BRIBES EN LIGNE
tout le problème bal kanique c’est       sur  “s’ouvre rossignolet tu la ki mult est las, il se dort tu le saiset je le vois       la la poésie, à la la rencontre d’une       vu abu zayd me déplait. pas huit c’est encore à       journ& et nous n’avons rien quand sur vos visages les dans les carnets l’heure de la   entrons ce qu’un paysage peut dernier vers aoi onzième iv.- du livre d’artiste       la les durand : une       bruyan  monde rassemblé marché ou souk ou       au       sur       au   jn 2,1-12 : accoucher baragouiner pour m.b. quand je me heurte  les œuvres de       voyage   est-ce que la galerie chave qui station 1 : judas       allong       ma deux ajouts ces derniers le coeur du pas même nous avons affaire à de antoine simon 18 en cet anniversaire, ce qui       glouss       arauca comme une suite de rm : nous sommes en légendes de michel station 4 : judas  a propos d’une       six a christiane pour angelo au matin du si j’avais de son dernier vers s’il le tissu d’acier pluies et bruines, pour raphaël  si, du nouveau coupé le sonà 1) la plupart de ces la liberté de l’être josué avait un rythme quand c’est le vent qui (de)lecta lucta   a toi le don des cris qui (ma gorge est une le ciel de ce pays est tout  l’écriture j’entends sonner les sa langue se cabre devant le       force cette machine entre mes un jour, vous m’avez       au  il y a le ses mains aussi étaient la pureté de la survie. nul clers fut li jurz e li autre petite voix max charvolen, martin miguel ce texte se présente madame a des odeurs sauvages quand les mots certains prétendent je reviens sur des quelques autres antoine simon 28 juste un à la bonne dernier vers aoi je suis bien dans il y a dans ce pays des voies un nouvel espace est ouvert vos estes proz e vostre   un le franchissement des 1) notre-dame au mur violet       dans on peut croire que martine  pour jean le janvier 2002 .traverse je crie la rue mue douleur suite du blasphème de   j’ai souvent a la fin il ne resta que 13) polynésie jamais si entêtanteeurydice   six formes de la  tous ces chardonnerets leonardo rosa cet univers sans on croit souvent que le but inoubliables, les la langue est intarissable     son la terre a souvent tremblé je déambule et suis       le  hors du corps pas   dits de       deux pour yves et pierre poher et effleurer le ciel du bout des une autre approche de chaque automne les temps de pierres dans la normalement, la rubrique f les marques de la mort sur l’appel tonitruant du chercher une sorte de j’ai donc antoine simon 19       soleil dans ce pays ma mère une errance de     pluie du la terre nous le soleil n’est pas       " approche d’une   l’oeuvre vit son sculpter l’air : ce qui importe pour antoine simon 6 sur l’erbe verte si est toute trace fait sens. que       en il y a des objets qui ont la on préparait paysage de ta tombe  et macles et roulis photo  on peut passer une vie histoire de signes .  il est des objets sur    de femme liseuse madame des forêts de       dans       un décembre 2001. reprise du site avec la la liberté s’imprime à       juin pour maxime godard 1 haute les parents, l’ultime torna a sorrento ulisse torna       il       un le 23 février 1988, il il souffle sur les collines "l’art est-il bien sûrla de pareïs li seit la moi cocon moi momie fuseau je rêve aux gorges douze (se fait terre se et il fallait aller debout ce qui aide à pénétrer le le recueil de textes ce pays que je dis est       je me madame, on ne la voit jamais     les fleurs du   le 10 décembre la danse de grande lune pourpre dont les dernier vers aoi rimbaud a donc       voyage       m̵ les dernières attention beau sors de mon territoire. fais ils sortent       le ce qui fait tableau : ce       dans pour mes enfants laure et station 3 encore il parle       m&eacu       magnol dernier vers aoi j’ai changé le dans les rêves de la Ç’avait été la au rayon des surgelés passet li jurz, si turnet a imagine que, dans la       &agrav       l̵       grimpa voile de nuità la titrer "claude viallat,       &agrav voudrais je vous halt sunt li pui e mult halt pas sur coussin d’air mais       la pour nicolas lavarenne ma       au il en est des noms comme du l’évidence antoine simon 12       sur le antoine simon 27 la question du récit (josué avait lentement deux ce travail vous est       fourr& pour maguy giraud et archipel shopping, la nécrologie dans ma gorge en ceste tere ad estet ja antoine simon 33 dernier vers aoi ce jour là, je pouvais c’est seulement au     &nbs    en merci à la toile de apaches : etudiant à f le feu s’est à propos des grands       su   en grec, morías     faisant la       le "mais qui lit encore le       ce patrick joquel vient de 5) triptyque marocain 1 la confusion des entr’els nen at ne pui elle disposait d’une pierre ciel       " de profondes glaouis viallat © le château de rêve, cauchemar, merci à marc alpozzo bribes en ligne a deux mille ans nous       la j’ai donné, au mois là, c’est le sable et (vois-tu, sancho, je suis       dans nous savons tous, ici, que (ô fleur de courge... À max charvolen et martin       au giovanni rubino dit madame, c’est notre (dans mon ventre pousse une dans le pays dont je vous le lourd travail des meules langues de plomba la       &eacut     longtemps sur je suis deuxième approche de       les “le pinceau glisse sur     surgi À peine jetés dans le que d’heures moisissures mousses lichens "moi, esclave" a madame est toute     " assise par accroc au bord de " je suis un écorché vif.       cette deuxième marie-hélène       qui À max charvolen et polenta antoine simon 2 fragilité humaine. « h&eacu aucun hasard si se       (       le seul dans la rue je ris la     le cygne sur macles et roulis photo 4       ...mai mi viene in mentemi dernier vers aoi ne pas négocier ne un homme dans la rue se prend       allong   que signifie rêves de josué, si, il y a longtemps, les mais jamais on ne sous l’occupation       alla   pour olivier le plus insupportable chez l’erbe del camp, ki vous n’avez ce jour-là il lui religion de josué il   (à       la dans les hautes herbes dans les écroulements accorde ton désir à ta réponse de michel bien sûr, il y eut les routes de ce pays sont pure forme, belle muette,       la       ton depuis ce jour, le site clere est la noit e la les plus vieilles derniers     ton tous feux éteints. des introibo ad altare c’est pour moi le premier de la l’art c’est la du fond des cours et des  c’était antoine simon 7   pour théa et ses merle noir  pour bel équilibre et sa saluer d’abord les plus 1 au retour au moment écrirecomme on se     tout autour dernier vers aoi   pour andré mes pensées restent pour michèle aueret et la peur, présente       en un ce n’est pas aux choses dernier vers aoi attendre. mot terrible. quand vous serez tout i en voyant la masse aux       deux       enfant o tendresses ô mes dire que le livre est une epuisement de la salle,      & juste un mot pour annoncer il ne sait rien qui ne va frères et ouverture d’une un jour nous avons reflets et echosla salle     double et ces vous êtes pour mireille et philippe       longte dernier vers aoi   le corps encaisse comme il autres litanies du saint nom       ruelle que reste-t-il de la       sur la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Avril

Avril

Dernière publication : 12 février 2009.
Les 3 derniers articles : L’éternité par petits bouts .
Les 3 articles les plus lus : L’éternité par petits bouts .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette