BRIBES EN LIGNE
au seuil de l’atelier cet article est paru dans le n’ayant pas où l’on revient     après en introduction à jamais si entêtanteeurydice fontelucco, 6 juillet 2000 travail de tissage, dans       sur dans l’innocence des dans le pays dont je vous suite de rêve, cauchemar,       coude chairs à vif paumes       en marie-hélène (ô fleur de courge... dernier vers aoi je désire un très malheureux... les oiseaux s’ouvrent reflets et echosla salle beaucoup de merveilles normal 0 21 false fal     m2 &nbs a dix sept ans, je ne savais   pour olivier à la mémoire de (ma gorge est une   adagio   je       maquis pas de pluie pour venir       et tu   se les avenues de ce pays   un vendredi a claude b.   comme   pour le prochain       quand polenta viallat © le château de et il fallait aller debout branches lianes ronces a la libération, les faisant dialoguer       avant seul dans la rue je ris la je sais, un monde se madame chrysalide fileuse dans les carnets l’art n’existe  si, du nouveau « pouvez-vous merci au printemps des il en est des noms comme du pour michèle gazier 1 et…  dits de       l̵     vers le soir       le cet article est paru pour andré villers 1) merci à marc alpozzo il était question non    au balcon   le 10 décembre   au milieu de clers est li jurz et li       dans       " la deuxième édition du   maille 1 :que     au couchant   pour adèle et les plus vieilles et tout avait       jardin pour daniel farioli poussant six de l’espace urbain,       m̵       sous montagnesde nous avancions en bas de macles et roulis photo 7  avec « a la glaciation entre je suis celle qui trompe “dans le dessin 0 false 21 18 sauvage et fuyant comme li emperere par sa grant       ce       l̵     rien arbre épanoui au ciel antoine simon 30 l’éclair me dure, m1             m&eacu quatre si la mer s’est       enfant 1-nous sommes dehors. sors de mon territoire. fais en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi laure et pétrarque comme le pendu la littérature de le 19 novembre 2013, à la la vie est ce bruissement Éléments -   entrons macles et roulis photo 6 pour michèle aueret dix l’espace ouvert au       apr&eg antoine simon 16 le 26 août 1887, depuis j’ai relu daniel biga, ne faut-il pas vivre comme les enseignants : "ah ! mon doux pays, dernier vers aoi dernier vers aoi le coquillage contre ce va et vient entre sixième je ne peins pas avec quoi, dont les secrets… à quoi v.- les amicales aventures du  improbable visage pendu cette machine entre mes mais jamais on ne la communication est  “s’ouvre  née à pour gilbert l’impossible bientôt, aucune amarre de soie les draps, de soie j’entends sonner les madame a des odeurs sauvages tout est prêt en moi pour autres litanies du saint nom pas une année sans évoquer printemps breton, printemps       &ccedi je dors d’un sommeil de la terre a souvent tremblé dorothée vint au monde dans un coin de nice, dans ma gorge j’ai donc le ciel de ce pays est tout il faut laisser venir madame attendre. mot terrible. equitable un besoin sonnerait je m’étonne toujours de la la force du corps, les grands       le       " la danse de lorsque martine orsoni       baie  mise en ligne du texte f le feu s’est       dans dernier vers aoi station 7 : as-tu vu judas se dentelle : il avait l’erbe del camp, ki alocco en patchworck ©     oued coulant inoubliables, les       la       au issent de mer, venent as       le    il art jonction semble enfin       pour     " face aux bronzes de miodrag marcel alocco a       le deuxième apparition À l’occasion de elle ose à peine ce n’est pas aux choses eurydice toujours nue à temps de pierres passent .x. portes,  il est des objets sur     chambre le grand combat : temps de cendre de deuil de antoine simon 24 fin première       sur patrick joquel vient de à propos des grands autre petite voix j’ai longtemps ] heureux l’homme attention beau dernier vers aoi       un d’un côté  hier, 17       entre pour jean gautheronle cosmos g. duchêne, écriture le ce texte m’a été 1- c’est dans vedo la luna vedo le pour robert  dans toutes les rues quand il voit s’ouvrir, À max charvolen et martin       dans « voici je t’ai admiré,       &agrav le 28 novembre, mise en ligne       va       "  on peut passer une vie lancinant ô lancinant ajout de fichiers sons dans lentement, josué couleur qui ne masque pas       ton la bouche pleine de bulles passet li jurz, la noit est    seule au       le       la lorsqu’on connaît une antoine simon 17 dimanche 18 avril 2010 nous les installations souvent,       s̵ j’ai parlé dernier vers aoi j’ai travaillé il ne sait rien qui ne va vous dites : "un si j’avais de son c’est pour moi le premier dernier vers aoi dernier vers aoi un jour nous avons macles et roulis photo premier vers aoi dernier  martin miguel vient   iv    vers  pour de que d’heures sables mes parolesvous quand sur vos visages les "le renard connaît ma voix n’est plus que est-ce parce que, petit, on poème pour quelque temps plus tard, de autre essai d’un je t’enlace gargouille i en voyant la masse aux       neige elle réalise des   un pour frédéric a propos de quatre oeuvres de sous la pression des       la       fourr&   le texte suivant a guetter cette chose et c’était dans l’homme est il est le jongleur de lui nous serons toujours ces  les œuvres de le proche et le lointain je n’ai pas dit que le       "  dans le livre, le  dernières mises cinquième essai tout ...et poème pour     &nbs pour le prochain basilic, (la       le j’écoute vos       voyage pluies et bruines,     le cygne sur buttati ! guarda&nbs madame dans l’ombre des ici. les oiseaux y ont fait comme un préliminaire la       pass&e voudrais je vous le temps passe dans la       au antoine simon 20 pour michèle gazier 1) rm : nous sommes en c’est extrêmement au rayon des surgelés les dernières bien sûrla dernier vers aoi genre des motsmauvais genre       neige passet li jurz, si turnet a bel équilibre et sa     un mois sans janvier 2002 .traverse il y a dans ce pays des voies       au       je me et si au premier jour il percey priest lakesur les je ne sais pas si a supposer quece monde tienne écrirecomme on se       force madame, on ne la voit jamais à 13) polynésie ma mémoire ne peut me       &agrav       &agrav ils avaient si longtemps, si bernadette griot vient de       voyage sixième       je noble folie de josué, l’existence n’est       l’attente, le fruit tout à fleur d’eaula danse la vie humble chez les       en un dernier vers aoi     extraire des voiles de longs cheveux (josué avait lentement les premières (elle entretenait la liberté de l’être pour mon épouse nicole la prédication faite dernier vers que mort le vieux qui pour nicolas lavarenne ma deuxième apparition de     le 1 au retour au moment le recueil de textes         or les textes mis en ligne « 8° de dernier vers aoi       vaches se reprendre. creuser son non, björg, pour maguy giraud et       &n aux barrières des octrois  monde rassemblé lu le choeur des femmes de       nuage " je suis un écorché vif. béatrice machet vient de pas facile d’ajuster le antoine simon 27 il arriva que antoine simon 9 li emperere s’est       &eacut difficile alliage de marché ou souk ou dernier vers aoi jamais je n’aurais  le livre, avec diaphane est le saluer d’abord les plus la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Sculpture

Sculpture

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : Point(s) d’interrogation ? , Michèle Brondello, ou les sentinelles des forêts , Les "objets colorés" de Chubac .
Les 3 articles les plus lus : Claude Giorgi , Sainte Dorothée , Sainte Martine .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette