BRIBES EN LIGNE
f le feu s’est se placer sous le signe de il tente de déchiffrer, dernier vers s’il       descen     son       pass&e encore une citation“tu       va nous savons tous, ici, que aucun hasard si se attelage ii est une œuvre       longte le lourd travail des meules  je signerai mon vos estes proz e vostre antoine simon 20 peinture de rimes. le texte janvier 2002 .traverse avez-vous vu     &nbs une il faut dire les toulon, samedi 9 deux nouveauté, descendre à pigalle, se “dans le dessin       m̵ antoine simon 13 je suis c’est un peu comme si,   pour théa et ses       dans recleimet deu mult le 23 février 1988, il les premières temps de pierres normalement, la rubrique écrirecomme on se       deux       sur pour alain borer le 26 charogne sur le seuilce qui pour jean-marie simon et sa sauvage et fuyant comme pour raphaël pour philippe clquez sur des voiles de longs cheveux dans le monde de cette       "  il est des objets sur « voici douce est la terre aux yeux mieux valait découper       s̵ après la lecture de suite du blasphème de le vieux qui madame est toute comme c’est leonardo rosa mult ben i fierent franceis e beaucoup de merveilles la force du corps,       au pour ma l’une des dernières vous avez macles et roulis photo 1  l’écriture dans les carnets   voici donc la       en un je déambule et suis ainsi va le travail de qui le travail de bernard violette cachéeton       st ce pays que je dis est "tu sais ce que c’est les grands je désire un vous deux, c’est joie et maintenant il connaît le un titre : il infuse sa     cet arbre que dernier vers doel i avrat,       dans préparation des l’éclair me dure, station 5 : comment       le dix l’espace ouvert au il arriva que       soleil coupé en deux quand vue à la villa tamaris       pass&e  “ce travail qui "ces deux là se la bouche pure souffrance antoine simon 27       vu toi, mésange à je découvre avant toi même si   en grec, morías     sur la paien sunt morz, alquant equitable un besoin sonnerait il n’y a pas de plus un tunnel sans fin et, à si elle est belle ? je carissimo ulisse,torna a un nouvel espace est ouvert "l’art est-il       &agrav on peut croire que martine elle ose à peine passet li jurz, si turnet a c’est une sorte de dernier vers aoi ma chair n’est 1 la confusion des i mes doigts se sont ouverts de soie les draps, de soie dernier vers aoi d’un bout à pour helmut marché ou souk ou  les œuvres de       dans       aujour ce qui fascine chez l’art n’existe       fourr& petit matin frais. je te l’art c’est la antoine simon 3 tant pis pour eux.  martin miguel vient     vers le soir       apr&eg la vie humble chez les       bien       pass&e   tout est toujours en de profondes glaouis premier essai c’est martin miguel art et comme ce mur blanc  les trois ensembles la musique est le parfum de huit c’est encore à et je vois dans vos dernier vers aoi "la musique, c’est le       d&eacu  “la signification       soleil    courant mougins. décembre diaphane est le mot (ou la tentation du survol, à temps de pierres dans la    seule au très saintes litanies quand les mots       je me pour m.b. quand je me heurte   le 10 décembre seul dans la rue je ris la    nous on trouvera la video face aux bronzes de miodrag "je me tais. pour taire. raphaËl     m2 &nbs raphaël ma voix n’est plus que macles et roulis photo 6   adagio   je  avec « a la madame est une torche. elle       ( pour marcel le nécessaire non     quand       que les routes de ce pays sont       rampan tendresse du mondesi peu de ce monde est semé       tourne tout le problème pour pierre theunissen la il existe au moins deux j’ai donné, au mois bernadette griot vient de antoine simon 9     pourquoi pour qui veut se faire une pour andré villers 1) merci au printemps des       o intendo... intendo ! pluies et bruines,   ces notes tout en vérifiant antoine simon 11     hélas,   ciel !!!!       su       au franchement, pensait le chef,       allong antoine simon 28 et nous n’avons rien       voyage avec marc, nous avons pour le prochain basilic, (la autre petite voix nous avons affaire à de le samedi 26 mars, à 15 mille fardeaux, mille       cerisi imagine que, dans la hans freibach : chaque jour est un appel, une       en une errance de religion de josué il       dans la littérature de essai de nécrologie, poussées par les vagues clers est li jurz et li outre la poursuite de la mise deuxième essai le       jardin lancinant ô lancinant       l̵ ecrire sur etudiant à       le   nous sommes guetter cette chose la liberté s’imprime à la pureté de la survie. nul       " je m’étonne toujours de la et si au premier jour il       glouss macles et roulis photo 4 vi.- les amicales aventures pur ceste espee ai dulor e lorsqu’on connaît une suite de temps où le sang se du fond des cours et des   l’oeuvre vit son nu(e), comme son nom   saint paul trois quel étonnant   d’un coté, ço dist li reis : effleurer le ciel du bout des en 1958 ben ouvre à 0 false 21 18 je rêve aux gorges 1257 cleimet sa culpe, si     à tendresses ô mes envols ce n’est pas aux choses d’ eurydice ou bien de autre citation   un vertige. une distance dans l’effilé de  si, du nouveau able comme capable de donner temps où les coeurs j’écoute vos       le 0 false 21 18 pour michèle gazier 1  dernier salut au et la peur, présente rien n’est     extraire où l’on revient les installations souvent, sixième « 8° de premier vers aoi dernier v.- les amicales aventures du ce qui fait tableau : ce archipel shopping, la a grant dulur tendrai puis au lecteur voici le premier la galerie chave qui       l̵ j’ai ajouté quand vous serez tout envoi du bulletin de bribes vous dites : "un       l̵ juste un   se reprise du site avec la       sur passent .x. portes, régine robin, un temps hors du clere est la noit e la       la je t’enlace gargouille poème pour       dans les enseignants : quatrième essai rares bal kanique c’est  epître aux samuelchapitre 16, versets 1 a la libération, les six de l’espace urbain,       devant a propos d’une pour maxime godard 1 haute toute trace fait sens. que chercher une sorte de le lent tricotage du paysage abu zayd me déplait. pas seins isabelle boizard 2005 (ma gorge est une (josué avait lentement    regardant je n’ai pas dit que le dorothée vint au monde à sylvie pas facile d’ajuster le voudrais je vous       à le glacis de la mort la rencontre d’une je ne sais pas si antoine simon 5 est-ce parce que, petit, on non, björg, « amis rollant, de  marcel migozzi vient de abstraction voir figuration en cet anniversaire, ce qui         or 1- c’est dans     depuis ajout de fichiers sons dans au matin du il en est des meurtrières. dont les secrets… à quoi dans le pain brisé son tu le sais bien. luc ne  le "musée       qui pour frédéric   au milieu de nous dirons donc viallat © le château de       reine je t’ai admiré, noble folie de josué,       sur le le géographe sait tout nouvelles mises en ici. les oiseaux y ont fait dans les hautes herbes    au balcon sables mes parolesvous 0 false 21 18 rita est trois fois humble. la fraîcheur et la       au carcassonne, le 06 nous viendrons nous masser neuf j’implore en vain j’ai en réserve  mise en ligne du texte ainsi fut pétrarque dans       &n       bonheu le temps passe si vite, à propos des grands pour michèle aueret       juin je me souviens de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Borghesi

Borghesi

Dernière publication : 16 février 2009.
Les 3 derniers articles : I) Le thème égyptien dans "Transit" de Michel Butor .
Les 3 articles les plus lus : I) Le thème égyptien dans "Transit" de Michel Butor .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette