BRIBES EN LIGNE
pierre ciel antoine simon 5 préparation des       devant       la (la numérotation des rimbaud a donc madame déchirée envoi du bulletin de bribes deuxième essai le la mort d’un oiseau. le galop du poème me huit c’est encore à la gaucherie à vivre, pluies et bruines, des voiles de longs cheveux dans le pain brisé son jamais si entêtanteeurydice bribes en ligne a troisième essai et dans le pays dont je vous et ma foi, de tantes herbes el pre quand c’est le vent qui       fourr& À peine jetés dans le       m̵ le temps passe si vite, f tous les feux se sont une errance de       dans dans les écroulements dernier vers aoi abu zayd me déplait. pas de profondes glaouis sables mes parolesvous chaque automne les       object   pour adèle et       droite f toutes mes       au a propos de quatre oeuvres de ainsi fut pétrarque dans   entrons à la bonne la légende fleurie est dernier vers aoi il en est des noms comme du une il faut dire les au matin du edmond, sa grande       ma dans un coin de nice, (josué avait lentement les avenues de ce pays le 2 juillet beaucoup de merveilles nécrologie     chant de il s’appelait   anatomie du m et la brume. nuages napolì napolì  “... parler une les dieux s’effacent       " un tunnel sans fin et, à pour martin     [1]        j̵ une fois entré dans la nous avancions en bas de saluer d’abord les plus et si tu dois apprendre à de la       sabots quatrième essai rares       deux dentelle : il avait très saintes litanies en 1958 ben ouvre à       " on a cru à un temps hors du sixième       o 1254 : naissance de       sur « voici pour andrée buttati ! guarda&nbs ainsi alfred… pour pierre theunissen la dernier vers aoi il ne reste plus que le attention beau la mort, l’ultime port, (ma gorge est une c’est la peur qui fait dire que le livre est une dernier vers aoi ma voix n’est plus que vous avez a l’aube des apaches,       fleur jusqu’à il y a les plus vieilles       entre quel étonnant f le feu m’a    regardant c’est pour moi le premier j’oublie souvent et       journ& en ceste tere ad estet ja et si au premier jour il       &agrav petites proses sur terre     longtemps sur il avait accepté petit matin frais. je te « 8° de autres litanies du saint nom le grand combat : chercher une sorte de c’est une sorte de macao grise le franchissement des au commencement était et tout avait li emperere s’est       cerisi       longte ce qui importe pour         or   né le 7 la vie est ce bruissement       dans  tous ces chardonnerets à propos “la "si elle est macles et roulis photo 3 chaises, tables, verres, pour egidio fiorin des mots       six ce qu’un paysage peut je m’étonne toujours de la a la femme au raphaël     quand pour jean marie    nous       au dernier vers aoi       sur macles et roulis photo 6 le samedi 26 mars, à 15 seins isabelle boizard 2005 ce n’est pas aux choses dorothée vint au monde pour frédéric rm : nous sommes en 1 au retour au moment face aux bronzes de miodrag la cité de la musique dernier vers que mort       sur   d’un coté, je suis bien dans  l’exposition  « pouvez-vous dernier vers aoi il est le jongleur de lui ce dans les carnets    de femme liseuse archipel shopping, la sequence 6   le trois tentatives desesperees       au  la lancinante  dernières mises       ( libre de lever la tête (dans mon ventre pousse une rossignolet tu la  au mois de mars, 1166 heureuse ruine, pensait   on n’est       l̵ qu’est-ce qui est en dans le patriote du 16 mars       pass&e       le titrer "claude viallat,       &n "et bien, voilà..." dit le ciel de ce pays est tout     nous pour helmut pour michèle aueret madame porte à ce qui aide à pénétrer le       je me zacinto dove giacque il mio rita est trois fois humble.       le antoine simon 28 ma voix n’est plus que       juin       je ce pays que je dis est et encore  dits suite du blasphème de le coquillage contre       enfant       grappe       embarq nous dirons donc     depuis  “ce travail qui marché ou souk ou       ( 0 false 21 18 le texte qui suit est, bien et combien quatrième essai de mi viene in mentemi la route de la soie, à pied,     " on peut croire que martine sa langue se cabre devant le  la toile couvre les     au couchant  tu vois im font chier du fond des cours et des dernier vers aoi   « h&eacu pour lee quelques autres le ciel est clair au travers dernier vers aoi comme c’est eurydice toujours nue à rêves de josué, autre citation granz fut li colps, li dux en lorsque martine orsoni et nous n’avons rien quel ennui, mortel pour les installations souvent,       &agrav "ah ! mon doux pays, au rayon des surgelés bruno mendonça madame est la reine des arbre épanoui au ciel antoine simon 10 dans le respect du cahier des la communication est le glacis de la mort antoine simon 24 de pa(i)smeisuns en est venuz accorde ton désir à ta morz est rollant, deus en ad g. duchêne, écriture le       l̵ je ne sais pas si "mais qui lit encore le pour philippe le lent tricotage du paysage c’est ici, me pour michèle gazier 1       bien ses mains aussi étaient pour martine les textes mis en ligne nice, le 18 novembre 2004  référencem langues de plomba la tout mon petit univers en (elle entretenait l’art c’est la ki mult est las, il se dort chairs à vif paumes introibo ad altare       pass&e comme une suite de etait-ce le souvenir antoine simon 18       neige j’ai relu daniel biga,       la station 3 encore il parle antoine simon 14 antoine simon 12 "nice, nouvel éloge de la “dans le dessin       apparu « amis rollant, de approche d’une       tourne       nuage       l̵ issent de mer, venent as  hors du corps pas la fraîcheur et la     l’é là, c’est le sable et très malheureux... ço dist li reis : et…  dits de temps de pierres dans la       " dimanche 18 avril 2010 nous       descen viallat © le château de ...et poème pour tout le problème la tentation du survol, à deuxième suite onzième normal 0 21 false fal       la si j’étais un du bibelot au babilencore une la réserve des bribes le temps passe dans la   j’ai souvent je découvre avant toi antoine simon 3   est-ce que vertige. une distance pur ceste espee ai dulor e c’est parfois un pays encore la couleur, mais cette nos voix f le feu s’est f qu’il vienne, le feu depuis ce jour, le site immense est le théâtre et       dans temps de pierres       vu   nous sommes ne pas négocier ne     pourquoi       " où l’on revient       dans le scribe ne retient cinquième essai tout la question du récit glaciation entre diaphane est le polenta       soleil jamais je n’aurais       marche pour alain borer le 26 elle disposait d’une station 4 : judas  nous avons affaire à de       st  pour de a claude b.   comme il souffle sur les collines pour andré il n’y a pas de plus en cet anniversaire, ce qui dans la caverne primordiale dernier vers aoi de mes deux mains ici. les oiseaux y ont fait ce paysage que tu contemplais la fonction,   pour le prochain       sur le 0 false 21 18       un mieux valait découper       grimpa bal kanique c’est       mouett pour anne slacik ecrire est pas même antoine simon 31       m&eacu       au       & antoine simon 26 etudiant à tendresse du mondesi peu de à sylvie la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Video

Video



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette