BRIBES EN LIGNE
    après     extraire       ce voici des œuvres qui, le   ces sec erv vre ile dernier vers aoi de toutes les bel équilibre et sa 13) polynésie quatrième essai de       dans quel ennui, mortel pour reprise du site avec la f le feu s’est       & passet li jurz, la noit est       pav&ea       au   le 10 décembre   iv    vers écoute, josué, equitable un besoin sonnerait     longtemps sur premier essai c’est lorsque martine orsoni 10 vers la laisse ccxxxii madame dans l’ombre des de l’autre f les feux m’ont   se moi cocon moi momie fuseau quand nous rejoignons, en de pa(i)smeisuns en est venuz carcassonne, le 06 j’ai ajouté i mes doigts se sont ouverts descendre à pigalle, se il n’y a pas de plus  née à       ...mai ] heureux l’homme tout est possible pour qui a la fin il ne resta que       au les premières       le et il parlait ainsi dans la les durand : une À max charvolen et autre citation   anatomie du m et monde imaginal,       l̵ sixième en 1958 ben ouvre à accoucher baragouiner  les premières       la mais jamais on ne dieu faisait silence, mais       entre les petites fleurs des cyclades, iii°       une 0 false 21 18 nos voix seins isabelle boizard 2005 pas facile d’ajuster le les installations souvent, iloec endreit remeint li os raphaël quatre si la mer s’est     hélas, le 28 novembre, mise en ligne       juin d’ eurydice ou bien de temps où le sang se       embarq certains soirs, quand je à la mémoire de       (  la lancinante autres litanies du saint nom bribes en ligne a sept (forces cachées qui le grand combat :       le le coquillage contre       crabe- j’oublie souvent et     à f qu’il vienne, le feu je suis je n’ai pas dit que le m1       antoine simon 24 granz fut li colps, li dux en antoine simon 7  improbable visage pendu bien sûr, il y eut "et bien, voilà..." dit décembre 2001. deuxième apparition de       fleure antoine simon 23 tous feux éteints. des la musique est le parfum de  ce qui importe pour antoine simon 27 dans les horizons de boue, de rêve, cauchemar,       entre lentement, josué       nuage   pour le prochain     double de prime abord, il il s’appelait ouverture de l’espace avec marc, nous avons vos estes proz e vostre       sous nous lirons deux extraits de deux ajouts ces derniers pour maxime godard 1 haute madame, vous débusquez   si vous souhaitez poussées par les vagues       le mieux valait découper pure forme, belle muette,     chant de clers est li jurz et li       m&eacu a ma mère, femme parmi   marcel le plus insupportable chez un verre de vin pour tacher langues de plomba la avant dernier vers aoi le 2 juillet la galerie chave qui       l̵ je déambule et suis attendre. mot terrible. dernier vers aoi le corps encaisse comme il pour jean-marie simon et sa au labyrinthe des pleursils quelque temps plus tard, de       dans       mouett la vie est ce bruissement dans le monde de cette il y a des objets qui ont la générations       au apaches : il aurait voulu être       au « voici  ce mois ci : sub les avenues de ce pays       rampan       va depuis le 20 juillet, bribes accorde ton désir à ta la prédication faite libre de lever la tête       dans dans les carnets bal kanique c’est art jonction semble enfin je sais, un monde se le galop du poème me on préparait       st  epître aux 1-nous sommes dehors. ce qui fascine chez les routes de ce pays sont madame est la reine des     surgi la force du corps, heureuse ruine, pensait mise en ligne d’un madame, on ne la voit jamais raphaël "ces deux là se le 26 août 1887, depuis       "       coude attendre. mot terrible.       apparu dans l’innocence des pour lee nous avons affaire à de       dans       ruelle       maquis       retour   tout est toujours en villa arson, nice, du 17 dans un coin de nice,     dans la ruela 1- c’est dans  si, du nouveau tendresses ô mes envols       qui la tentation du survol, à errer est notre lot, madame, dernier vers aoi titrer "claude viallat,  de la trajectoire de ce il n’est pire enfer que  “s’ouvre dorothée vint au monde coupé le sonà c’est seulement au (de)lecta lucta   traquer l’éclair me dure, la réserve des bribes nous viendrons nous masser       le normalement, la rubrique à r.m.a toi le don des cris qui l’instant criblé lu le choeur des femmes de dernier vers s’il  “comment hans freibach :       d&eacu   né le 7 dernier vers aoi un besoin de couper comme de le tissu d’acier a dix sept ans, je ne savais  je signerai mon livre grand format en trois merci à marc alpozzo dernier vers aoi macles et roulis photo 7 trois (mon souffle au matin       que Ç’avait été la pourquoi yves klein a-t-il l’impression la plus li quens oger cuardise       pass&e       six tant pis pour eux. la chaude caresse de       s̵ rm : nous sommes en premier vers aoi dernier il faut aller voir les textes mis en ligne pour daniel farioli poussant       en un vue à la villa tamaris antoine simon 3 « 8° de  tous ces chardonnerets carissimo ulisse,torna a       sur le géographe sait tout allons fouiller ce triangle macao grise une il faut dire les cinquième essai tout pour yves et pierre poher et antoine simon 9 et encore  dits       reine       enfant       le       allong       pour inoubliables, les douce est la terre aux yeux  zones gardées de   est-ce que antoine simon 33 vous deux, c’est joie et se placer sous le signe de  pour de d’un côté chaque jour est un appel, une de tantes herbes el pre la lecture de sainte “dans le dessin quando me ne so itu pe rita est trois fois humble. le ciel est clair au travers  on peut passer une vie dessiner les choses banales       les bribes en ligne a pour gilbert   six formes de la       le       sur karles se dort cum hume       antoine simon 16 je désire un il pleut. j’ai vu la       la paroles de chamantu sainte marie, ils avaient si longtemps, si temps de cendre de deuil de quel étonnant vertige. une distance la bouche pure souffrance aux george(s) (s est la clere est la noit e la chairs à vif paumes et si au premier jour il   d’un coté, pour pierre theunissen la dans les écroulements passet li jurz, si turnet a antoine simon 30 merci au printemps des deuxième essai a la femme au       sur madame chrysalide fileuse grande lune pourpre dont les  dans le livre, le l’illusion d’une aux barrières des octrois de pareïs li seit la antoine simon 6 antoine simon 32 il était question non le temps passe dans la antoine simon 5       &agrav af : j’entends     sur la quelques autres si j’étais un       un       le pour alain borer le 26 du fond des cours et des que reste-t-il de la       dans carmelo arden quin est une effleurer le ciel du bout des antoine simon 22 j’arrivais dans les dernier vers aoi on peut croire que martine elle ose à peine       " la gaucherie à vivre, toulon, samedi 9 f j’ai voulu me pencher le glacis de la mort et c’était dans marcel alocco a c’est le grand    courant         or     au couchant (ô fleur de courge... et…  dits de un homme dans la rue se prend       avant       en le bulletin de "bribes napolì napolì onzième       la       pav&ea dernier vers aoi "je me tais. pour taire. dans l’effilé de f toutes mes a l’aube des apaches, i en voyant la masse aux exode, 16, 1-5 toute diaphane est le se reprendre. creuser son dernier vers aoi patrick joquel vient de janvier 2002 .traverse       nuage       deux et nous n’avons rien la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Giorgi

Giorgi

Dernière publication : 22 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Claude Giorgi .
Les 3 articles les plus lus : Claude Giorgi .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette