BRIBES EN LIGNE
présentation du le ciel est clair au travers nous avons affaire à de antoine simon 20 comment entrer dans une ainsi alfred… je me souviens de chercher une sorte de attendre. mot terrible.       une       cette dans le patriote du 16 mars tout est possible pour qui pour maguy giraud et rare moment de bonheur, la liberté de l’être dernier vers aoi cinq madame aux yeux l’éclair me dure, traquer grant est la plaigne e large pour m.b. quand je me heurte quel ennui, mortel pour essai de nécrologie, les enseignants : la brume. nuages j’ai longtemps lorsque martine orsoni le 15 mai, à a christiane raphaël    courant envoi du bulletin de bribes ma voix n’est plus que l’évidence dernier vers aoi       en       six la communication est pour alain borer le 26 le geste de l’ancienne, franchement, pensait le chef, rien n’est plus ardu a claude b.   comme       la       l̵ non... non... je vous assure, la vie est dans la vie. se       j̵ tous feux éteints. des dernier vers aoi arbre épanoui au ciel sept (forces cachées qui les étourneaux ! de tantes herbes el pre dernier vers aoi les avenues de ce pays l’illusion d’une       &ccedi       sous iloec endreit remeint li os   six formes de la  marcel migozzi vient de j’ai travaillé       pav&ea sous la pression des exacerbé d’air dernier vers aoi f qu’il vienne, le feu apaches : même si antoine simon 9       je m’étonne toujours de la juste un pour jacqueline moretti, c’est la distance entre  référencem non, björg, (ma gorge est une premier essai c’est un soir à paris au toulon, samedi 9       sur li emperere s’est troisième essai c’est extrêmement 1 au retour au moment l’instant criblé reflets et echosla salle très saintes litanies antoine simon 30 il souffle sur les collines  improbable visage pendu la légende fleurie est     le cygne sur       descen bernadette griot vient de       nuage saluer d’abord les plus lancinant ô lancinant la force du corps, ma voix n’est plus que assise par accroc au bord de equitable un besoin sonnerait       cerisi pour pierre theunissen la quand vous serez tout pierre ciel et encore  dits deuxième apparition de la rencontre d’une nous avancions en bas de Ç’avait été la une fois entré dans la vous dites : "un deuxième essai l’art c’est la pour michèle gazier 1) des quatre archanges que un besoin de couper comme de vi.- les amicales aventures et voici maintenant quelques  il est des objets sur     tout autour dans le pays dont je vous   la baie des anges la route de la soie, à pied, réponse de michel   pour le prochain     m2 &nbs       le   un antoine simon 15       ...mai   saint paul trois    de femme liseuse 1-nous sommes dehors. au labyrinthe des pleursils le plus insupportable chez       au comme ce mur blanc dessiner les choses banales les oiseaux s’ouvrent       sur       le       soleil et  riche de mes seins isabelle boizard 2005 comme un préliminaire la       en un       allong       fourr& et te voici humanité       dans autre citation la prédication faite       m̵ prenez vos casseroles et a toi le don des cris qui dernier vers aoi 10 vers la laisse ccxxxii noble folie de josué, sables mes parolesvous       dans le temps passe si vite, le 26 août 1887, depuis un temps hors du       coude carles respunt : dernier vers aoi       &agrav certains soirs, quand je sauvage et fuyant comme sous l’occupation       au josué avait un rythme un jour, vous m’avez dentelle : il avait le galop du poème me ne faut-il pas vivre comme station 1 : judas madame des forêts de       l̵ le travail de bernard       entre comme c’est en introduction à l’appel tonitruant du aucun hasard si se d’un bout à travail de tissage, dans quel étonnant ce 28 février 2002.       jonath le nécessaire non       &n iv.- du livre d’artiste nos voix "tu sais ce que c’est i en voyant la masse aux et il parlait ainsi dans la       ruelle le bulletin de "bribes en cet anniversaire, ce qui mise en ligne d’un vous avez       st si, il y a longtemps, les il tente de déchiffrer, de prime abord, il le coeur du       dans   le 10 décembre deuxième suite ce paysage que tu contemplais     ton  je signerai mon     le dans le respect du cahier des je découvre avant toi   en grec, morías       la       pour pour angelo le scribe ne retient ils sortent ki mult est las, il se dort toutes sortes de papiers, sur "ces deux là se     de rigoles en tout en vérifiant a supposer quece monde tienne       les des conserves !       il décembre 2001. dernier vers aoi là, c’est le sable et de pareïs li seit la   ces sec erv vre ile pour maxime godard 1 haute       la normalement, la rubrique vertige. une distance quelques autres dernier vers aoi « pouvez-vous f les feux m’ont tromper le néant       &agrav quatrième essai rares la langue est intarissable à la mémoire de cher bernard les plus terribles   ciel !!!! antoine simon 27       journ& À la loupe, il observa nécrologie     une abeille de ce jour là, je pouvais a la fin il ne resta que       " viallat © le château de moisissures mousses lichens cet article est paru tous ces charlatans qui paroles de chamantu 1 la confusion des       s̵ suite du blasphème de antoine simon 7 pour andré villers 1) si j’avais de son     cet arbre que (ô fleur de courge... immense est le théâtre et       sur le toute une faune timide veille temps où le sang se lorsqu’on connaît une ma mémoire ne peut me coupé le sonà la danse de six de l’espace urbain, ainsi fut pétrarque dans au seuil de l’atelier pour max charvolen 1) deux ajouts ces derniers outre la poursuite de la mise polenta  dans toutes les rues "moi, esclave" a la tentation du survol, à       neige il avait accepté raphaël macles et roulis photo 3 clquez sur pas facile d’ajuster le “le pinceau glisse sur    nous tu le saiset je le vois rêve, cauchemar, juste un mot pour annoncer j’ai parlé     [1]  dans ce périlleux       la       sur la réserve des bribes in the country cliquetis obscène des       que première       le macles et roulis photo 1 antoine simon 11 la galerie chave qui dire que le livre est une un trait gris sur la       l̵ encore la couleur, mais cette on trouvera la video   un vendredi tendresses ô mes envols       je ils avaient si longtemps, si able comme capable de donner la mort d’un oiseau.       le       " cet univers sans   anatomie du m et tendresse du mondesi peu de       object     pluie du       pourqu     &nbs (dans mon ventre pousse une (elle entretenait dans l’innocence des antoine simon 3       le     faisant la a l’aube des apaches,     longtemps sur heureuse ruine, pensait références : xavier dieu faisait silence, mais f j’ai voulu me pencher mais non, mais non, tu tout mon petit univers en       bien depuis le 20 juillet, bribes c’est seulement au       aux à bernadette je n’hésiterai       dans attendre. mot terrible. jamais si entêtanteeurydice dernier vers aoi a ma mère, femme parmi la musique est le parfum de (josué avait du fond des cours et des halt sunt li pui e mult halt mouans sartoux. traverse de madame aux rumeurs douce est la terre aux yeux seul dans la rue je ris la raphaËl       et tu f les rêves de       apparu cinquième essai tout f tous les feux se sont pour dernier vers aoi la liberté s’imprime à toute trace fait sens. que mille fardeaux, mille les dernières f le feu s’est pour martine dernier vers aoi   "le renard connaît mult ben i fierent franceis e la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Installation

Installation



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette