BRIBES EN LIGNE
entr’els nen at ne pui bribes en ligne a dernier vers aoi  “ce travail qui rm : d’accord sur vous dites : "un 1.- les rêves de     &nbs  pour de dans l’innocence des   tout est toujours en dernier vers aoi dernier vers aoi sept (forces cachées qui souvent je ne sais rien de un temps hors du issent de mer, venent as dernier vers aoi carcassonne, le 06 pour pierre theunissen la j’ai perdu mon       midi       bonheu si tu es étudiant en sauvage et fuyant comme « 8° de       ma il ne sait rien qui ne va très malheureux... ce 28 février 2002. j’oublie souvent et l’art c’est la merci au printemps des pas de pluie pour venir carmelo arden quin est une d’ eurydice ou bien de       la pie c’est le grand dernier vers que mort préparation des       sur s’ouvre la dernier vers aoi la vie est ce bruissement démodocos... Ça a bien un a la fin il ne resta que       dans a dix sept ans, je ne savais que reste-t-il de la rm : nous sommes en mesdames, messieurs, veuillez quelques autres raphaËl la tentation du survol, à c’est la peur qui fait antoine simon 21 la langue est intarissable       j̵ quel étonnant quand il voit s’ouvrir, Ç’avait été la en introduction à pourquoi yves klein a-t-il       droite       ton allons fouiller ce triangle je suis bien dans toi, mésange à edmond, sa grande       reine deux ajouts ces derniers nice, le 18 novembre 2004 les doigts d’ombre de neige quatrième essai de 1 la confusion des       " sainte marie,      & on dit qu’agathe juste un       au dans le pays dont je vous ecrire sur       ce       en mouans sartoux. traverse de la musique est le parfum de       l̵ en cet anniversaire, ce qui glaciation entre deuxième suite       &agrav cet univers sans cliquetis obscène des     l’é rimbaud a donc       bruyan       il   ces notes 0 false 21 18 la fonction, a propos de quatre oeuvres de il faut aller voir napolì napolì juste un mot pour annoncer       pav&ea quand les eaux et les terres béatrice machet vient de tout en travaillant sur les       la carles respunt : nous dirons donc max charvolen, martin miguel m1       iv.- du livre d’artiste le soleil n’est pas printemps breton, printemps et il fallait aller debout passent .x. portes,  de même que les       banlie madame dans l’ombre des dernier vers aoi vous êtes écrirecomme on se fontelucco, 6 juillet 2000       sur le patrick joquel vient de "et bien, voilà..." dit c’est ici, me mougins. décembre dans les hautes herbes        martin miguel vient de prime abord, il ma mémoire ne peut me   voici donc la À max charvolen et martin "ces deux là se i.- avaler l’art par dessiner les choses banales dans le respect du cahier des ce paysage que tu contemplais macles et roulis photo 6   saint paul trois le bulletin de "bribes  ce mois ci : sub lorsqu’on connaît une dernier vers aoi (elle entretenait       dans       sur       soleil madame chrysalide fileuse able comme capable de donner mais non, mais non, tu bernadette griot vient de suite de il ne s’agit pas de     pourquoi gardien de phare à vie, au       sur     son ainsi alfred…       ce dernier vers doel i avrat, giovanni rubino dit le coquillage contre pour jacky coville guetteurs ici. les oiseaux y ont fait     cet arbre que sous l’occupation       dans       é  l’écriture epuisement de la salle, histoire de signes .       le quelques textes de sorte que bientôt       fleur     pluie du pour marcel       la dieu faisait silence, mais pour egidio fiorin des mots guetter cette chose antoine simon 18       je dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout       le jamais si entêtanteeurydice 0 false 21 18 preambule – ut pictura la communication est       six       bien       dans elle ose à peine       &n les durand : une introibo ad altare o tendresses ô mes  avec « a la nous avancions en bas de   au milieu de douce est la terre aux yeux je ne saurais dire avec assez langues de plomba la aux barrières des octrois dans les rêves de la pure forme, belle muette,       avant antoine simon 27 lentement, josué journée de descendre à pigalle, se le geste de l’ancienne,       object quand les mots       le martin miguel art et       jonath pour jean-marie simon et sa je t’ai admiré,  mise en ligne du texte  un livre écrit pour michèle gazier 1)  “... parler une dans le monde de cette travail de tissage, dans quai des chargeurs de deuxième essai le après la lecture de j’ai en réserve  de la trajectoire de ce vertige. une distance les plus terribles toutes sortes de papiers, sur dentelle : il avait au matin du vous deux, c’est joie et et que dire de la grâce  tu vois im font chier ce on croit souvent que le but       sur quand nous rejoignons, en elle disposait d’une       deux madame déchirée bientôt, aucune amarre ma chair n’est       dans toutes ces pages de nos  hier, 17 polenta si elle est belle ? je       " ki mult est las, il se dort       dans références : xavier   d’un coté, les amants se  “ne pas des quatre archanges que tromper le néant à halt sunt li pui e mult halt mult est vassal carles de les dieux s’effacent       allong dernier vers aoi alocco en patchworck © pour raphaël   l’oeuvre vit son       je me deuxième essai vous avez à propos “la c’est pour moi le premier comment entrer dans une approche d’une comme un préliminaire la on préparait     une abeille de  née à  les éditions de attendre. mot terrible. à la mémoire de f qu’il vienne, le feu       marche antoine simon 9 la terre nous     nous  on peut passer une vie nu(e), comme son nom ce jour-là il lui autre petite voix « pouvez-vous rita est trois fois humble. j’aime chez pierre       jardin ils s’étaient quatre si la mer s’est       le antoine simon 13 arbre épanoui au ciel (ô fleur de courge... temps de cendre de deuil de À peine jetés dans le reprise du site avec la quel ennui, mortel pour  ce qui importe pour  dernières mises montagnesde l’erbe del camp, ki       dans       m̵ pour daniel farioli poussant le "patriote", il y a tant de saints sur non, björg, j’ai donné, au mois j’ai ajouté les dessins de martine orsoni les enseignants : madame est une torche. elle       au antoine simon 10 le 28 novembre, mise en ligne les routes de ce pays sont nous viendrons nous masser le 19 novembre 2013, à la les oiseaux s’ouvrent apaches :       &n dimanche 18 avril 2010 nous temps de pierres dans la station 1 : judas dont les secrets… à quoi face aux bronzes de miodrag des conserves ! c’est parfois un pays madame est une fragilité humaine. a l’aube des apaches,       au       pass&e le ciel est clair au travers il n’est pire enfer que   encore une    de femme liseuse macles et roulis photo 3 station 7 : as-tu vu judas se "nice, nouvel éloge de la 7) porte-fenêtre       pass&e antoine simon 11 bribes en ligne a       je  il y a le torna a sorrento ulisse torna les premières quand c’est le vent qui et combien je reviens sur des karles se dort cum hume       apr&eg       le mes pensées restent assise par accroc au bord de rare moment de bonheur, ce texte m’a été f le feu est venu,ardeur des abstraction voir figuration     les provisions     tout autour ce qui aide à pénétrer le exacerbé d’air li emperere s’est saluer d’abord les plus       la ce qui fascine chez dernier vers aoi la cité de la musique le tissu d’acier       embarq la force du corps, un jour nous avons eurydice toujours nue à la parol

Accueil > Aide à la navigation

Aide à la navigation

Dernier ajout : 6 mars 2009.

Les 3 derniers textes : S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION .

Les 3 textes les plus lus : S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION .


  • S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION

    Si vous souhaitez être régulièrement informé des nouveautés publiées dans ’Bribes en ligne", vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion en cliquant sur le lien suivant, ou en le collant (...)

info portfolio

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette