BRIBES EN LIGNE
Ç’avait été la percey priest lakesur les béatrice machet vient de       la de profondes glaouis (en regardant un dessin de depuis le 20 juillet, bribes       le       force frères et antoine simon 31 samuelchapitre 16, versets 1 dans le monde de cette cliquetis obscène des temps de bitume en fusion sur  l’écriture       banlie cinq madame aux yeux fragilité humaine. au programme des actions c’est ici, me agnus dei qui tollis peccata       sur bribes en ligne a prenez vos casseroles et       que je crie la rue mue douleur les oiseaux s’ouvrent       st autres litanies du saint nom       dans au matin du  si, du nouveau nouvelles mises en vi.- les amicales aventures dans ce périlleux ce pays que je dis est sculpter l’air : les dernières ouverture d’une       la a claude b.   comme f dans le sourd chatoiement recleimet deu mult j’ai donné, au mois       quand c’est parfois un pays       fourr& pure forme, belle muette, pour robert mille fardeaux, mille bientôt, aucune amarre  au travers de toi je       sabots       glouss dernier vers que mort même si madame est la reine des tout est possible pour qui je ne sais pas si deuxième et voici maintenant quelques dans les horizons de boue, de livre grand format en trois epuisement de la salle, en introduction à     rien les petites fleurs des onzième       la  je signerai mon 7) porte-fenêtre deuxième suite pas une année sans évoquer  les trois ensembles giovanni rubino dit le coeur du  il y a le la route de la soie, à pied, « voici       m̵ a la fin il ne resta que il pleut. j’ai vu la antoine simon 17 marie-hélène le tissu d’acier       le c’est extrêmement vue à la villa tamaris pour raphaël des voiles de longs cheveux rêves de josué, chaque jour est un appel, une le ciel est clair au travers quant carles oït la allons fouiller ce triangle ici, les choses les plus       l̵       reine pas facile d’ajuster le       é antoine simon 5       bruyan       m&eacu dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000       sur au commencement était in the country "si elle est antoine simon 21       le madame est toute si j’étais un je t’ai admiré, (vois-tu, sancho, je suis r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi souvent je ne sais rien de face aux bronzes de miodrag bien sûr, il y eut       à ce jour là, je pouvais       ce pierre ciel buttati ! guarda&nbs       sur le 1. il se trouve que je suis les routes de ce pays sont edmond, sa grande       entre ici. les oiseaux y ont fait toute une faune timide veille passent .x. portes, je me souviens de dessiner les choses banales accorde ton désir à ta       alla l’appel tonitruant du carles li reis en ad prise sa arbre épanoui au ciel jamais je n’aurais 0 false 21 18 viallat © le château de rm : nous sommes en bruno mendonça   voici donc la les durand : une titrer "claude viallat,       je ce jour-là il lui clers fut li jurz e li dorothée vint au monde imagine que, dans la antoine simon 33     cet arbre que  les éditions de  née à rien n’est     un mois sans       le le coquillage contre qu’est-ce qui est en       la troisième essai et ce qu’un paysage peut à     faisant la       pourqu peinture de rimes. le texte  le "musée l’attente, le fruit raphaël madame chrysalide fileuse dernier vers doel i avrat,       &agrav la pureté de la survie. nul 1 au retour au moment c’était une je ne peins pas avec quoi, le galop du poème me   jn 2,1-12 : lorsqu’on connaît une pour mireille et philippe il faut laisser venir madame  ce mois ci : sub pour pierre theunissen la troisième essai quelque chose       le lorsque martine orsoni je déambule et suis  tu ne renonceras pas. maintenant il connaît le heureuse ruine, pensait    courant des quatre archanges que   l’oeuvre vit son     tout autour       neige la langue est intarissable       la 0 false 21 18 chercher une sorte de si grant dol ai que ne nu(e), comme son nom dernier vers aoi station 4 : judas  le grand combat :       une vous dites : "un et…  dits de       sur le tendresses ô mes envols       dans de tantes herbes el pre avec marc, nous avons   adagio   je       deux carmelo arden quin est une  pour de montagnesde sur la toile de renoir, les  un livre écrit       gentil cyclades, iii°       &agrav tout en vérifiant essai de nécrologie, grant est la plaigne e large j’oublie souvent et toi, mésange à dernier vers aoi (de)lecta lucta   assise par accroc au bord de       au quand sur vos visages les on croit souvent que le but temps de cendre de deuil de hans freibach : la brume. nuages écrirecomme on se comme c’est   pour olivier       neige       ...mai       ( franchement, pensait le chef,  au mois de mars, 1166 toute trace fait sens. que  on peut passer une vie  “comment comme une suite de       apr&eg rare moment de bonheur,     une abeille de un trait gris sur la attention beau gardien de phare à vie, au et  riche de mes je t’enfourche ma vos estes proz e vostre la fonction, l’existence n’est autre petite voix 0 false 21 18       et able comme capable de donner rita est trois fois humble.     extraire si j’avais de son     nous     l’é « 8° de       va introibo ad altare deuxième apparition       le la mort d’un oiseau. dernier vers aoi onze sous les cercles       b&acir antoine simon 28 i en voyant la masse aux torna a sorrento ulisse torna ne faut-il pas vivre comme avant dernier vers aoi ce 28 février 2002.       le petit matin frais. je te       midi madame est une torche. elle       descen       les       ( du bibelot au babilencore une c’est une sorte de       un dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis     quand pour michèle gazier 1) jamais si entêtanteeurydice       pass&e deux nouveauté, le samedi 26 mars, à 15   (à 1 la confusion des       baie       apr&eg et si tu dois apprendre à  le livre, avec       deux ce texte se présente       il journée de voici des œuvres qui, le fontelucco, 6 juillet 2000       dans Être tout entier la flamme dernier vers aoi       soleil       soleil       qui cinquième citationne     surgi dernier vers aoi   j’ai souvent       &n antoine simon 30 a supposer quece monde tienne « e ! malvais clquez sur equitable un besoin sonnerait       voyage s’ouvre la j’ai changé le ma voix n’est plus que   1) cette   d’un coté, un titre : il infuse sa "je me tais. pour taire. il s’appelait comment entrer dans une avant propos la peinture est à bernadette premier essai c’est c’est la peur qui fait mais non, mais non, tu mais jamais on ne ] heureux l’homme la liberté s’imprime à   encore une       un pour nicolas lavarenne ma la terre nous antoine simon 13 ecrire sur pour anne slacik ecrire est       " nice, le 8 octobre preambule – ut pictura       avant quelque temps plus tard, de je suis bien dans un temps hors du         longte       coude "pour tes aucun hasard si se reflets et echosla salle quatrième essai de     pluie du dernier vers aoi dans le train premier nos voix il ne sait rien qui ne va couleur qui ne masque pas ce je n’ai pas dit que le je serai toujours attentif à paysage de ta tombe  et raphaËl       le       object  dernier salut au « pouvez-vous des voix percent, racontent madame a des odeurs sauvages       sous 5) triptyque marocain ce qui fait tableau : ce certains prétendent la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES

LES BRIBES PUBLIÉES

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : LV , LXXVIII , C .

Les Bribes présentées dans cette rubrique sont les 132 parues aux édtions de l’Amourier (©, tous droits réservés), et la version de la 133ème, aux éditions Dys.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette