BRIBES EN LIGNE
rm : nous sommes en       la présentation du station 7 : as-tu vu judas se hans freibach : dernier vers aoi   d’un côté un trait gris sur la       la antoine simon 22       ( trois (mon souffle au matin       m̵ premier vers aoi dernier quel ennui, mortel pour buttati ! guarda&nbs   marcel   je n’ai jamais       l̵ (de)lecta lucta   j’ai donné, au mois se reprendre. creuser son     du faucon mais jamais on ne ainsi fut pétrarque dans l’appel tonitruant du   petit matin frais. je te       le rm : d’accord sur "l’art est-il madame, vous débusquez les installations souvent, le 19 novembre 2013, à la li emperere s’est       l̵ pour michèle gazier 1) quand sur vos visages les quatrième essai rares  avec « a la je suis occupé ces la tentation du survol, à vertige. une distance       la mes pensées restent elle réalise des antoine simon 5       en un derniers vers sun destre  improbable visage pendu c’est un peu comme si,       journ& poème pour la danse de on préparait i en voyant la masse aux Éléments - dernier vers aoi À l’occasion de toutefois je m’estimais beaucoup de merveilles       " pour jean gautheronle cosmos arbre épanoui au ciel       ton je t’enlace gargouille       baie après la lecture de station 3 encore il parle issent de mer, venent as       sur " je suis un écorché vif. depuis ce jour, le site       un pour helmut ils s’étaient clere est la noit e la       quinze       pass&e coupé le sonà branches lianes ronces le 26 août 1887, depuis la bouche pure souffrance morz est rollant, deus en ad il est le jongleur de lui la communication est bernadette griot vient de et  riche de mes vi.- les amicales aventures fragilité humaine.    il       force le galop du poème me       la vous deux, c’est joie et dernier vers aoi macles et roulis photo       voyage c’est la distance entre pourquoi yves klein a-t-il une fois entré dans la ce qui fascine chez f toutes mes autres litanies du saint nom       sabots cet article est paru dans le pour martine, coline et laure et ma foi, si, il y a longtemps, les le lent tricotage du paysage nice, le 18 novembre 2004 pour     dans la ruela c’est extrêmement dernier vers s’il antoine simon 26  les éditions de     hélas, toute trace fait sens. que les doigts d’ombre de neige saluer d’abord les plus     après antoine simon 24 juste un mot pour annoncer       cette douce est la terre aux yeux prenez vos casseroles et madame a des odeurs sauvages     faisant la pur ceste espee ai dulor e tout à fleur d’eaula danse  l’écriture Être tout entier la flamme sixième jusqu’à il y a reflets et echosla salle libre de lever la tête générations dernier vers aoi       le temps où le sang se tout est prêt en moi pour   dits de   j’ai souvent chaises, tables, verres,       la la force du corps,     l’é il semble possible antoine simon 30 il n’est pire enfer que la vie humble chez les et si tu dois apprendre à v.- les amicales aventures du       embarq       ma passet li jurz, si turnet a des quatre archanges que mougins. décembre si j’avais de son elle disposait d’une il pleut. j’ai vu la mult ben i fierent franceis e       les autre citation"voui 1- c’est dans quai des chargeurs de dans les écroulements 0 false 21 18   iv    vers     quand ( ce texte a dans le pays dont je vous       fourr& d’un bout à et…  dits de paien sunt morz, alquant       " antoine simon 21       reine dernier vers aoi « amis rollant, de ce texte m’a été 1) la plupart de ces l’impression la plus       un je sais, un monde se       dans   est-ce que       st a propos de quatre oeuvres de la légende fleurie est sainte marie, « voici granz fut li colps, li dux en     depuis pour jean-marie simon et sa l’impossible trois tentatives desesperees a l’aube des apaches,   un dans le respect du cahier des giovanni rubino dit abstraction voir figuration voile de nuità la cet article est paru dans l’innocence des  tu ne renonceras pas. il faut laisser venir madame le coquillage contre un tunnel sans fin et, à li emperere par sa grant       dans       &n le ciel est clair au travers on trouvera la video  jésus quand vous serez tout deux ce travail vous est sa langue se cabre devant le     son       pass&e ….omme virginia par la petites proses sur terre temps de bitume en fusion sur etudiant à       il en est des noms comme du au seuil de l’atelier on peut croire que martine la brume. nuages suite du blasphème de montagnesde de proche en proche tous   pour théa et ses ainsi va le travail de qui le lourd travail des meules il arriva que  dans le livre, le       au temps de cendre de deuil de À max charvolen et       enfant tu le saiset je le vois fontelucco, 6 juillet 2000  la toile couvre les pour michèle gazier 1 1 la confusion des ce va et vient entre       retour je n’hésiterai       en f dans le sourd chatoiement       sur       grappe napolì napolì la cité de la musique ...et poème pour le nécessaire non madame aux rumeurs       p&eacu j’écoute vos effleurer le ciel du bout des       pav&ea  dans toutes les rues à bernadette je me souviens de    de femme liseuse dans le monde de cette au commencement était pour raphaël   1) cette karles se dort cum hume j’entends sonner les diaphane est le       la       sur le pas de pluie pour venir l’ami michel un soir à paris au (vois-tu, sancho, je suis dernier vers aoi ma chair n’est approche d’une s’ouvre la "mais qui lit encore le jamais si entêtanteeurydice violette cachéeton le temps passe si vite,  hors du corps pas pour julius baltazar 1 le charogne sur le seuilce qui  “la signification  martin miguel vient  le "musée livre grand format en trois portrait. 1255 : la littérature de       pour     "     le cygne sur vue à la villa tamaris j’ai en réserve zacinto dove giacque il mio la deuxième édition du des voiles de longs cheveux antoine simon 18 le bulletin de "bribes  “... parler une la musique est le parfum de       traquer cinquième essai tout imagine que, dans la à cri et à « h&eacu vous êtes c’est la peur qui fait       parfoi tout mon petit univers en       je les parents, l’ultime       " 7) porte-fenêtre a grant dulur tendrai puis quand les mots       longte première dernier vers aoi comme ce mur blanc temps de pierres dans la je n’ai pas dit que le les avenues de ce pays temps de pierres madame déchirée si j’étais un       l̵ sur la toile de renoir, les il aurait voulu être nice, le 30 juin 2000 lancinant ô lancinant dernier vers doel i avrat, un nouvel espace est ouvert patrick joquel vient de c’est le grand preambule – ut pictura le tissu d’acier ce 28 février 2002. il y a des objets qui ont la   encore une f le feu s’est dernier vers aoi rien n’est       " carcassonne, le 06 dernier vers que mort clers fut li jurz e li mille fardeaux, mille "pour tes au matin du les dessins de martine orsoni pure forme, belle muette, le 15 mai, à tout en travaillant sur les dorothée vint au monde leonardo rosa un titre : il infuse sa dernier vers aoi une il faut dire les ce qui aide à pénétrer le "et bien, voilà..." dit rêve, cauchemar, le grand combat :     &nbs pour pierre theunissen la Ç’avait été la le passé n’est       fleur   entrons pour qui veut se faire une li quens oger cuardise pierre ciel a la femme au cher bernard       crabe- seul dans la rue je ris la       voyage   saint paul trois       la ils sortent       midi la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES

LES BRIBES PUBLIÉES

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : IV , LXXXIII , page 5 .

Les Bribes présentées dans cette rubrique sont les 132 parues aux édtions de l’Amourier (©, tous droits réservés), et la version de la 133ème, aux éditions Dys.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette