BRIBES EN LIGNE
antoine simon 31 le travail de miguel, de 1968 de profondes glaouis ne pas négocier ne     à l’instant criblé       dans le temps passe si vite, toi, mésange à dans le pays dont je vous première poussées par les vagues tandis que dans la grande     double allons fouiller ce triangle À max charvolen et pas une année sans évoquer dimanche 18 avril 2010 nous il ne s’agit pas de       bonhe c’est la distance entre madame a des odeurs sauvages       apr&eg       parfoi n’ayant pas trois tentatives desesperees petites proses sur terre       dans traquer écoute, josué,       ( cinq madame aux yeux tu le sais bien. luc ne fontelucco, 6 juillet 2000 a la libération, les  au travers de toi je toute trace fait sens. que la fonction,       fourr& seul dans la rue je ris la un jour nous avons  “... parler une de pa(i)smeisuns en est venuz       apr&eg carcassonne, le 06 "nice, nouvel éloge de la présentation du       &agrav quatrième essai de moi cocon moi momie fuseau vous êtes le lent tricotage du paysage       vaches       le dernier vers aoi dernier vers aoi dernier vers aoi       le ce va et vient entre il tente de déchiffrer,       la vous dites : "un   je ne comprends plus       sur la nuit arbre épanoui au ciel   d’un coté, ce texte m’a été ensevelie de silence, au labyrinthe des pleursils       é le geste de l’ancienne,       pass&e bal kanique c’est   tout est toujours en la rencontre d’une ce paysage que tu contemplais       m&eacu  tu vois im font chier dernier vers aoi deux ce travail vous est paien sunt morz, alquant du bibelot au babilencore une mais jamais on ne       aujour et tout avait       je me il est le jongleur de lui       les    regardant un soir à paris au dorothée vint au monde non, björg, ma voix n’est plus que pour alain borer le 26       l̵ la langue est intarissable   ciel !!!! ce qui importe pour       sur l’ami michel coupé en deux quand iloec endreit remeint li os ce qui aide à pénétrer le la littérature de après la lecture de       bien a l’aube des apaches, tendresses ô mes envols pour ma dernier vers aoi cet article est paru antoine simon 16 ( ce texte a marché ou souk ou       le si elle est belle ? je pas facile d’ajuster le sainte marie, non... non... je vous assure, ne faut-il pas vivre comme   je n’ai jamais antoine simon 14 etudiant à « pouvez-vous     chant de nous lirons deux extraits de un temps hors du décembre 2001. station 1 : judas   la baie des anges  mise en ligne du texte       j̵ a propos d’une l’impossible il faut laisser venir madame on peut croire que martine autre essai d’un       " les dernières  dans toutes les rues       dans " je suis un écorché vif. langues de plomba la il s’appelait autres litanies du saint nom       vu siglent a fort e nagent e à la mémoire de     oued coulant les durand : une   pour olivier dernier vers aoi pour max charvolen 1) abu zayd me déplait. pas préparation des   l’oeuvre vit son mouans sartoux. traverse de bien sûrla       longte « h&eacu   anatomie du m et qu’est-ce qui est en madame, c’est notre macles et roulis photo 7 tout est prêt en moi pour cette machine entre mes epuisement de la salle, cher bernard pour martine, coline et laure       object là, c’est le sable et il arriva que antoine simon 33   ces sec erv vre ile le nécessaire non douce est la terre aux yeux (de)lecta lucta   jusqu’à il y a chairs à vif paumes si, il y a longtemps, les       que pour maxime godard 1 haute pour jean-louis cantin 1.- les oiseaux s’ouvrent portrait. 1255 : madame, on ne la voit jamais pour jean-marie simon et sa je serai toujours attentif à je me souviens de madame déchirée dernier vers aoi nécrologie  hier, 17 f le feu est venu,ardeur des antoine simon 20 mougins. décembre ce qui fait tableau : ce avez-vous vu merci à la toile de       deux une fois entré dans la vos estes proz e vostre    tu sais quel ennui, mortel pour rêves de josué, mise en ligne  la lancinante     dans la ruela faisant dialoguer noble folie de josué, autre citation dans ce périlleux sa langue se cabre devant le preambule – ut pictura le ciel est clair au travers je ne peins pas avec quoi, pour mireille et philippe       la pour michèle “dans le dessin j’oublie souvent et certains prétendent feuilleton d’un travail   encore une dernier vers aoi le corps encaisse comme il approche d’une sauvage et fuyant comme je n’ai pas dit que le dernier vers aoi dernier vers que mort       pass&e       le   au milieu de heureuse ruine, pensait dernier vers aoi la galerie chave qui la vie est dans la vie. se d’un côté issent de mer, venent as ils s’étaient vous avez       montag dans les hautes herbes (À l’église ce qui fascine chez le coquillage contre       nuage g. duchêne, écriture le antoine simon 29 l’eau s’infiltre légendes de michel les dessins de martine orsoni la vie humble chez les soudain un blanc fauche le       la pour philippe il en est des noms comme du “le pinceau glisse sur 13) polynésie 0 false 21 18 a claude b.   comme    7 artistes et 1 on trouvera la video "la musique, c’est le temps où le sang se six de l’espace urbain, il ne sait rien qui ne va coupé le sonà comme ce mur blanc la question du récit   pour théa et ses le poiseau de l’illusion d’une reflets et echosla salle la vie est ce bruissement   1) cette au commencement était       reine pour raphaël       entre equitable un besoin sonnerait dernier vers aoi       sur le le proche et le lointain les routes de ce pays sont af : j’entends       au à propos “la des quatre archanges que derniers c’est la peur qui fait macao grise c’est ici, me sixième je rêve aux gorges montagnesde giovanni rubino dit troisième essai s’ouvre la mille fardeaux, mille dentelle : il avait tout en vérifiant       la il faut aller voir 1254 : naissance de de soie les draps, de soie passet li jurz, la noit est maintenant il connaît le le 28 novembre, mise en ligne il aura fallu longtemps - a dix sept ans, je ne savais antoine simon 9 cet échange s’est fait dieu faisait silence, mais       à       b&acir je meurs de soif   on n’est     les fleurs du       sur j’aime chez pierre et encore  dits dans l’innocence des       &agrav madame chrysalide fileuse difficile alliage de le désir de faire avec bientôt, aucune amarre   adagio   je dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit d’ eurydice ou bien de à la bonne un homme dans la rue se prend a ma mère, femme parmi       &n bien sûr, il y eut carissimo ulisse,torna a antoine simon 21 pour yves et pierre poher et   (à   que signifie       m̵       la merle noir  pour percey priest lakesur les dans l’innocence des   (dans le eurydice toujours nue à que reste-t-il de la         &n ce jour là, je pouvais il aurait voulu être dans l’effilé de vertige. une distance dernier vers aoi l’homme est il souffle sur les collines un texte que j’ai i.- avaler l’art par       marche     quand       fleur pour angelo       voyage je suis bien dans les parents, l’ultime agnus dei qui tollis peccata la force du corps, si grant dol ai que ne       fourmi et  riche de mes ma voix n’est plus que 1) notre-dame au mur violet ainsi fut pétrarque dans lancinant ô lancinant       longte comme c’est m1          si tout au long       force rm : nous sommes en journée de macles et roulis photo 4 béatrice machet vient de mes pensées restent     &nbs cet article est paru dans le en introduction à la parol

Accueil > Personnalités > Thibaudin

Thibaudin


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette