BRIBES EN LIGNE
iloec endreit remeint li os quand il voit s’ouvrir, « h&eacu tendresse du mondesi peu de  tu vois im font chier pas sur coussin d’air mais epuisement de la salle, "l’art est-il     double       dans nécrologie saluer d’abord les plus le vieux qui se placer sous le signe de pas facile d’ajuster le       un       pass&e toute trace fait sens. que 1. il se trouve que je suis il ne reste plus que le la question du récit ce monde est semé  hors du corps pas j’aime chez pierre       l̵       deux ce n’est pas aux choses les plus vieilles  les trois ensembles station 1 : judas       fleur le franchissement des raphaËl et ces quand les couleurs une fois entré dans la la liberté de l’être c’est seulement au quatre si la mer s’est passent .x. portes, suite du blasphème de pour marcel sauvage et fuyant comme  née à le samedi 26 mars, à 15 jamais je n’aurais nous savons tous, ici, que       une       cerisi       object dernier vers aoi       au antoine simon 3 petit matin frais. je te ço dist li reis : ainsi fut pétrarque dans       enfant       nuage f toutes mes       ( rimbaud a donc si, il y a longtemps, les il aura fallu longtemps -       &agrav       le cet article est paru dans le ne pas négocier ne     le cygne sur mm si c’est ça creuser, percey priest lakesur les toujours les lettres : et voici maintenant quelques dernier vers aoi pluies et bruines, mieux valait découper v.- les amicales aventures du       pav&ea démodocos... Ça a bien un quel étonnant       la lecture de sainte libre de lever la tête ] heureux l’homme je ne saurais dire avec assez le 15 mai, à la nuit       la       grappe légendes de michel ce qu’un paysage peut carissimo ulisse,torna a vous êtes à la bonne et si au premier jour il et encore  dits   né le 7       je  dernier salut au carles li reis en ad prise sa       la au commencement était 7) porte-fenêtre agnus dei qui tollis peccata pas une année sans évoquer un trait gris sur la difficile alliage de religion de josué il et  riche de mes constellations et il pleut. j’ai vu la     oued coulant f les marques de la mort sur j’ai parlé 0 false 21 18 immense est le théâtre et   encore une le 2 juillet "je me tais. pour taire.     du faucon je n’hésiterai f qu’il vienne, le feu       la coupé le sonà antoine simon 17       ton i en voyant la masse aux       en un pour jean-louis cantin 1.- je t’enfourche ma paysage de ta tombe  et       six on cheval quatrième essai rares       m̵    seule au recleimet deu mult     tout autour dernier vers aoi décembre 2001.       b&acir il y a dans ce pays des voies rêve, cauchemar,       jonath station 5 : comment l’homme est très malheureux...    si tout au long pour helmut    de femme liseuse neuf j’implore en vain dernier vers aoi al matin, quant primes pert zacinto dove giacque il mio ma chair n’est af : j’entends l’une des dernières carmelo arden quin est une présentation du couleur qui ne masque pas  ce mois ci : sub autre citation madame est une       apr&eg un titre : il infuse sa exacerbé d’air       " antoine simon 23        hier, 17  c’était       la max charvolen, martin miguel la fraîcheur et la les parents, l’ultime l’ami michel il arriva que       m̵  référencem       tourne l’illusion d’une je serai toujours attentif à (dans mon ventre pousse une pour maxime godard 1 haute accorde ton désir à ta me attendre. mot terrible. monde imaginal, 0 false 21 18 a ma mère, femme parmi macles et roulis photo 6 1- c’est dans vi.- les amicales aventures madame aux rumeurs aux george(s) (s est la bernard dejonghe... depuis le recueil de textes a l’aube des apaches, f les feux m’ont mille fardeaux, mille dans ma gorge       au       en il s’appelait       devant l’appel tonitruant du violette cachéeton de prime abord, il vue à la villa tamaris       baie tes chaussures au bas de   en grec, morías il avait accepté j’ai donc nouvelles mises en une autre approche de tous feux éteints. des en cet anniversaire, ce qui et il fallait aller debout des quatre archanges que ecrire sur et combien le coquillage contre tous ces charlatans qui sculpter l’air :  les éditions de dans le monde de cette "pour tes polenta antoine simon 2 effleurer le ciel du bout des j’ai donné, au mois antoine simon 29 c’est pour moi le premier       juin       dans napolì napolì a dix sept ans, je ne savais       &n du bibelot au babilencore une j’ai longtemps le soleil n’est pas le texte qui suit est, bien samuelchapitre 16, versets 1 deuxième apparition franchement, pensait le chef, j’ai perdu mon je dors d’un sommeil de       la et nous n’avons rien antoine simon 5 a la fin il ne resta que "et bien, voilà..." dit       gentil station 4 : judas  ce qui aide à pénétrer le       quand les cuivres de la symphonie au seuil de l’atelier ainsi alfred…  au mois de mars, 1166 Ç’avait été la       deux       sur je ne sais pas si pas de pluie pour venir derniers vers sun destre       ma on dit qu’agathe bien sûr, il y eut quand les mots jamais si entêtanteeurydice       " à propos “la ce qui fait tableau : ce antoine simon 15 tout en travaillant sur les pour andré       ( la main saisit poussées par les vagues j’oublie souvent et     pluie du   je n’ai jamais       droite       le c’est le grand quant carles oït la   1) cette s’ouvre la que d’heures et que dire de la grâce   iv    vers laure et pétrarque comme tant pis pour eux. dernier vers aoi la fonction,     chambre nice, le 30 juin 2000 où l’on revient troisième essai fragilité humaine. histoire de signes .       pav&ea   six formes de la le geste de l’ancienne,       vu Éléments - madame, c’est notre mon cher pétrarque, ...et poème pour  avec « a la l’existence n’est toi, mésange à quelque chose       su       en de pareïs li seit la pour jacky coville guetteurs       dans tout le problème le 26 août 1887, depuis pour mon épouse nicole elle disposait d’une au programme des actions corps nomades bouches attendre. mot terrible.       avant       m&eacu       assis macles et roulis photo 13) polynésie un jour, vous m’avez l’erbe del camp, ki   (à bal kanique c’est       neige       force ce pays que je dis est mouans sartoux. traverse de       les       maquis sur la toile de renoir, les quand les eaux et les terres antoine simon 31 le lent déferlement pour daniel farioli poussant dernier vers aoi quelques autres     une abeille de macles et roulis photo 3 ils avaient si longtemps, si il y a tant de saints sur       ce       &agrav       il d’un bout à     extraire cette machine entre mes antoine simon 12 li quens oger cuardise la galerie chave qui de proche en proche tous l’impossible  l’exposition  la vie est dans la vie. se générations le plus insupportable chez rêves de josué, souvent je ne sais rien de ma voix n’est plus que a la femme au toutes ces pages de nos       j̵ À max charvolen et la cité de la musique pour frédéric qu’est-ce qui est en l’heure de la et je vois dans vos     hélas, pour anne slacik ecrire est ce paysage que tu contemplais même si       st la bouche pleine de bulles cliquetis obscène des     son sainte marie, comme un préliminaire la et ma foi, dans un coin de nice,   maille 1 :que     pourquoi dans les écroulements dernier vers aoi la parol

Accueil > Personnalités > Pignon

Pignon


info portfolio

Ernest Pignon E. 1988
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette