BRIBES EN LIGNE
si grant dol ai que ne "nice, nouvel éloge de la napolì napolì    courant « voici les lettres ou les chiffres dans le pain brisé son al matin, quant primes pert l’instant criblé       la  dans le livre, le granz est li calz, si se       au bien sûrla li quens oger cuardise       sur     surgi       et tu       le le "patriote", noble folie de josué, sauvage et fuyant comme de mes deux mains tout le problème voile de nuità la la galerie chave qui   le texte suivant a     les provisions in the country   pour théa et ses       je torna a sorrento ulisse torna       ma les durand : une    regardant dix l’espace ouvert au monde imaginal, l’art n’existe la musique est le parfum de f qu’il vienne, le feu la terre nous là, c’est le sable et il y a des objets qui ont la dernier vers aoi       sur le carissimo ulisse,torna a il faut laisser venir madame       vaches       crabe- apaches : envoi du bulletin de bribes il ne reste plus que le ce 28 février 2002. la poésie, à la f le feu m’a immense est le théâtre et quelque chose       &agrav     pluie du  le grand brassage des i.- avaler l’art par rm : nous sommes en chaque automne les  il est des objets sur       au ….omme virginia par la     l’é dernier vers aoi À max charvolen et       pass&e le numéro exceptionnel de d’un bout à le 26 août 1887, depuis     oued coulant       vu l’homme est le 28 novembre, mise en ligne       embarq       qui af : j’entends toutes ces pages de nos a l’aube des apaches,       je me les étourneaux !       grimpa       dans c’est la distance entre attendre. mot terrible. mougins. décembre il avait accepté n’ayant pas un homme dans la rue se prend pour mon épouse nicole       sous f les feux m’ont  dernier salut au pourquoi yves klein a-t-il les petites fleurs des dernier vers aoi li emperere par sa grant pas de pluie pour venir       un aux barrières des octrois a la fin il ne resta que je me souviens de un soir à paris au je rêve aux gorges antoine simon 30 a christiane les premières au matin du josué avait un rythme la mort, l’ultime port, pour pierre theunissen la le 23 février 1988, il     après les textes mis en ligne  hier, 17         &n       &agrav pour martine, coline et laure dans les carnets pure forme, belle muette, il s’appelait    de femme liseuse À la loupe, il observa l’impossible on préparait       l̵       le gardien de phare à vie, au derniers   un merci à la toile de       que se placer sous le signe de quatre si la mer s’est dernier vers aoi   quand nous rejoignons, en l’évidence       &agrav dans le monde de cette f dans le sourd chatoiement dans ce pays ma mère dans les hautes herbes ne faut-il pas vivre comme il aurait voulu être imagine que, dans la pour angelo clers fut li jurz e li ce paysage que tu contemplais       b&acir références : xavier quant carles oït la clers est li jurz et li même si mais jamais on ne ma mémoire ne peut me tu le sais bien. luc ne le 2 juillet la vie est ce bruissement portrait. 1255 : vous deux, c’est joie et       les des conserves ! il est le jongleur de lui et c’était dans i mes doigts se sont ouverts       m̵       fourr& deux nouveauté,       l̵ écrirecomme on se       fleur l’erbe del camp, ki le ciel est clair au travers pas même       "    en aux george(s) (s est la       le       la cyclades, iii°       ( le pendu quelques textes ici, les choses les plus station 5 : comment       le les cuivres de la symphonie ici. les oiseaux y ont fait je suis celle qui trompe     rien       dans seins isabelle boizard 2005 le coeur du heureuse ruine, pensait percey priest lakesur les les plus terribles pour michèle gazier 1 carcassonne, le 06 c’est pour moi le premier inoubliables, les merle noir  pour troisième essai et       reine de soie les draps, de soie       six le franchissement des toi, mésange à non... non... je vous assure, comment entrer dans une les routes de ce pays sont       banlie me troisième essai   ces notes       il leonardo rosa quand il voit s’ouvrir, À max charvolen et martin des voix percent, racontent rien n’est sous l’occupation coupé le sonà une errance de je ne sais pas si c’est ici, me dernier vers aoi  on peut passer une vie antoine simon 7 dans les carnets nous avons affaire à de dernier vers aoi c’est le grand douze (se fait terre se toulon, samedi 9     chant de de toutes les nous savons tous, ici, que       la pie certains prétendent     [1]      une abeille de pas une année sans évoquer antoine simon 11 saluer d’abord les plus macles et roulis photo 6 antoine simon 9 « e ! malvais il ne s’agit pas de       &n mult ben i fierent franceis e       au macles et roulis photo 4    7 artistes et 1 chaque jour est un appel, une ce pays que je dis est       ce (À l’église il y a tant de saints sur siglent a fort e nagent e       grappe quel ennui, mortel pour       ruelle et que dire de la grâce mise en ligne d’un de la       enfant on a cru à       coude 7) porte-fenêtre et ma foi, bel équilibre et sa si tu es étudiant en rita est trois fois humble. comme ce mur blanc je crie la rue mue douleur lentement, josué bernard dejonghe... depuis raphaël j’ai ajouté dernier vers aoi livre grand format en trois à       le comme une suite de       je un temps hors du "ces deux là se autre citation station 7 : as-tu vu judas se et il parlait ainsi dans la macles et roulis photo 7       l̵ on trouvera la video ] heureux l’homme     le quai des chargeurs de pour lee une autre approche de ...et poème pour       et sept (forces cachées qui       longte la rencontre d’une       voyage il y a dans ce pays des voies buttati ! guarda&nbs       &agrav dernier vers aoi tu le saiset je le vois pour jean gautheronle cosmos alocco en patchworck ©       object la communication est       longte   jn 2,1-12 :   entrons  le livre, avec la fonction, on peut croire que martine       dans       à       deux la chaude caresse de   la production …presque vingt ans plus  monde rassemblé pour mireille et philippe que reste-t-il de la " je suis un écorché vif. tant pis pour eux.     tout autour vous n’avez mise en ligne onze sous les cercles dernier vers aoi ainsi alfred… elle réalise des charogne sur le seuilce qui       cerisi dans ce périlleux       force "et bien, voilà..." dit       " si, il y a longtemps, les   au milieu de mi viene in mentemi normal 0 21 false fal poème pour et nous n’avons rien suite du blasphème de pour julius baltazar 1 le fontelucco, 6 juillet 2000  “la signification   je n’ai jamais nice, le 30 juin 2000 un jour, vous m’avez un jour nous avons ma chair n’est certains soirs, quand je diaphane est le mot (ou dernier vers aoi       dans fragilité humaine.     depuis tous ces charlatans qui À l’occasion de pas sur coussin d’air mais a dix sept ans, je ne savais un trait gris sur la     " macles et roulis photo       mouett viallat © le château de cher bernard art jonction semble enfin samuelchapitre 16, versets 1 iv.- du livre d’artiste ce jour là, je pouvais je déambule et suis f tous les feux se sont raphaËl  “... parler une madame porte à passent .x. portes, depuis le 20 juillet, bribes jamais si entêtanteeurydice d’abord l’échange des macao grise       soleil la parol

Accueil > Mots-clés > Approches des oeuvres > approches critiques

approches critiques

Dernière publication : 30 janvier 2016.
Les 3 derniers articles : Sur un voleur de feu , PASO , L’institut des archives sauvages .
Les 3 articles les plus lus : INTRUSIONS , Eloge du repentir , Déambulations .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette