BRIBES EN LIGNE
      l̵ inoubliables, les quand nous rejoignons, en       et i mes doigts se sont ouverts       &agrav madame est une c’est vrai travail de tissage, dans À max charvolen et martin de mes deux mains des voiles de longs cheveux bruno mendonça juste un certains prétendent pour gilbert gardien de phare à vie, au antoine simon 5     après le vieux qui et que vous dire des       deux   dits de pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi pour egidio fiorin des mots    il cinquième citationne samuelchapitre 16, versets 1   la baie des anges       banlie Éléments - la prédication faite des quatre archanges que intendo... intendo ! lancinant ô lancinant       dans à propos des grands premier essai c’est josué avait un rythme   pour théa et ses non... non... je vous assure, il s’appelait exacerbé d’air antoine simon 28       fleur ma voix n’est plus que nécrologie dernier vers aoi j’ai parlé dans les carnets bribes en ligne a lorsqu’on connaît une un soir à paris au le ciel de ce pays est tout sept (forces cachées qui (en regardant un dessin de le géographe sait tout approche d’une sainte marie, mes pensées restent  hier, 17 antoine simon 22       assis carmelo arden quin est une cet univers sans quando me ne so itu pe       en un fontelucco, 6 juillet 2000       un dans les rêves de la un tunnel sans fin et, à toulon, samedi 9 macles et roulis photo 4 0 false 21 18 si grant dol ai que ne constellations et "je me tais. pour taire. cinq madame aux yeux très malheureux... vos estes proz e vostre     sur la pente   six formes de la lentement, josué pour jean gautheronle cosmos nous viendrons nous masser  de la trajectoire de ce     &nbs   né le 7 la pureté de la survie. nul       &ccedi   un  née à les premières m1           l’é ce 28 février 2002. pas de pluie pour venir le passé n’est pour anne slacik ecrire est       au macles et roulis photo 7 pour pierre theunissen la antoine simon 32     rien       " le "patriote", dernier vers aoi   ouverture d’une branches lianes ronces quai des chargeurs de iloec endreit remeint li os       neige religion de josué il preambule – ut pictura souvent je ne sais rien de       force là, c’est le sable et     chambre ….omme virginia par la pour philippe pour jean-louis cantin 1.- les dieux s’effacent pour andré villers 1) deuxième  “ce travail qui il pleut. j’ai vu la l’illusion d’une tant pis pour eux. À perte de vue, la houle des chaises, tables, verres, antoine simon 33   la production ce paysage que tu contemplais  “la signification et encore  dits       &agrav       su antoine simon 3 chercher une sorte de     dans la ruela       b&acir       la ainsi fut pétrarque dans    si tout au long equitable un besoin sonnerait   est-ce que       devant       &agrav décembre 2001.       nuage on croit souvent que le but clere est la noit e la dernier vers aoi       allong agnus dei qui tollis peccata pierre ciel       sur       allong n’ayant pas il n’est pire enfer que       reine   voici donc la tout le problème passent .x. portes, quatrième essai de pour ma       l̵ vue à la villa tamaris Ç’avait été la       midi dans les carnets il ne reste plus que le       une dernier vers aoi autre citation face aux bronzes de miodrag la gaucherie à vivre, nice, le 18 novembre 2004 il était question non la bouche pleine de bulles       le dernier vers aoi granz fut li colps, li dux en accoucher baragouiner les étourneaux ! deuxième apparition de madame porte à       au c’est ici, me l’une des dernières thème principal : la vie humble chez les beaucoup de merveilles  les trois ensembles     nous même si jamais si entêtanteeurydice       les       droite       le derniers madame, vous débusquez       &n i en voyant la masse aux nos voix les doigts d’ombre de neige af : j’entends rita est trois fois humble. la vie est ce bruissement   en grec, morías il existe au moins deux pour yves et pierre poher et diaphane est le toutefois je m’estimais pas une année sans évoquer dernier vers aoi 1 au retour au moment       le cet article est paru le grand combat : paroles de chamantu dernier vers aoi buttati ! guarda&nbs tout mon petit univers en ce poème est tiré du 1 la confusion des       maquis "si elle est "nice, nouvel éloge de la tous feux éteints. des quand les mots       ma patrick joquel vient de que reste-t-il de la l’évidence       apparu  ce mois ci : sub cher bernard toutes sortes de papiers, sur       retour al matin, quant primes pert aux barrières des octrois générations « 8° de et combien antoine simon 25       sur apaches : quand c’est le vent qui g. duchêne, écriture le mult est vassal carles de     du faucon in the country comme c’est chaque jour est un appel, une f les marques de la mort sur de tantes herbes el pre       le certains soirs, quand je  martin miguel vient     " À peine jetés dans le chaque automne les       arauca (de)lecta lucta   f tous les feux se sont les avenues de ce pays et ces mon cher pétrarque,       pav&ea c’est parfois un pays nice, le 30 juin 2000 le 19 novembre 2013, à la (dans mon ventre pousse une       dans     extraire passet li jurz, si turnet a lorsque martine orsoni petites proses sur terre  je signerai mon "et bien, voilà..." dit la musique est le parfum de antoine simon 9 montagnesde il aurait voulu être effleurer le ciel du bout des       la deux mille ans nous pur ceste espee ai dulor e quatrième essai rares   on n’est   se       sur ce qui aide à pénétrer le rossignolet tu la “le pinceau glisse sur f le feu s’est il existe deux saints portant une errance de le pendu et que dire de la grâce d’un côté tout en travaillant sur les quatrième essai de clers est li jurz et li le coeur du saluer d’abord les plus une autre approche de raphaël ainsi alfred… reprise du site avec la  hors du corps pas dans le pain brisé son     de rigoles en fragilité humaine. première   iv    vers station 7 : as-tu vu judas se siglent a fort e nagent e attelage ii est une œuvre je t’enlace gargouille l’homme est antoine simon 15 la poésie, à la un besoin de couper comme de temps où le sang se sa langue se cabre devant le       le et si au premier jour il encore la couleur, mais cette d’un bout à f les rêves de       la       alla antoine simon 26 je sais, un monde se bel équilibre et sa       "       au un nouvel espace est ouvert       sur       dans eurydice toujours nue à   maille 1 :que ] heureux l’homme dernier vers aoi j’ai donné, au mois depuis le 20 juillet, bribes le lourd travail des meules ma mémoire ne peut me de proche en proche tous dernier vers aoi ecrire sur       la bien sûrla cette machine entre mes neuf j’implore en vain tout en vérifiant       au ecrire les couleurs du monde  tu vois im font chier ce qu’un paysage peut  le livre, avec ne faut-il pas vivre comme ainsi va le travail de qui       six 1. il se trouve que je suis  “ne pas dernier vers aoi pure forme, belle muette, 5) triptyque marocain sur la toile de renoir, les quatre si la mer s’est ce qui importe pour pour mes enfants laure et pour mireille et philippe percey priest lakesur les hans freibach :  il y a le « voici à la bonne etait-ce le souvenir mesdames, messieurs, veuillez bien sûr, il y eut  jésus (ô fleur de courge... de prime abord, il coupé en deux quand livre grand format en trois pas même    seule au la parol

Accueil > Écoutez voir

Écoutez voir

Dernier ajout : 12 mai 2016.



Ecoutez voir


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette