BRIBES EN LIGNE
deux ajouts ces derniers able comme capable de donner (ô fleur de courge... les amants se là, c’est le sable et granz est li calz, si se inoubliables, les l’attente, le fruit antoine simon 32 nous avancions en bas de merci à marc alpozzo   maille 1 :que pour pierre theunissen la       alla       fourr&       &n         or le soleil n’est pas dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une  tu ne renonceras pas. religion de josué il je crie la rue mue douleur l’illusion d’une le passé n’est une fois entré dans la sous la pression des réponse de michel laure et pétrarque comme       "    née à de mes deux mains al matin, quant primes pert       dans la légende fleurie est avec marc, nous avons 1 au retour au moment les avenues de ce pays       midi     pluie du       la marcel alocco a dans ce périlleux nécrologie suite de décembre 2001. de toutes les       bien ce 28 février 2002. macao grise pour michèle gazier 1) pour andré     l’é À la loupe, il observa et…  dits de       l̵ 13) polynésie Éléments - il faut laisser venir madame Ç’avait été la et que vous dire des poussées par les vagues non, björg, deuxième approche de le coquillage contre       la il n’y a pas de plus       maquis moi cocon moi momie fuseau a propos de quatre oeuvres de pour jean marie  zones gardées de la communication est de proche en proche tous ouverture d’une c’est la chair pourtant   entrons pour daniel farioli poussant j’entends sonner les moisissures mousses lichens nous viendrons nous masser       cette edmond, sa grande     &nbs       coude marie-hélène       la il tente de déchiffrer, tendresse du mondesi peu de   tout est toujours en       en art jonction semble enfin la poésie, à la   si vous souhaitez       dans huit c’est encore à je suis       d&eacu l’erbe del camp, ki 5) triptyque marocain un homme dans la rue se prend pour egidio fiorin des mots à propos “la certains soirs, quand je spectacle de josué dit je découvre avant toi f le feu s’est "la musique, c’est le en ceste tere ad estet ja cet article est paru       l̵       la pie je ne saurais dire avec assez vertige. une distance mieux valait découper   pour adèle et toutes ces pages de nos cinq madame aux yeux montagnesde       apr&eg       je me f les marques de la mort sur il en est des noms comme du la force du corps, dans les carnets f j’ai voulu me pencher       embarq       les le tissu d’acier passet li jurz, si turnet a du bibelot au babilencore une j’ai perdu mon quand sur vos visages les       il f tous les feux se sont antoine simon 24 toujours les lettres : ce qu’un paysage peut mais non, mais non, tu       soleil iloec endreit remeint li os le lent tricotage du paysage la fraîcheur et la titrer "claude viallat, six de l’espace urbain,       st mise en ligne d’un r.m.a toi le don des cris qui pour yves et pierre poher et sauvage et fuyant comme deux nouveauté, les oiseaux s’ouvrent nice, le 8 octobre macles et roulis photo 1 clquez sur pas une année sans évoquer deuxième essai le dans l’effilé de       dans quelque temps plus tard, de   né le 7   est-ce que voudrais je vous le 26 août 1887, depuis       glouss macles et roulis photo heureuse ruine, pensait       et tu c’est le grand attelage ii est une œuvre  tous ces chardonnerets deuxième apparition dernier vers aoi bel équilibre et sa       la j’ai parlé   la production  le "musée cyclades, iii° f toutes mes mi viene in mentemi     nous dernier vers aoi pour lee comme c’est douce est la terre aux yeux preambule – ut pictura coupé en deux quand pour jean gautheronle cosmos raphaël vous avez bientôt, aucune amarre « 8° de morz est rollant, deus en ad les étourneaux ! que reste-t-il de la passent .x. portes, des quatre archanges que pour marcel       au antoine simon 15 l’impression la plus le 19 novembre 2013, à la ajout de fichiers sons dans dans ma gorge  jésus autre essai d’un antoine simon 28 des conserves !     double     &nbs le lourd travail des meules cet univers sans  si, du nouveau les dessins de martine orsoni difficile alliage de antoine simon 10 rien n’est nos voix dentelle : il avait se placer sous le signe de    en       je des voix percent, racontent antoine simon 31       la chaque automne les « amis rollant, de       j̵       droite       la "et bien, voilà..." dit la route de la soie, à pied, il existe au moins deux travail de tissage, dans une errance de 1257 cleimet sa culpe, si j’oublie souvent et pour le prochain basilic, (la je reviens sur des 1 la confusion des ma voix n’est plus que merle noir  pour antoine simon 25 l’art n’existe et voici maintenant quelques quand les mots toi, mésange à       l̵ f qu’il vienne, le feu jamais si entêtanteeurydice       au       &agrav       la ce jour là, je pouvais     pourquoi deux mille ans nous noble folie de josué,  dans toutes les rues madame, vous débusquez d’un bout à li emperere par sa grant ici, les choses les plus envoi du bulletin de bribes quelque chose  monde rassemblé immense est le théâtre et antoine simon 33 non... non... je vous assure,       reflets et echosla salle       aujour références : xavier entr’els nen at ne pui j’ai donné, au mois dans les carnets  les éditions de chaises, tables, verres, première       soleil       dans ce texte m’a été dernier vers s’il pour max charvolen 1) d’un côté rimbaud a donc li quens oger cuardise le scribe ne retient pour jean-louis cantin 1.-       quand       le tendresses ô mes envols 10 vers la laisse ccxxxii j’ai relu daniel biga, f le feu est venu,ardeur des il pleut. j’ai vu la   pour théa et ses a dix sept ans, je ne savais rm : d’accord sur 1) la plupart de ces dernier vers aoi (en regardant un dessin de sixième   adagio   je tout en travaillant sur les quando me ne so itu pe la chaude caresse de antoine simon 7 le ciel de ce pays est tout j’ai donc       ( À perte de vue, la houle des elle ose à peine attendre. mot terrible. ce qui fascine chez temps de cendre de deuil de janvier 2002 .traverse       allong voile de nuità la 0 false 21 18 madame est toute       sur ce monde est semé dernier vers aoi dernier vers aoi mon cher pétrarque, pour mes enfants laure et c’est la peur qui fait polenta   1) cette       avant f dans le sourd chatoiement recleimet deu mult lorsqu’on connaît une chaque jour est un appel, une       entre villa arson, nice, du 17 l’ami michel       voyage je meurs de soif     sur la sixième et il fallait aller debout       banlie  “... parler une i en voyant la masse aux coupé le sonà pas sur coussin d’air mais    de femme liseuse f les rêves de       le le 23 février 1988, il     un mois sans dieu faisait silence, mais       sur a la fin il ne resta que la liberté de l’être pour gilbert mon travail est une carles respunt : ils avaient si longtemps, si apaches :   pour le prochain pour le glacis de la mort pierre ciel quand nous rejoignons, en 1254 : naissance de    au balcon le recueil de textes iv.- du livre d’artiste et il parlait ainsi dans la ainsi va le travail de qui f les feux m’ont le galop du poème me juste un   voici donc la À max charvolen et martin la tentation du survol, à       "       voyage karles se dort cum hume       su autre petite voix       bonheu       sur station 7 : as-tu vu judas se (vois-tu, sancho, je suis c’est pour moi le premier la rencontre d’une       pav&ea présentation du la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Mas

Mas

Dernière publication : 17 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Jacky Coville .
Les 3 articles les plus lus : Jacky Coville .

  • Jacky Coville

    Première publication : septembre 2003 / le Patriote
    Il faut aller voir l’exposition des oeuvres de Jacky Coville, au centre culturel de Biot, en bas du village... Oeuvres dans les jardins, oeuvres à l’intérieur... Une maîtrise absolue de la (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette