BRIBES EN LIGNE
traquer       un couleur qui ne masque pas il en est des meurtrières. pierre ciel quelque temps plus tard, de s’ouvre la rossignolet tu la dans les carnets au rayon des surgelés antoine simon 29 dernier vers aoi pour martin À max charvolen et       &n       dans   la baie des anges il ne reste plus que le  les œuvres de       sur paroles de chamantu       sur       l̵ accoucher baragouiner fontelucco, 6 juillet 2000 légendes de michel dans l’innocence des       chaque  je signerai mon       mouett c’est la chair pourtant …presque vingt ans plus si elle est belle ? je       la il ne sait rien qui ne va a ma mère, femme parmi madame porte à la gaucherie à vivre,   au milieu de autre essai d’un       quand   que signifie   pour olivier rare moment de bonheur,       sur rimbaud a donc eurydice toujours nue à un temps hors du mais jamais on ne pure forme, belle muette, f qu’il vienne, le feu ce qu’un paysage peut langues de plomba la un soir à paris au la bouche pleine de bulles antoine simon 24       il       p&eacu rm : d’accord sur la brume. nuages       le À perte de vue, la houle des pour andré sous la pression des       ( ce paysage que tu contemplais f le feu m’a un jour, vous m’avez       aux villa arson, nice, du 17 deuxième approche de         &n "moi, esclave" a dernier vers aoi patrick joquel vient de trois tentatives desesperees  née à sept (forces cachées qui derniers une fois entré dans la et il parlait ainsi dans la « 8° de  les premières histoire de signes . le pendu       un " je suis un écorché vif. il n’est pire enfer que je suis bien dans antoine simon 13 une autre approche de nice, le 8 octobre       soleil       six portrait. 1255 :  dans toutes les rues imagine que, dans la et si au premier jour il       le       le       allong toujours les lettres : démodocos... Ça a bien un station 3 encore il parle       fourr&       pav&ea       "     le si, il y a longtemps, les nous lirons deux extraits de     les fleurs du       pour et…  dits de je serai toujours attentif à dernier vers aoi les parents, l’ultime preambule – ut pictura pour ma antoine simon 6 polenta de tantes herbes el pre antoine simon 12 attendre. mot terrible.       un gardien de phare à vie, au dernier vers aoi dans les horizons de boue, de pas sur coussin d’air mais       &ccedi     sur la attention beau pour raphaël il arriva que pour frédéric une il faut dire les pour nicolas lavarenne ma franchement, pensait le chef,       fourr& ce texte se présente folie de josuétout est ses mains aussi étaient lancinant ô lancinant et ces ecrire les couleurs du monde non... non... je vous assure, j’ai relu daniel biga, une errance de violette cachéeton       " d’ eurydice ou bien de       fleure deuxième essai le cinquième citationne le franchissement des ce monde est semé de profondes glaouis macles et roulis photo 1 la mort, l’ultime port,     chambre       aujour i en voyant la masse aux les installations souvent, et voici maintenant quelques       rampan antoine simon 19 temps de bitume en fusion sur       "     faisant la       retour comment entrer dans une 1 au retour au moment     nous   anatomie du m et dans un coin de nice, et que dire de la grâce sainte marie, dernier vers aoi souvent je ne sais rien de à la bonne vous deux, c’est joie et toutes ces pages de nos merci au printemps des ce qui fascine chez mise en ligne dernier vers que mort tout à fleur d’eaula danse antoine simon 31 petit matin frais. je te dernier vers aoi le corps encaisse comme il       la   dits de dernier vers aoi dernier vers aoi « h&eacu bernard dejonghe... depuis       dans « amis rollant, de tendresses ô mes envols sixième dernier vers aoi l’impression la plus depuis ce jour, le site       une à à propos des grands spectacle de josué dit       s̵ le lent tricotage du paysage rien n’est plus ardu dans ce pays ma mère madame chrysalide fileuse les plus vieilles il aurait voulu être sequence 6   le vi.- les amicales aventures noble folie de josué, carmelo arden quin est une les premières dernier vers aoi à sylvie le ciel de ce pays est tout mon travail est une       dans le temps passe si vite, grant est la plaigne e large ce 28 février 2002. ils avaient si longtemps, si ce qui fait tableau : ce de toutes les je crie la rue mue douleur il n’y a pas de plus journée de ce qui importe pour     un mois sans il souffle sur les collines pas facile d’ajuster le antoine simon 16   1) cette       ( cet univers sans deux ajouts ces derniers dernier vers aoi clere est la noit e la       " inoubliables, les la liberté s’imprime à première       bonheu     &nbs l’art c’est la le 15 mai, à       cerisi f le feu est venu,ardeur des il existe au moins deux le 26 août 1887, depuis 1. il se trouve que je suis douce est la terre aux yeux À peine jetés dans le de pareïs li seit la       l̵ a la fin il ne resta que madame, c’est notre la vie humble chez les errer est notre lot, madame, le plus insupportable chez il faut laisser venir madame giovanni rubino dit marcel alocco a sables mes parolesvous passet li jurz, si turnet a le vieux qui ce va et vient entre       d&eacu les dessins de martine orsoni l’heure de la dans la caverne primordiale la légende fleurie est a la femme au je ne sais pas si       dans       les  “s’ouvre     oued coulant références : xavier autre citation"voui pour dans l’effilé de la galerie chave qui station 5 : comment rêve, cauchemar,       le si j’avais de son le lourd travail des meules des quatre archanges que       ton et je vois dans vos dans l’innocence des chaises, tables, verres,             vu quel ennui, mortel pour de sorte que bientôt d’abord l’échange des ço dist li reis : un trait gris sur la  au mois de mars, 1166 libre de lever la tête  l’exposition  envoi du bulletin de bribes  dernier salut au troisième essai et les lettres ou les chiffres introibo ad altare on préparait si j’étais un ma voix n’est plus que       m̵ antoine simon 20 la route de la soie, à pied, deux ce travail vous est le bulletin de "bribes il y a dans ce pays des voies tromper le néant pour philippe passet li jurz, la noit est je découvre avant toi       dans la fonction,   né le 7   3   

les m1       je me souviens de je t’enfourche ma       &agrav samuelchapitre 16, versets 1       la li quens oger cuardise la rencontre d’une zacinto dove giacque il mio deux mille ans nous lentement, josué       et tu les enseignants : de proche en proche tous       sur viallat © le château de le glacis de la mort    seule au etait-ce le souvenir       fourmi edmond, sa grande raphaËl il pleut. j’ai vu la  de même que les       jonath  le "musée   pour le prochain a l’aube des apaches, six de l’espace urbain,     pourquoi  “ne pas       sur le fin première dans le pain brisé son temps de pierres dans la   pour adèle et dernier vers aoi je t’ai admiré, merci à la toile de dans les carnets       descen   (dans le   encore une nu(e), comme son nom     m2 &nbs le 28 novembre, mise en ligne       longte des conserves !       la tous ces charlatans qui exode, 16, 1-5 toute quelques autres       banlie un nouvel espace est ouvert le 2 juillet coupé le sonà dernier vers aoi  mise en ligne du texte aucun hasard si se mouans sartoux. traverse de intendo... intendo ! moisissures mousses lichens la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Colmagro

Colmagro

Dernière publication : 19 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Peindre .
Les 3 articles les plus lus : Peindre .

  • Peindre

    Première publication : mai 2000 / présentation d’exposition
    A Christiane Colmagro Peindre. Construire, si construire pouvait être à la fois donner soins aux éboulis du monde, suspendre l’agitation, faire pause dans le cours impertubable des choses et se (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette