BRIBES EN LIGNE
« amis rollant, de  martin miguel vient (en regardant un dessin de marie-hélène quando me ne so itu pe       je trois (mon souffle au matin pour mon épouse nicole       retour sauvage et fuyant comme jouer sur tous les tableaux les premières l’appel tonitruant du pour ma antoine simon 21 titrer "claude viallat, et si au premier jour il tu le sais bien. luc ne la réserve des bribes nos voix grande lune pourpre dont les ce qu’un paysage peut de sorte que bientôt madame aux rumeurs station 4 : judas        fourr& on a cru à  ce qui importe pour mm si c’est ça creuser, il aurait voulu être     sur la pente le galop du poème me errer est notre lot, madame, la bouche pleine de bulles "pour tes l’erbe del camp, ki       reine       dans     dans la ruela dernier vers aoi dans ce pays ma mère a la fin il ne resta que "mais qui lit encore le elle disposait d’une reflets et echosla salle       sur assise par accroc au bord de f tous les feux se sont accoucher baragouiner antoine simon 12       voyage "la musique, c’est le dans un coin de nice,       les       il comme un préliminaire la introibo ad altare ce jour là, je pouvais début de la mise en ligne de la terre a souvent tremblé pour maxime godard 1 haute références : xavier       je me pour julius baltazar 1 le       &agrav   maille 1 :que ma chair n’est À perte de vue, la houle des inoubliables, les dernier vers aoi   des voiles de longs cheveux deuxième essai le       les (vois-tu, sancho, je suis     à printemps breton, printemps les doigts d’ombre de neige les amants se       dans branches lianes ronces juste un mot pour annoncer d’un bout à dernier vers aoi josué avait un rythme cet univers sans antoine simon 2 quelque temps plus tard, de le coquillage contre 10 vers la laisse ccxxxii reprise du site avec la nous viendrons nous masser c’est une sorte de pas de pluie pour venir dentelle : il avait able comme capable de donner c’est un peu comme si, le lent déferlement le glacis de la mort le 28 novembre, mise en ligne temps où le sang se   un vendredi violette cachéeton l’une des dernières pour philippe       le je m’étonne toujours de la madame est une dans le train premier de pa(i)smeisuns en est venuz six de l’espace urbain, le "patriote", après la lecture de pour m.b. quand je me heurte glaciation entre    7 artistes et 1 aux george(s) (s est la       pav&ea recleimet deu mult giovanni rubino dit aux barrières des octrois    de femme liseuse il semble possible     ton macles et roulis photo 4       o seul dans la rue je ris la “le pinceau glisse sur ici. les oiseaux y ont fait démodocos... Ça a bien un c’est seulement au 1 la confusion des       midi       dans edmond, sa grande dans l’innocence des       &agrav       ce ce poème est tiré du l’existence n’est   se c’est extrêmement l’homme est pour marcel À peine jetés dans le est-ce parce que, petit, on madame porte à descendre à pigalle, se   né le 7 la musique est le parfum de   la production       l̵     l’é ajout de fichiers sons dans l’impossible       à la communication est la nuit       entre martin miguel il va falloir de tantes herbes el pre   pour adèle et si j’avais de son et encore  dits et ces comme c’est de profondes glaouis l’eau s’infiltre suite du blasphème de dernier vers aoi       gentil je suis occupé ces       il 1. il se trouve que je suis une image surgit et derrière  improbable visage pendu les dernières dernier vers aoi      & dans les carnets     pluie du qu’est-ce qui est en dernier vers aoi nous avons affaire à de à sylvie ...et poème pour   anatomie du m et sables mes parolesvous charogne sur le seuilce qui dernier vers aoi   dernier vers aoi     pourquoi  c’était  ce mois ci : sub  pour jean le c’est la distance entre ce qui fascine chez       assis l’art n’existe rm, le 2/02/2018 j’ai fait carissimo ulisse,torna a coupé en deux quand madame, c’est notre la terre nous    tu sais     double du bibelot au babilencore une le recueil de textes l’instant criblé carles respunt : pour angelo très saintes litanies je ne sais pas si     m2 &nbs chaque jour est un appel, une   adagio   je       apr&eg on dit qu’agathe       le la cité de la musique premier essai c’est les durand : une mais jamais on ne tout en vérifiant la route de la soie, à pied, f le feu s’est il en est des meurtrières. pour michèle aueret   que signifie agnus dei qui tollis peccata dans les rêves de la c’est la peur qui fait       journ& « pouvez-vous        “la signification raphaël la main saisit       pav&ea la liberté s’imprime à       vu  mise en ligne du texte livre grand format en trois mille fardeaux, mille cinquième essai tout une image surgit traverse le    nous     surgi je t’enlace gargouille ce va et vient entre 1-nous sommes dehors. écoute, josué, exode, 16, 1-5 toute toutes ces pages de nos f les rêves de i mes doigts se sont ouverts c’est vrai au lecteur voici le premier "ah ! mon doux pays, et si tu dois apprendre à     sur la béatrice machet vient de arbre épanoui au ciel n’ayant pas quatre si la mer s’est iv.- du livre d’artiste ce pays que je dis est cet article est paru dans le le temps passe dans la madame déchirée     les fleurs du       que  référencem carles li reis en ad prise sa quand les eaux et les terres dans le pays dont je vous et te voici humanité mieux valait découper       un tout est possible pour qui pour robert "l’art est-il       sur antoine simon 11 tromper le néant ma voix n’est plus que   ces notes ils avaient si longtemps, si sequence 6   le en cet anniversaire, ce qui raphaËl       ton a grant dulur tendrai puis     après « h&eacu il s’appelait       la deuxième approche de (josué avait lentement ma voix n’est plus que tous ces charlatans qui ] heureux l’homme  les premières  epître aux pour michèle gazier 1)   est-ce que       sur dans ce périlleux deuxième suite la vie humble chez les   saint paul trois  les trois ensembles       s̵ franchement, pensait le chef, travail de tissage, dans il pleut. j’ai vu la un trait gris sur la vous n’avez j’ai donc tous feux éteints. des       nuage diaphane est le       jardin en introduction à autres litanies du saint nom passent .x. portes, ils sortent rare moment de bonheur, dieu faisait silence, mais me « e ! malvais tendresses ô mes envols dans les hautes herbes abstraction voir figuration la chaude caresse de       jonath etudiant à je me souviens de pour jean gautheronle cosmos   je ne comprends plus ainsi fut pétrarque dans f qu’il vienne, le feu       l̵ encore une citation“tu les enseignants : cher bernard  monde rassemblé       droite noble folie de josué, dernier vers aoi je meurs de soif       la       dans spectacle de josué dit a l’aube des apaches, allons fouiller ce triangle gardien de phare à vie, au dernier vers aoi il était question non       villa arson, nice, du 17 antoine simon 28     &nbs et voici maintenant quelques       grappe pierre ciel quatrième essai de f le feu s’est il avait accepté j’ai relu daniel biga,  le grand brassage des les lettres ou les chiffres vi.- les amicales aventures guetter cette chose       la le soleil n’est pas martin miguel art et 1257 cleimet sa culpe, si       object quand nous rejoignons, en derniers passet li jurz, si turnet a onzième       sabots     les provisions toutes sortes de papiers, sur macles et roulis photo 3 cinquième citationne un verre de vin pour tacher dernier vers aoi approche d’une dernier vers aoi constellations et       pass&e       maquis la parol

Accueil > Personnalités > Miro

Miro


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette