BRIBES EN LIGNE
ce poème est tiré du a propos de quatre oeuvres de       l̵ écoute, josué,    de femme liseuse     chambre temps où les coeurs       la pie nouvelles mises en dernier vers aoi   maille 1 :que dernier vers doel i avrat, sauvage et fuyant comme       je me merci à la toile de quatrième essai rares f toutes mes     après tout le problème   pour adèle et À peine jetés dans le de la   ces notes       une …presque vingt ans plus 1 la confusion des       force       journ& ils s’étaient       va       longte des quatre archanges que bribes en ligne a   si vous souhaitez j’ai ajouté dernier vers aoi chaises, tables, verres, (ma gorge est une ce texte se présente j’ai relu daniel biga,       vu « pouvez-vous   ces sec erv vre ile à la bonne grant est la plaigne e large macles et roulis photo 4 i en voyant la masse aux       vaches mon cher pétrarque, j’arrivais dans les dernier vers aoi    il deuxième essai       object exacerbé d’air rien n’est       allong       cette a christiane f le feu est venu,ardeur des       reine ainsi va le travail de qui je dors d’un sommeil de       au toutes ces pages de nos pour jean marie on trouvera la video huit c’est encore à dernier vers aoi a propos d’une  martin miguel vient  les éditions de les plus vieilles le coeur du       en À perte de vue, la houle des giovanni rubino dit     longtemps sur       ma madame dans l’ombre des a la libération, les a la femme au (josué avait     pourquoi bruno mendonça    si tout au long       la rêves de josué,       montag     extraire       vu 0 false 21 18 à propos des grands « h&eacu 1257 cleimet sa culpe, si dernier vers aoi 1 au retour au moment dernier vers aoi   tu le saiset je le vois quel ennui, mortel pour mouans sartoux. traverse de f les marques de la mort sur antoine simon 13 non, björg,       m̵ ma chair n’est on croit souvent que le but pour martine  il y a le encore la couleur, mais cette il aura fallu longtemps - al matin, quant primes pert quant carles oït la leonardo rosa  “la signification iloec endreit remeint li os pour pierre theunissen la       l̵ allons fouiller ce triangle dans ma gorge comme une suite de essai de nécrologie, janvier 2002 .traverse le galop du poème me hans freibach :  hors du corps pas montagnesde   en grec, morías pour mes enfants laure et il pleut. j’ai vu la première rupture : le des conserves !       sur accorde ton désir à ta       midi et si au premier jour il ce va et vient entre       la si elle est belle ? je pure forme, belle muette, un jour nous avons       juin mise en ligne   3   

les pour daniel farioli poussant       la au rayon des surgelés       le deux mille ans nous mais non, mais non, tu jouer sur tous les tableaux       le       et tu sculpter l’air : ce qui fait tableau : ce       dans   on n’est je n’hésiterai morz est rollant, deus en ad l’appel tonitruant du     pluie du 1) notre-dame au mur violet heureuse ruine, pensait       au il en est des meurtrières. clers est li jurz et li dernier vers que mort je m’étonne toujours de la en cet anniversaire, ce qui  tous ces chardonnerets   d’un coté, je déambule et suis couleur qui ne masque pas deuxième suite     m2 &nbs    7 artistes et 1 j’ai donc je meurs de soif antoine simon 16       deux seul dans la rue je ris la la galerie chave qui pas facile d’ajuster le cet article est paru dans le       soleil juste un mot pour annoncer macles et roulis photo le temps passe si vite, cinquième essai tout une errance de pierre ciel sept (forces cachées qui   pour olivier   marcel de pareïs li seit la avez-vous vu branches lianes ronces buttati ! guarda&nbs mise en ligne du texte "les bernard dejonghe... depuis       pourqu mesdames, messieurs, veuillez  ce qui importe pour     surgi il y a dans ce pays des voies le texte qui suit est, bien vertige. une distance       &agrav fragilité humaine. c’est seulement au rossignolet tu la le glacis de la mort l’instant criblé       au antoine simon 9       fourr& li emperere s’est i mes doigts se sont ouverts (elle entretenait mon travail est une pour yves et pierre poher et juste un de sorte que bientôt début de la mise en ligne de reprise du site avec la je désire un les routes de ce pays sont c’est vrai l’erbe del camp, ki dans l’effilé de et te voici humanité libre de lever la tête  avec « a la le poiseau de première  les premières    seule au la force du corps, je suis (en regardant un dessin de       qui       en un   l’oeuvre vit son antoine simon 27 livre grand format en trois dans l’innocence des ço dist li reis : ils sortent  le "musée sous la pression des       le       sur le  dans toutes les rues que reste-t-il de la un nouvel espace est ouvert laure et pétrarque comme imagine que, dans la       l̵ a ma mère, femme parmi ainsi fut pétrarque dans     vers le soir       nuage    en le ciel de ce pays est tout 5) triptyque marocain certains soirs, quand je troisième essai le 28 novembre, mise en ligne la main saisit de tantes herbes el pre à tendresses ô mes envols       la       deux je t’enlace gargouille réponse de michel très saintes litanies etudiant à nos voix je ne saurais dire avec assez madame a des odeurs sauvages lorsque martine orsoni nous avons affaire à de six de l’espace urbain, le bulletin de "bribes voici l’une de nos plus la poésie, à la       m&eacu     sur la antoine simon 6 la prédication faite       banlie f tous les feux se sont dans le pain brisé son avant dernier vers aoi il est le jongleur de lui dentelle : il avait l’art n’existe       pass&e je crie la rue mue douleur c’est la chair pourtant pour andré villers 1) une il faut dire les de l’autre envoi du bulletin de bribes quel étonnant et ma foi, macles et roulis photo 3 violette cachéeton dernier vers aoi v.- les amicales aventures du dans la caverne primordiale issent de mer, venent as pour martine, coline et laure 1.- les rêves de la chaude caresse de madame, vous débusquez les dernières       baie     faisant la tandis que dans la grande il ne sait rien qui ne va pour ma ensevelie de silence,       dans gardien de phare à vie, au able comme capable de donner       devant "mais qui lit encore le et que dire de la grâce ce jour-là il lui moisissures mousses lichens antoine simon 3 grande lune pourpre dont les le ciel est clair au travers temps de cendre de deuil de  pour jean le soudain un blanc fauche le ce paysage que tu contemplais       le faisant dialoguer générations dans le ciel du ce jamais si entêtanteeurydice temps de bitume en fusion sur max charvolen, martin miguel autre citation que d’heures chairs à vif paumes     à le samedi 26 mars, à 15 m1       merle noir  pour vous avez le recueil de textes ki mult est las, il se dort se placer sous le signe de les textes mis en ligne ce qui aide à pénétrer le       quinze    au balcon dans le monde de cette (À l’église le passé n’est   le texte suivant a le geste de l’ancienne, c’est un peu comme si, ouverture de l’espace zacinto dove giacque il mio       au j’aime chez pierre macles et roulis photo 6 antoine simon 29  hier, 17 13) polynésie le 19 novembre 2013, à la jamais je n’aurais je découvre avant toi pour maguy giraud et les amants se « amis rollant, de bien sûrla toutefois je m’estimais antoine simon 30     chant de dans ce périlleux ses mains aussi étaient    nous madame déchirée  au travers de toi je la parol

Accueil > Personnalités > Léger N

Léger N


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette