BRIBES EN LIGNE
ouverture de l’espace       dans de sorte que bientôt bien sûr, il y eut seins isabelle boizard 2005       bien     ton les premières passent .x. portes, fontelucco, 6 juillet 2000 "nice, nouvel éloge de la tant pis pour eux.  “s’ouvre pour m.b. quand je me heurte il tente de déchiffrer, le lent déferlement autres litanies du saint nom « amis rollant, de abstraction voir figuration       sur "mais qui lit encore le  il est des objets sur  la toile couvre les avant propos la peinture est       il glaciation entre       sur soudain un blanc fauche le       la chaque jour est un appel, une une errance de lu le choeur des femmes de apaches : poussées par les vagues les textes mis en ligne la réserve des bribes violette cachéeton ainsi alfred… le 26 août 1887, depuis charogne sur le seuilce qui autre citation"voui (en regardant un dessin de il ne reste plus que le dernier vers s’il quand vous serez tout on croit souvent que le but le 23 février 1988, il madame chrysalide fileuse       avant merci à marc alpozzo introibo ad altare en ceste tere ad estet ja       à dernier vers que mort       le les avenues de ce pays   saint paul trois montagnesde nouvelles mises en j’ai longtemps antoine simon 21 a toi le don des cris qui rare moment de bonheur, pour daniel farioli poussant       fleur suite de       le sauvage et fuyant comme comme ce mur blanc dans les rêves de la exode, 16, 1-5 toute   l’oeuvre vit son     cet arbre que marie-hélène       entre  zones gardées de cet article est paru station 4 : judas  nécrologie epuisement de la salle, le coeur du pour egidio fiorin des mots passet li jurz, la noit est       le   pour olivier dernier vers aoi  au travers de toi je mes pensées restent tu le sais bien. luc ne     dans la ruela ma voix n’est plus que lorsqu’on connaît une       grimpa edmond, sa grande       rampan       object       glouss on cheval siglent a fort e nagent e       sur le tendresses ô mes envols carmelo arden quin est une       o f j’ai voulu me pencher aux george(s) (s est la on préparait ] heureux l’homme       la       montag il pleut. j’ai vu la       le       " diaphane est le         or les plus vieilles       quand écoute, josué, béatrice machet vient de (ma gorge est une dans ma gorge tout en travaillant sur les mult est vassal carles de ce texte m’a été ce pays que je dis est       fourmi   tout est toujours en dans un coin de nice, pourquoi yves klein a-t-il       dans tout est prêt en moi pour       apparu 0 false 21 18 f tous les feux se sont le lent tricotage du paysage douce est la terre aux yeux ma chair n’est pour michèle     un mois sans nice, le 30 juin 2000       fourr& immense est le théâtre et les grands mise en ligne titrer "claude viallat, préparation des       &n attelage ii est une œuvre     m2 &nbs temps de pierres dans la que reste-t-il de la réponse de michel rossignolet tu la  hier, 17 dernier vers aoi quand les mots       au j’ai changé le rm : d’accord sur       au     du faucon l’impression la plus   3   

les merci au printemps des ( ce texte a    7 artistes et 1 ce qu’un paysage peut « 8° de il n’est pire enfer que il semble possible     son       &eacut quant carles oït la laure et pétrarque comme toujours les lettres :       allong  tu ne renonceras pas. je suis bien dans       le guetter cette chose deuxième       deux   d’un coté, sixième le coquillage contre et que vous dire des l’attente, le fruit       en ouverture d’une "tu sais ce que c’est (ô fleur de courge... (À l’église antoine simon 16 1 la confusion des       p&eacu les routes de ce pays sont la gaucherie à vivre, et encore  dits pour anne slacik ecrire est pour   la production générations f les feux m’ont li emperere s’est normal 0 21 false fal ce paysage que tu contemplais je ne peins pas avec quoi, deuxième suite petites proses sur terre très malheureux... la vie est ce bruissement le grand combat :       « e ! malvais je rêve aux gorges quand il voit s’ouvrir, ço dist li reis : dont les secrets… à quoi ici, les choses les plus pour jean marie       juin     au couchant le glacis de la mort cinquième citationne ….omme virginia par la   (à       sur   le 10 décembre douze (se fait terre se iloec endreit remeint li os       tourne "le renard connaît là, c’est le sable et au matin du au labyrinthe des pleursils 1- c’est dans la musique est le parfum de la danse de antoine simon 23       nuage     vers le soir nous avancions en bas de j’ai donné, au mois equitable un besoin sonnerait quand nous rejoignons, en le pendu       bonheu le texte qui suit est, bien dans les horizons de boue, de       chaque la liberté de l’être j’écoute vos 1) notre-dame au mur violet quand sur vos visages les premier vers aoi dernier ce jour-là il lui       dans pour helmut pour le prochain basilic, (la clere est la noit e la dernier vers aoi       je à propos “la dernier vers aoi   s’égarer on la rencontre d’une j’ai travaillé il y a dans ce pays des voies v.- les amicales aventures du attention beau s’ouvre la dernier vers aoi quelque chose       la  marcel migozzi vient de ne pas négocier ne macles et roulis photo 3 le plus insupportable chez dernier vers aoi       la   un vendredi la prédication faite       ce décembre 2001. lancinant ô lancinant lorsque martine orsoni       pass&e f les marques de la mort sur       retour et ma foi, deux ajouts ces derniers       coude et si tu dois apprendre à folie de josuétout est     une abeille de quelques autres j’oublie souvent et quel ennui, mortel pour j’entends sonner les À la loupe, il observa marcel alocco a je me souviens de dernier vers aoi ils s’étaient mon cher pétrarque, l’éclair me dure,   encore une et il parlait ainsi dans la « voici vedo la luna vedo le     à morz est rollant, deus en ad   né le 7 patrick joquel vient de certains soirs, quand je la tentation du survol, à       nuage nous dirons donc entr’els nen at ne pui dernier vers aoi de l’autre je n’ai pas dit que le       " " je suis un écorché vif.       dans d’un côté et te voici humanité allons fouiller ce triangle aucun hasard si se vous avez pour angelo pur ceste espee ai dulor e       droite pour lee      & antoine simon 6 dernier vers aoi diaphane est le mot (ou et ces le 19 novembre 2013, à la     les fleurs du f qu’il vienne, le feu 10 vers la laisse ccxxxii c’est vrai sors de mon territoire. fais giovanni rubino dit antoine simon 13 dans ce pays ma mère il arriva que les enseignants : etait-ce le souvenir nous savons tous, ici, que     nous la mort, l’ultime port, le "patriote", outre la poursuite de la mise chaque automne les dieu faisait silence, mais       fleure       &agrav 1-nous sommes dehors. neuf j’implore en vain pour jacqueline moretti, spectacle de josué dit       pass&e f le feu est venu,ardeur des       dans dernier vers aoi vue à la villa tamaris pour max charvolen 1)   maille 1 :que les lettres ou les chiffres ce qui fascine chez ainsi fut pétrarque dans a grant dulur tendrai puis   je ne comprends plus ce monde est semé       aux coupé en deux quand  référencem       la       é un besoin de couper comme de    courant est-ce parce que, petit, on pour andré villers 1) la mastication des avez-vous vu janvier 2002 .traverse « h&eacu   adagio   je elle disposait d’une ici. les oiseaux y ont fait paysage de ta tombe  et ...et poème pour la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Collet

Collet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette