BRIBES EN LIGNE
      soleil il semble possible i.- avaler l’art par antoine simon 2       en et combien sainte marie, pour qui veut se faire une faisant dialoguer Ç’avait été la les lettres ou les chiffres sept (forces cachées qui       le 5) triptyque marocain au rayon des surgelés rien n’est plus ardu l’évidence le lent déferlement       fleur toi, mésange à "mais qui lit encore le       le       " quand sur vos visages les les cuivres de la symphonie chaque jour est un appel, une imagine que, dans la antoine simon 11  il est des objets sur pluies et bruines, au commencement était marie-hélène antoine simon 18 dans les rêves de la qu’est-ce qui est en       l̵ pour mon épouse nicole quatrième essai de vi.- les amicales aventures       au pour andré villers 1) lu le choeur des femmes de certains prétendent       apr&eg elle réalise des       ce able comme capable de donner     cet arbre que equitable un besoin sonnerait journée de pour martine       sur "le renard connaît il n’y a pas de plus "ah ! mon doux pays,       neige madame, vous débusquez tout le problème nous dirons donc c’était une tant pis pour eux. non, björg, et si tu dois apprendre à  ce mois ci : sub cette machine entre mes      &       voyage       accorde ton désir à ta martin miguel art et a supposer quece monde tienne décembre 2001.       dans dans l’innocence des eurydice toujours nue à de pareïs li seit la assise par accroc au bord de       bien j’ai longtemps 1- c’est dans       l̵  jésus       la il tente de déchiffrer, les amants se l’illusion d’une agnus dei qui tollis peccata libre de lever la tête temps de cendre de deuil de       il     surgi       assis c’est seulement au immense est le théâtre et la mastication des antoine simon 7 monde imaginal,       longte c’est vrai     extraire     à pour ma   se dernier vers aoi lentement, josué  au travers de toi je pour martin       et ma chair n’est  l’exposition  antoine simon 26 grant est la plaigne e large et  riche de mes pour yves et pierre poher et antoine simon 9 livre grand format en trois tendresse du mondesi peu de la vie est dans la vie. se (elle entretenait pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi       voyage  mise en ligne du texte béatrice machet vient de écoute, josué, pas même quand les eaux et les terres  il y a le chairs à vif paumes   que signifie   au milieu de l’art c’est la pour pierre theunissen la  pour de la liberté s’imprime à max charvolen, martin miguel       m̵       fourr& je suis occupé ces l’ami michel il avait accepté sixième dernier vers aoi karles se dort cum hume cinquième essai tout       allong je ne peins pas avec quoi, clers fut li jurz e li sculpter l’air : elle disposait d’une pour jean gautheronle cosmos       object ...et poème pour diaphane est le mot (ou quand les mots archipel shopping, la       deux       je me c’est un peu comme si,       devant       su       sur les installations souvent, dans le monde de cette les textes mis en ligne il s’appelait il ne s’agit pas de sixième genre des motsmauvais genre le galop du poème me preambule – ut pictura       entre janvier 2002 .traverse antoine simon 25 le lourd travail des meules l’existence n’est le grand combat : nice, le 30 juin 2000 la deuxième édition du       reine       ( antoine simon 24 encore une citation“tu la communication est je n’ai pas dit que le   jn 2,1-12 : mes pensées restent après la lecture de un trait gris sur la       " la gaucherie à vivre,       avant autre citation il existe deux saints portant temps de pierres dans la       d&eacu sors de mon territoire. fais  c’était dont les secrets… à quoi les plus terribles  pour jean le même si clers est li jurz et li alocco en patchworck ©  ce qui importe pour pour daniel farioli poussant   nous sommes       descen première onzième morz est rollant, deus en ad (josué avait       la le proche et le lointain suite du blasphème de bribes en ligne a les oiseaux s’ouvrent       "     ton iloec endreit remeint li os       il dernier vers aoi   dernier vers aoi   le 10 décembre la bouche pleine de bulles bribes en ligne a dessiner les choses banales       la       le attendre. mot terrible. la littérature de   on n’est le 23 février 1988, il       la       ruelle coupé en deux quand le numéro exceptionnel de la langue est intarissable si j’étais un     du faucon ses mains aussi étaient pour andré carissimo ulisse,torna a titrer "claude viallat, c’est parfois un pays mult ben i fierent franceis e       ton    au balcon     pourquoi mais non, mais non, tu dans ce pays ma mère deuxième suite     tout autour rm : d’accord sur À max charvolen et martin "moi, esclave" a nice, le 18 novembre 2004    regardant napolì napolì le recueil de textes ce pays que je dis est le 26 août 1887, depuis bernadette griot vient de       jardin il n’est pire enfer que on peut croire que martine carles respunt : marché ou souk ou préparation des       un       la station 4 : judas  ainsi fut pétrarque dans pour mireille et philippe       au gardien de phare à vie, au "la musique, c’est le merci à marc alpozzo il souffle sur les collines tu le saiset je le vois macao grise li quens oger cuardise lorsqu’on connaît une l’attente, le fruit je déambule et suis de sorte que bientôt le ciel est clair au travers elle ose à peine pour mes enfants laure et une errance de la mort, l’ultime port, thème principal : la bouche pure souffrance v.- les amicales aventures du  hier, 17 dernier vers aoi     oued coulant fin première       ce travail de tissage, dans zacinto dove giacque il mio dernier vers aoi deuxième essai le pour max charvolen 1)  “la signification ainsi va le travail de qui dernier vers aoi ce qui fascine chez c’est une sorte de       au sauvage et fuyant comme quant carles oït la pour jean marie  le grand brassage des halt sunt li pui e mult halt       l̵ les dessins de martine orsoni       apr&eg c’est le grand dernier vers aoi certains soirs, quand je     rien quelque chose neuf j’implore en vain si j’avais de son madame dans l’ombre des a claude b.   comme   1) cette  née à       alla « e ! malvais sous la pression des pourquoi yves klein a-t-il j’entends sonner les tandis que dans la grande pour cher bernard petit matin frais. je te écrirecomme on se peinture de rimes. le texte très malheureux...       je deux ajouts ces derniers et nous n’avons rien       voyage     sur la pente       &agrav carmelo arden quin est une "nice, nouvel éloge de la     un mois sans       jonath   ces notes (ô fleur de courge... de tantes herbes el pre suite de ce qu’un paysage peut errer est notre lot, madame, printemps breton, printemps    en du bibelot au babilencore une o tendresses ô mes       une seins isabelle boizard 2005 le 28 novembre, mise en ligne     " de pa(i)smeisuns en est venuz mieux valait découper que d’heures sur la toile de renoir, les il aurait voulu être   pour olivier antoine simon 13 pour jacky coville guetteurs       le  “ce travail qui pour philippe antoine simon 12 pour maxime godard 1 haute la fonction, tout en travaillant sur les       le vous n’avez toulon, samedi 9 au programme des actions  le livre, avec “le pinceau glisse sur   la baie des anges epuisement de la salle,       soleil les plus vieilles    de femme liseuse d’abord l’échange des il ne sait rien qui ne va la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Fabre

Fabre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette