 2002 .traverse tout est possible pour qui il est le jongleur de lui au lecteur voici le premier a supposer quece monde tienne la communication est       le cet univers sans temps de bitume en fusion sur       la c’est extrêmement la force du corps, j’ai en réserve les oiseaux s’ouvrent etudiant à       dans in the country il n’était qu’un     chambre (de)lecta lucta   onzième dernier vers aoi non... non... je vous assure, et il fallait aller debout À la loupe, il observa       tourne bal kanique c’est nécrologie libre de lever la tête printemps breton, printemps clers est li jurz et li       m&eacu seul dans la rue je ris la pour martine, coline et laure       quinze nous avancions en bas de nu(e), comme son nom dessiner les choses banales 1) la plupart de ces la bouche pleine de bulles  tous ces chardonnerets reprise du site avec la (ô fleur de courge... f qu’il vienne, le feu deuxième apparition attention beau vous deux, c’est joie et "si elle est il faut laisser venir madame       longte les plus terribles       en       le       voyage deuxième approche de le galop du poème me c’est un peu comme si, rita est trois fois humble.     à accoucher baragouiner       la glaciation entre l’une des dernières cet article est paru antoine simon 26 avec marc, nous avons vue à la villa tamaris raphaËl   pour olivier aux george(s) (s est la   pour adèle et moisissures mousses lichens la galerie chave qui la tentation du survol, à À max charvolen et cet article est paru dans le       et dans ce périlleux bruno mendonça       entre au commencement était m1       dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans l’impossible       pourqu       p&eacu il aurait voulu être   est-ce que josué avait un rythme très malheureux... dernier vers aoi premier essai c’est immense est le théâtre et "et bien, voilà..." dit       embarq             "  “ce travail qui autre petite voix       pass&e dernier vers aoi zacinto dove giacque il mio tendresses ô mes envols dernier vers aoi    martin miguel vient vedo la luna vedo le dernier vers aoi nice, le 8 octobre       la rien n’est la parol

Accueil > Mots-clés > Lieux > espace d’art

espace d’art

Dernière publication : 22 février 2012.
Les 3 derniers articles : L’institut des archives sauvages , Arman, la traversée des objets , L’éternité par petits bouts .
Les 3 articles les plus lus : Jacky Coville , Transfert et transfiguration , Arman, la traversée des objets .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette