BRIBES EN LIGNE
certains soirs, quand je après la lecture de encore la couleur, mais cette 0 false 21 18 je m’étonne toujours de la sur la toile de renoir, les "mais qui lit encore le si j’étais un 10 vers la laisse ccxxxii rêves de josué, au commencement était  les premières la fonction,   pour olivier "l’art est-il ….omme virginia par la       qui je n’hésiterai antoine simon 11       é sous la pression des nous avancions en bas de  on peut passer une vie rêve, cauchemar, 1254 : naissance de  “... parler une exode, 16, 1-5 toute cinquième essai tout nécrologie carles respunt : je t’ai admiré, et il fallait aller debout a la libération, les granz fut li colps, li dux en pour frédéric ce texte m’a été le 26 août 1887, depuis présentation du  hors du corps pas       au recleimet deu mult   tout est toujours en toutes sortes de papiers, sur tous ces charlatans qui       le le 2 juillet rm : d’accord sur bribes en ligne a on dit qu’agathe pas sur coussin d’air mais un titre : il infuse sa "la musique, c’est le la cité de la musique tromper le néant       entre   est-ce que       du fond des cours et des station 3 encore il parle je ne saurais dire avec assez pour gilbert dernier vers aoi v.- les amicales aventures du le ciel est clair au travers c’est une sorte de reflets et echosla salle dernier vers aoi   pour raphaël       " temps de pierres ainsi alfred… madame, on ne la voit jamais       j̵ toujours les lettres : …presque vingt ans plus   jn 2,1-12 : derniers vers sun destre pas une année sans évoquer a ma mère, femme parmi on préparait       le la mort, l’ultime port,       le       dans à la bonne il s’appelait le samedi 26 mars, à 15   ciel !!!! il est le jongleur de lui antoine simon 3   ces notes       &eacut il pleut. j’ai vu la certains prétendent dernier vers aoi cher bernard       la un soir à paris au suite du blasphème de je ne sais pas si le travail de bernard tout est prêt en moi pour j’écoute vos mon travail est une paroles de chamantu attendre. mot terrible.  tous ces chardonnerets soudain un blanc fauche le de l’autre merci à la toile de       le antoine simon 2  epître aux       midi mille fardeaux, mille le 19 novembre 2013, à la ce jour là, je pouvais vertige. une distance la question du récit dans les carnets autre citation voudrais je vous il ne sait rien qui ne va de profondes glaouis tendresse du mondesi peu de  ce mois ci : sub poussées par les vagues 1- c’est dans le plus insupportable chez l’illusion d’une pour angelo chaque automne les     les provisions edmond, sa grande dans le patriote du 16 mars je suis comme c’est il y a tant de saints sur       &agrav       la       ( antoine simon 5 pour bernadette griot vient de « pouvez-vous toi, mésange à À max charvolen et martin       pass&e   d’un coté, un homme dans la rue se prend au labyrinthe des pleursils     pourquoi j’ai donné, au mois pure forme, belle muette, madame déchirée carles li reis en ad prise sa les oiseaux s’ouvrent al matin, quant primes pert equitable un besoin sonnerait     longtemps sur  de même que les       fourr&     faisant la pour jean marie     surgi pour martin je désire un l’impression la plus de la je serai toujours attentif à inoubliables, les « e ! malvais livre grand format en trois       m̵       magnol générations li quens oger cuardise dentelle : il avait là, c’est le sable et       dans il n’y a pas de plus   dits de       pourqu c’est la chair pourtant       va tandis que dans la grande 1) la plupart de ces et ma foi, dans ce périlleux       rampan d’un côté issent de mer, venent as c’est pour moi le premier       alla a christiane       object ici, les choses les plus et ces pour michèle il y a dans ce pays des voies  l’exposition  j’ai changé le « voici  monde rassemblé autres litanies du saint nom peinture de rimes. le texte (la numérotation des     les fleurs du aux barrières des octrois pour marcel décembre 2001. avant propos la peinture est le corps encaisse comme il les premières tendresses ô mes envols il avait accepté normal 0 21 false fal on trouvera la video   le 10 décembre clere est la noit e la  les éditions de quelque chose quai des chargeurs de la liberté s’imprime à j’ai donc    il       dans alocco en patchworck ©       m&eacu deuxième approche de       &agrav sur l’erbe verte si est dernier vers aoi dernier vers aoi l’une des dernières mon cher pétrarque, références : xavier patrick joquel vient de  “la signification       pass&e marcel alocco a martin miguel art et       "       l̵ « h&eacu dans l’innocence des avec marc, nous avons mult est vassal carles de dernier vers aoi nous viendrons nous masser    au balcon une il faut dire les l’homme est la littérature de frères et a dix sept ans, je ne savais  “comment c’est la peur qui fait antoine simon 18 voici des œuvres qui, le à propos des grands ] heureux l’homme hans freibach : où l’on revient       &agrav franchement, pensait le chef, a la fin il ne resta que le "patriote", carcassonne, le 06 station 5 : comment dernier vers aoi       ruelle temps de pierres dans la À peine jetés dans le outre la poursuite de la mise dernier vers aoi     sur la pente comme un préliminaire la       en o tendresses ô mes pour max charvolen 1) les plus vieilles   un monde imaginal,    courant       ( (josué avait dans les écroulements la lecture de sainte       pour ki mult est las, il se dort pierre ciel       la temps où le sang se à bernadette j’ai relu daniel biga, je dors d’un sommeil de À perte de vue, la houle des madame est une a l’aube des apaches, (de)lecta lucta   0 false 21 18  je signerai mon je reviens sur des le numéro exceptionnel de  pour de s’ouvre la ma mémoire ne peut me de pa(i)smeisuns en est venuz les routes de ce pays sont       la si tu es étudiant en spectacle de josué dit je suis bien dans et tout avait un trait gris sur la ço dist li reis : heureuse ruine, pensait ce qui aide à pénétrer le les dernières       la « amis rollant, de ce monde est semé Ç’avait été la pour anne slacik ecrire est les cuivres de la symphonie     dans la ruela pour daniel farioli poussant diaphane est le mot (ou       le     chambre   six formes de la janvier 2002 .traverse bientôt, aucune amarre af : j’entends dernier vers aoi le passé n’est "tu sais ce que c’est le coeur du a toi le don des cris qui la terre nous descendre à pigalle, se comme ce mur blanc la mastication des les plus terribles effleurer le ciel du bout des       et dans le monde de cette "le renard connaît non... non... je vous assure, les avenues de ce pays printemps breton, printemps pour philippe vous êtes passet li jurz, la noit est nous savons tous, ici, que       au etudiant à       l̵ percey priest lakesur les       grappe grande lune pourpre dont les art jonction semble enfin       je de prime abord, il       parfoi cette machine entre mes mesdames, messieurs, veuillez antoine simon 25 le franchissement des guetter cette chose  référencem de mes deux mains pour martine, coline et laure station 4 : judas  0 false 21 18 passent .x. portes, f j’ai voulu me pencher ils s’étaient       neige polenta dernier vers aoi merci à marc alpozzo       dans pour alain borer le 26 dernier vers aoi antoine simon 7 mise en ligne d’un constellations et la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Sculpture

Sculpture

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : Point(s) d’interrogation ? , Michèle Brondello, ou les sentinelles des forêts , Les "objets colorés" de Chubac .
Les 3 articles les plus lus : Sainte Marguerite , Sainte Agnès , Saint Georges .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette