BRIBES EN LIGNE
f toutes mes       cette       jardin "pour tes  les œuvres de j’ai en réserve   au milieu de   encore une       assis       su avez-vous vu non... non... je vous assure, de sorte que bientôt ecrire les couleurs du monde       &n “le pinceau glisse sur       au la langue est intarissable bribes en ligne a les dieux s’effacent  dernier salut au des voiles de longs cheveux un temps hors du temps de bitume en fusion sur pour ma  de même que les       &agrav   que signifie l’attente, le fruit outre la poursuite de la mise janvier 2002 .traverse je n’ai pas dit que le       la je n’hésiterai quelque chose seins isabelle boizard 2005 il y a des objets qui ont la et ces carcassonne, le 06 nous dirons donc tendresses ô mes envols dernier vers aoi une il faut dire les écoute, josué, a dix sept ans, je ne savais une errance de 0 false 21 18 toute trace fait sens. que martin miguel art et pour martine, coline et laure       grappe nous savons tous, ici, que antoine simon 2 jamais si entêtanteeurydice pour andré       quinze comment entrer dans une     rien petit matin frais. je te pas facile d’ajuster le tu le saiset je le vois les enseignants : le recueil de textes beaucoup de merveilles j’ai longtemps tes chaussures au bas de constellations et à propos des grands pas même rêves de josué, dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis et il fallait aller debout vue à la villa tamaris       &agrav un jour, vous m’avez       au pour philippe   3   

les le vieux qui   ces sec erv vre ile je ne sais pas si       droite je suis occupé ces dans l’effilé de pourquoi yves klein a-t-il je t’enlace gargouille attendre. mot terrible. ce qui importe pour       le  ce qui importe pour quelques autres     pourquoi nous avons affaire à de ils sortent où l’on revient il ne s’agit pas de le plus insupportable chez       le samuelchapitre 16, versets 1 (de)lecta lucta   toute une faune timide veille tout le problème de proche en proche tous       neige il existe au moins deux       au normal 0 21 false fal temps de cendre de deuil de dans les écroulements       cerisi mi viene in mentemi pour pour andré il s’appelait descendre à pigalle, se et  riche de mes       l̵ fragilité humaine. comme c’est       journ& et il parlait ainsi dans la livre grand format en trois je t’ai admiré, j’ai donc l’erbe del camp, ki raphaël       au le geste de l’ancienne, maintenant il connaît le j’arrivais dans les       dans diaphane est le       les les doigts d’ombre de neige       la c’est pour moi le premier         baie dans les carnets mult ben i fierent franceis e "ces deux là se au commencement était  monde rassemblé dernier vers aoi   le texte suivant a       dans j’ai relu daniel biga, dernier vers aoi ( ce texte a antoine simon 20 alocco en patchworck © tout en travaillant sur les le nécessaire non il faut aller voir quai des chargeurs de       sur tout en vérifiant quatrième essai de       vu  le livre, avec dire que le livre est une vous avez quant carles oït la deuxième essai temps de pierres dans la       b&acir histoire de signes .       ma       quand la communication est       mouett station 4 : judas  dans ce pays ma mère imagine que, dans la tu le sais bien. luc ne deuxième approche de a supposer quece monde tienne a grant dulur tendrai puis vos estes proz e vostre face aux bronzes de miodrag soudain un blanc fauche le       " se reprendre. creuser son     vers le soir       enfant couleur qui ne masque pas une fois entré dans la 1 la confusion des dernier vers aoi comme un préliminaire la       le antoine simon 9 entr’els nen at ne pui macles et roulis photo 6     le bien sûr, il y eut certains soirs, quand je …presque vingt ans plus       embarq un soir à paris au quelques textes difficile alliage de un trait gris sur la chaque automne les on cheval dernier vers aoi       l̵ ce paysage que tu contemplais       vaches si tu es étudiant en deuxième apparition comme une suite de quatrième essai rares macles et roulis photo 1 les dernières l’instant criblé a la fin il ne resta que aux barrières des octrois rien n’est même si ce qui aide à pénétrer le sixième attendre. mot terrible. du fond des cours et des le 26 août 1887, depuis les premières d’abord l’échange des   pour olivier de l’autre c’est seulement au able comme capable de donner       je me la galerie chave qui j’ai ajouté mes pensées restent sainte marie, dans ce périlleux c’est la chair pourtant madame porte à un nouvel espace est ouvert       je macles et roulis photo 3 temps où le sang se bientôt, aucune amarre souvent je ne sais rien de pas de pluie pour venir et c’était dans le ciel est clair au travers       en un       l̵ comme ce mur blanc 1) la plupart de ces       sur bernadette griot vient de approche d’une       pour dernier vers aoi 1254 : naissance de     ton je rêve aux gorges       que pour max charvolen 1)     &nbs « e ! malvais le texte qui suit est, bien il en est des meurtrières.       object c’est le grand avec marc, nous avons juste un       la pour michèle gazier 1 carles li reis en ad prise sa carissimo ulisse,torna a aux george(s) (s est la  on peut passer une vie ne faut-il pas vivre comme n’ayant pas un tunnel sans fin et, à le "patriote", viallat © le château de   saint paul trois j’ai parlé ce texte m’a été le franchissement des     du faucon ma voix n’est plus que   tout est toujours en     nous accorde ton désir à ta avant dernier vers aoi À la loupe, il observa j’entends sonner les chaque jour est un appel, une c’est extrêmement quel ennui, mortel pour légendes de michel ensevelie de silence, le pendu quatrième essai de sequence 6   le j’aime chez pierre madame, c’est notre ...et poème pour le 15 mai, à vous dites : "un 1- c’est dans très malheureux... dernier vers aoi 10 vers la laisse ccxxxii ce qui fascine chez 1) notre-dame au mur violet  tous ces chardonnerets prenez vos casseroles et       ton antoine simon 33 je meurs de soif gardien de phare à vie, au À perte de vue, la houle des clquez sur derniers j’ai travaillé napolì napolì portrait. 1255 :       sur quand c’est le vent qui les textes mis en ligne     longtemps sur dans le respect du cahier des depuis le 20 juillet, bribes sous l’occupation       sur  si, du nouveau       la pour nicolas lavarenne ma jusqu’à il y a je suis   maille 1 :que les cuivres de la symphonie le ciel de ce pays est tout pur ceste espee ai dulor e suite de       gentil un homme dans la rue se prend sculpter l’air : nu(e), comme son nom du bibelot au babilencore une libre de lever la tête printemps breton, printemps et voici maintenant quelques       fourmi certains prétendent allons fouiller ce triangle archipel shopping, la nice, le 30 juin 2000 écrirecomme on se polenta       midi là, c’est le sable et quelque temps plus tard, de       une toutefois je m’estimais grant est la plaigne e large pour mireille et philippe pour mon épouse nicole reprise du site avec la dont les secrets… à quoi       " pour qui veut se faire une       m&eacu temps de pierres le travail de bernard    regardant marie-hélène le tissu d’acier    nous traquer       la patrick joquel vient de "et bien, voilà..." dit sa langue se cabre devant le vedo la luna vedo le deuxième essai le       ...mai le coquillage contre la question du récit j’écoute vos à la bonne ce poème est tiré du de toutes les pour maxime godard 1 haute la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Rosa C.

Rosa C.

Dernière publication : 17 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Dans les rêves de la mandragore .
Les 3 articles les plus lus : Dans les rêves de la mandragore .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette