BRIBES EN LIGNE
      un       et j’ai en réserve j’écoute vos diaphane est le paroles de chamantu les doigts d’ombre de neige tout est prêt en moi pour carles li reis en ad prise sa toute une faune timide veille le 28 novembre, mise en ligne         &n la question du récit une il faut dire les le temps passe si vite, la rencontre d’une tout est possible pour qui clquez sur le lent déferlement max charvolen, martin miguel   maille 1 :que abu zayd me déplait. pas pour andré À l’occasion de "mais qui lit encore le rm : d’accord sur le galop du poème me Éléments - où l’on revient antoine simon 13 pour nicolas lavarenne ma le plus insupportable chez nous avancions en bas de       et tu le pendu granz fut li colps, li dux en sur la toile de renoir, les       avant certains soirs, quand je       le mille fardeaux, mille je suis occupé ces       jonath le recueil de textes "si elle est autre citation"voui la bouche pleine de bulles 5) triptyque marocain dernier vers aoi je serai toujours attentif à les dessins de martine orsoni rien n’est plus ardu ce texte se présente je rêve aux gorges a christiane les petites fleurs des viallat © le château de   né le 7 quand sur vos visages les dans la caverne primordiale f j’ai voulu me pencher la cité de la musique abstraction voir figuration       reine je ne peins pas avec quoi, ses mains aussi étaient   au milieu de c’est la distance entre rare moment de bonheur, À max charvolen et martin sables mes parolesvous    seule au la force du corps, de prime abord, il zacinto dove giacque il mio       l̵       sur dans les carnets les dieux s’effacent la musique est le parfum de je suis un soir à paris au quand c’est le vent qui histoire de signes .       en un madame est une pour qui veut se faire une    tu sais (josué avait lentement       les on préparait giovanni rubino dit dernier vers aoi ce va et vient entre le coquillage contre l’impossible le travail de bernard ce jour-là il lui guetter cette chose c’est le grand l’art n’existe  “ce travail qui le géographe sait tout antoine simon 23 je t’ai admiré, recleimet deu mult     depuis       object violette cachéeton       au   un  martin miguel vient sept (forces cachées qui de toutes les le 26 août 1887, depuis       au     m2 &nbs mais non, mais non, tu tout le problème moi cocon moi momie fuseau "l’art est-il   on n’est   se pour mes enfants laure et avec marc, nous avons le proche et le lointain ouverture de l’espace       b&acir  pour jean le l’erbe del camp, ki pourquoi yves klein a-t-il dans les carnets       su pour yves et pierre poher et ce texte m’a été l’impression la plus pour lee j’ai longtemps a claude b.   comme le scribe ne retient  dernier salut au       au quand il voit s’ouvrir, “le pinceau glisse sur       nuage dernier vers aoi s’égarer on je reviens sur des entr’els nen at ne pui   la production a dix sept ans, je ne savais deux ajouts ces derniers suite de nous avons affaire à de pour anne slacik ecrire est autre petite voix de l’autre immense est le théâtre et et il parlait ainsi dans la mougins. décembre l’attente, le fruit 1- c’est dans equitable un besoin sonnerait dernier vers aoi     rien pour max charvolen 1) là, c’est le sable et des conserves ! tandis que dans la grande comme c’est mon cher pétrarque, dernier vers aoi li quens oger cuardise       descen iv.- du livre d’artiste       assis il ne s’agit pas de (de)lecta lucta    zones gardées de ce 28 février 2002. juste un mot pour annoncer il y a dans ce pays des voies cette machine entre mes depuis ce jour, le site       le       maquis dernier vers aoi il tente de déchiffrer, à       dans des quatre archanges que bribes en ligne a       une un nouvel espace est ouvert je déambule et suis la communication est charogne sur le seuilce qui pour pierre theunissen la       ton vos estes proz e vostre carissimo ulisse,torna a  pour de exacerbé d’air on peut croire que martine       bruyan tes chaussures au bas de  tu ne renonceras pas.     un mois sans et ces s’ouvre la antoine simon 10     &nbs il aurait voulu être agnus dei qui tollis peccata n’ayant pas a l’aube des apaches, très malheureux...       m̵ couleur qui ne masque pas paysage de ta tombe  et introibo ad altare ne pas négocier ne ce qui fascine chez bel équilibre et sa madame aux rumeurs toutes ces pages de nos     pourquoi dernier vers aoi pour andrée   la baie des anges le ciel est clair au travers     sur la envoi du bulletin de bribes     &nbs f toutes mes pour jean-marie simon et sa bal kanique c’est quelque chose  ce qui importe pour et si au premier jour il       fleure f les rêves de les cuivres de la symphonie j’oublie souvent et       baie 0 false 21 18  la toile couvre les premier essai c’est seul dans la rue je ris la nous dirons donc f les marques de la mort sur de pareïs li seit la       la pour le prochain basilic, (la on a cru à (ma gorge est une quel étonnant la bouche pure souffrance       grappe       coude g. duchêne, écriture le       j̵ il faut aller voir   entrons a ma mère, femme parmi très saintes litanies les lettres ou les chiffres   marcel ce qu’un paysage peut paien sunt morz, alquant carmelo arden quin est une a toi le don des cris qui pour maxime godard 1 haute il semble possible le grand combat : tant pis pour eux. dernier vers aoi À max charvolen et       fleur c’est la chair pourtant dans le patriote du 16 mars     quand       dans       object       je  monde rassemblé       o dans ce périlleux seins isabelle boizard 2005 quelques textes le glacis de la mort       la ensevelie de silence, pour maguy giraud et archipel shopping, la les plus terribles voudrais je vous       vu l’une des dernières voile de nuità la       alla dorothée vint au monde       un   iv    vers six de l’espace urbain,       sur le exode, 16, 1-5 toute de profondes glaouis mon travail est une « pouvez-vous À la loupe, il observa vous avez   des voiles de longs cheveux onzième temps de bitume en fusion sur je n’ai pas dit que le    il       &n il était question non je suis celle qui trompe l’art c’est la       vu c’est une sorte de si j’étais un la vie humble chez les au programme des actions  “s’ouvre       la pie mouans sartoux. traverse de heureuse ruine, pensait       allong madame, c’est notre préparation des madame dans l’ombre des 1254 : naissance de       la  “... parler une ki mult est las, il se dort avant dernier vers aoi antoine simon 2 deuxième essai patrick joquel vient de dans l’effilé de carissimo ulisse,torna a la terre nous cyclades, iii°       longte attendre. mot terrible. (josué avait la route de la soie, à pied, "la musique, c’est le bribes en ligne a       enfant deux mille ans nous (elle entretenait       magnol le ciel de ce pays est tout       la livre grand format en trois À peine jetés dans le 1-nous sommes dehors. pour m.b. quand je me heurte   (dans le  tu vois im font chier macles et roulis photo 7  “la signification       sur pour mon épouse nicole fragilité humaine. (ô fleur de courge... la terre a souvent tremblé la mort d’un oiseau.       "     oued coulant dernier vers aoi c’est parfois un pays epuisement de la salle,       ruelle       la dernier vers aoi pour helmut 0 false 21 18 dernier vers aoi dans ma gorge 0 false 21 18       le lorsqu’on connaît une   le 10 décembre       l̵ est-ce parce que, petit, on       ma       &agrav    en certains prétendent je t’enfourche ma la parol

Accueil > Personnalités > Scholtes

Scholtes


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette