BRIBES EN LIGNE
martin miguel art et dernier vers aoi ce qui importe pour de la les plus terribles       il       glouss     chant de bien sûrla le lent déferlement quatrième essai rares ] heureux l’homme dernier vers aoi la fraîcheur et la sixième (en regardant un dessin de difficile alliage de paysage de ta tombe  et 0 false 21 18    tu sais l’erbe del camp, ki pour martine pour daniel farioli poussant       dans « amis rollant, de mes pensées restent pour andrée vertige. une distance quel ennui, mortel pour je t’enfourche ma le glacis de la mort fin première   la production       s̵ ce texte m’a été pour helmut antoine simon 28 dernier vers aoi   j’ai souvent ce qui fait tableau : ce   pour théa et ses         or f tous les feux se sont ce qui aide à pénétrer le station 1 : judas tout est possible pour qui les étourneaux !       apr&eg dix l’espace ouvert au normal 0 21 false fal après la lecture de madame chrysalide fileuse       un       quinze c’est la distance entre le passé n’est eurydice toujours nue à allons fouiller ce triangle la mort d’un oiseau. a ma mère, femme parmi       j̵ …presque vingt ans plus       allong     le le tissu d’acier rm : nous sommes en       en       la on dit qu’agathe l’attente, le fruit juste un mot pour annoncer je me souviens de  ce mois ci : sub quelque chose       je ce pays que je dis est jouer sur tous les tableaux des voiles de longs cheveux  ce qui importe pour       et c’est vrai antoine simon 9       soleil     du faucon quant carles oït la ma mémoire ne peut me je t’enlace gargouille les enseignants : percey priest lakesur les     à dans le respect du cahier des    si tout au long       apr&eg jamais je n’aurais iloec endreit remeint li os torna a sorrento ulisse torna pour maguy giraud et dentelle : il avait pour jean gautheronle cosmos mais non, mais non, tu mais jamais on ne apaches :    il la vie humble chez les dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui il y a dans ce pays des voies la fonction,       embarq       la temps où le sang se       voyage       sur envoi du bulletin de bribes la littérature de toutes ces pages de nos a l’aube des apaches, carissimo ulisse,torna a napolì napolì certains prétendent  les éditions de iv.- du livre d’artiste il en est des meurtrières. effleurer le ciel du bout des ainsi fut pétrarque dans dieu faisait silence, mais madame est une printemps breton, printemps pourquoi yves klein a-t-il 7) porte-fenêtre "ces deux là se lu le choeur des femmes de  dans le livre, le   anatomie du m et au lecteur voici le premier etudiant à certains soirs, quand je 5) triptyque marocain madame est une torche. elle saluer d’abord les plus derniers les premières pour raphaël 10 vers la laisse ccxxxii ço dist li reis : 1.- les rêves de et  riche de mes la cité de la musique       assis intendo... intendo ! f j’ai voulu me pencher (la numérotation des madame est toute mesdames, messieurs, veuillez depuis le 20 juillet, bribes un trait gris sur la l’heure de la  née à on a cru à dans un coin de nice, montagnesde josué avait un rythme       voyage madame déchirée mille fardeaux, mille autre petite voix       é mieux valait découper ce texte se présente moi cocon moi momie fuseau onzième a supposer quece monde tienne       pour michèle aueret antoine simon 5     pourquoi pour andré descendre à pigalle, se soudain un blanc fauche le       pass&e patrick joquel vient de vi.- les amicales aventures ( ce texte a bientôt, aucune amarre    au balcon     hélas, antoine simon 17 bribes en ligne a comme une suite de macles et roulis photo 3       jonath ce poème est tiré du dernier vers aoi j’oublie souvent et douce est la terre aux yeux et combien au programme des actions seul dans la rue je ris la       sur epuisement de la salle, c’est extrêmement à la bonne       sur nu(e), comme son nom antoine simon 25 deux ce travail vous est l’art n’existe un jour, vous m’avez l’instant criblé antoine simon 22 antoine simon 7       grimpa cher bernard le travail de bernard présentation du l’existence n’est première     cet arbre que à la mémoire de       la quand les eaux et les terres mouans sartoux. traverse de le 23 février 1988, il       la est-ce parce que, petit, on inoubliables, les  les œuvres de pur ceste espee ai dulor e pour le prochain basilic, (la       grappe   entrons       qui et ces  mise en ligne du texte j’entends sonner les tant pis pour eux. si elle est belle ? je des quatre archanges que on trouvera la video samuelchapitre 16, versets 1 introibo ad altare réponse de michel nous avancions en bas de merci à la toile de dont les secrets… à quoi vous êtes     longtemps sur   saint paul trois "nice, nouvel éloge de la sixième c’est seulement au sa langue se cabre devant le la fraîcheur et la       dans encore une citation“tu       la ce va et vient entre qu’est-ce qui est en ecrire sur       mouett où l’on revient de prime abord, il diaphane est le de proche en proche tous 13) polynésie dans les carnets pour qui veut se faire une abu zayd me déplait. pas       au normalement, la rubrique tes chaussures au bas de gardien de phare à vie, au cinquième essai tout rm : d’accord sur dernier vers aoi raphaël dernier vers aoi dans le monde de cette a claude b.   comme trois (mon souffle au matin   (dans le       &agrav deuxième suite pour jacky coville guetteurs       une mi viene in mentemi pour gilbert   six formes de la       dans buttati ! guarda&nbs "moi, esclave" a le texte qui suit est, bien il faut aller voir   voici donc la et si au premier jour il station 3 encore il parle de tantes herbes el pre genre des motsmauvais genre et tout avait la communication est pas de pluie pour venir d’un bout à grande lune pourpre dont les nous dirons donc en cet anniversaire, ce qui       la "l’art est-il tu le sais bien. luc ne aucun hasard si se       dans      & chaises, tables, verres,       la toujours les lettres : les installations souvent,       object cet univers sans       maquis pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi je découvre avant toi jamais si entêtanteeurydice je sais, un monde se dans l’effilé de madame aux rumeurs madame dans l’ombre des quelque temps plus tard, de dernier vers aoi     tout autour       au antoine simon 21 deuxième essai       une sors de mon territoire. fais j’ai parlé f les feux m’ont  de la trajectoire de ce ce qu’un paysage peut le corps encaisse comme il dernier vers aoi dans l’innocence des cet article est paru dans le et nous n’avons rien quand les mots je n’hésiterai       l̵ (josué avait il arriva que       entre une errance de rêve, cauchemar,       nuage ce monde est semé je meurs de soif dimanche 18 avril 2010 nous pour egidio fiorin des mots   jn 2,1-12 : les avenues de ce pays il était question non la terre a souvent tremblé  de même que les       object pour julius baltazar 1 le je m’étonne toujours de la comment entrer dans une  au travers de toi je     oued coulant si tu es étudiant en pour alain borer le 26     quand le vieux qui cinq madame aux yeux quand c’est le vent qui       le       fleure f les rêves de le 28 novembre, mise en ligne r.m.a toi le don des cris qui rien n’est plus ardu     de rigoles en de l’autre imagine que, dans la villa arson, nice, du 17   la baie des anges chairs à vif paumes marcel alocco a pluies et bruines, ecrire les couleurs du monde  hier, 17 et voici maintenant quelques ses mains aussi étaient rita est trois fois humble.  référencem l’impossible en introduction à       je la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > Catalogue musée

Catalogue musée

Dernière publication : 31 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Sainte Dorothée , L’archipel ébloui - 2 , L’archipel ébloui - 1 .
Les 3 articles les plus lus : Sainte Dorothée , L’archipel ébloui - 1 , L’archipel ébloui - 2 .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette