BRIBES EN LIGNE
« e ! malvais   ces sec erv vre ile iloec endreit remeint li os avez-vous vu mes pensées restent de mes deux mains tout en vérifiant       voyage l’heure de la tout est possible pour qui       ce       sur arbre épanoui au ciel a la libération, les on trouvera la video comme ce mur blanc chairs à vif paumes dans les hautes herbes       sur lancinant ô lancinant les lettres ou les chiffres le galop du poème me autre citation   tout est toujours en a propos d’une vous avez j’aime chez pierre on peut croire que martine       pav&ea   un jamais je n’aurais dans ce pays ma mère "pour tes       (     faisant la a claude b.   comme il est le jongleur de lui j’ai travaillé toutes ces pages de nos dernier vers aoi       sur       les       la chaises, tables, verres, les dessins de martine orsoni  pour le dernier jour issent de mer, venent as je sais, un monde se à la mémoire de a grant dulur tendrai puis       b&acir quel ennui, mortel pour (josué avait autres litanies du saint nom       et si j’avais de son f tous les feux se sont mult est vassal carles de on a cru à dernier vers que mort « voici de prime abord, il les étourneaux ! en cet anniversaire, ce qui à bernadette af : j’entends deuxième apparition     pourquoi pour m.b. quand je me heurte la cité de la musique a dix sept ans, je ne savais dernier vers aoi entr’els nen at ne pui je meurs de soif des voiles de longs cheveux les routes de ce pays sont pour andré villers 1) on dit qu’agathe mais jamais on ne   l’oeuvre vit son   encore une       crabe- cyclades, iii°     de rigoles en       les vous avez l’erbe del camp, ki rimbaud a donc dans la caverne primordiale  dernières mises l’éclair me dure,  au travers de toi je       assis  zones gardées de  c’était les dieux s’effacent la danse de antoine simon 21  “comment je t’enlace gargouille f les marques de la mort sur de soie les draps, de soie le proche et le lointain 0 false 21 18       le pour jean marie mi viene in mentemi       je    il antoine simon 13       dans       banlie pour michèle a l’aube des apaches, c’est parfois un pays polenta     à dans les carnets je t’enfourche ma      &   est-ce que ….omme virginia par la errer est notre lot, madame,     une abeille de deuxième pour nicolas lavarenne ma et que dire de la grâce raphaël pour maguy giraud et et que vous dire des le 26 août 1887, depuis       quand art jonction semble enfin       sur temps où le sang se ainsi va le travail de qui   en grec, morías chaque automne les je serai toujours attentif à  pour de passet li jurz, la noit est dernier vers aoi libre de lever la tête     son et ces pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi je suis occupé ces       pourqu antoine simon 31 pour jean gautheronle cosmos    seule au le 2 juillet les enseignants : nous savons tous, ici, que il semble possible pour frédéric bien sûrla premier essai c’est vi.- les amicales aventures       su le lent déferlement       parfoi  un livre écrit je suis celle qui trompe il aurait voulu être je désire un maintenant il connaît le clquez sur pour mon épouse nicole li emperere s’est       vu (josué avait lentement       sur    en Être tout entier la flamme     nous (de)lecta lucta   la fraîcheur et la il en est des noms comme du au commencement était il avait accepté dans le pain brisé son coupé le sonà   que signifie genre des motsmauvais genre       &agrav thème principal : un jour nous avons nous avons affaire à de       ma quatrième essai de       la certains soirs, quand je pierre ciel dont les secrets… à quoi ecrire les couleurs du monde pour martine, coline et laure moi cocon moi momie fuseau normalement, la rubrique       neige       la fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi dix l’espace ouvert au sept (forces cachées qui voudrais je vous du bibelot au babilencore une dernier vers aoi bribes en ligne a   ces notes sculpter l’air : 1-nous sommes dehors. f le feu m’a granz fut li colps, li dux en ( ce texte a clere est la noit e la des voix percent, racontent folie de josuétout est       soleil l’art n’existe ma voix n’est plus que     l’é que d’heures ce jour là, je pouvais       longte en ceste tere ad estet ja je suis bien dans merci à marc alpozzo madame porte à décembre 2001.       la martin miguel art et sainte marie, c’est la peur qui fait       bonhe deux mille ans nous bernard dejonghe... depuis et tout avait d’abord l’échange des les dernières ce qui fascine chez o tendresses ô mes   un vendredi       reine premier vers aoi dernier dernier vers aoi mise en ligne  le "musée le franchissement des la littérature de À max charvolen et martin       jardin antoine simon 22     ton pas de pluie pour venir difficile alliage de       " dessiner les choses banales un trait gris sur la pour helmut li quens oger cuardise nu(e), comme son nom "nice, nouvel éloge de la  “... parler une       " c’est ici, me À max charvolen et       alla a toi le don des cris qui est-ce parce que, petit, on janvier 2002 .traverse de pareïs li seit la       deux elle réalise des     pluie du       fourr&       aux dorothée vint au monde bruno mendonça       s̵ antoine simon 3       au al matin, quant primes pert me tant pis pour eux. "le renard connaît mieux valait découper       embarq un nouvel espace est ouvert "ces deux là se     oued coulant il souffle sur les collines l’appel tonitruant du antoine simon 29 1 au retour au moment dernier vers aoi       cerisi nous viendrons nous masser quand c’est le vent qui mais non, mais non, tu  tu vois im font chier hans freibach :       &n c’est pour moi le premier   adagio   je 1.- les rêves de       l̵ antoine simon 30 dans l’innocence des antoine simon 33 sur l’erbe verte si est ce va et vient entre mult ben i fierent franceis e printemps breton, printemps patrick joquel vient de dieu faisait silence, mais  “la signification le géographe sait tout   voici donc la le lent tricotage du paysage inoubliables, les que reste-t-il de la le passé n’est diaphane est le mot (ou   né le 7       dans       grimpa apaches : il faut aller voir dans le patriote du 16 mars       dans f le feu est venu,ardeur des constellations et pour le prochain basilic, (la le temps passe si vite,       dans 13) polynésie on cheval tendresse du mondesi peu de     tout autour       m̵ il y a des objets qui ont la       vaches 0 false 21 18 la chaude caresse de 0 false 21 18       mouett archipel shopping, la et combien ce texte se présente cette machine entre mes il était question non    tu sais j’ai longtemps nos voix grande lune pourpre dont les à pour andré un temps hors du       en   1) cette       au  dernier salut au en introduction à au seuil de l’atelier marie-hélène approche d’une  avec « a la l’une des dernières et  riche de mes     le temps de bitume en fusion sur tout à fleur d’eaula danse la mort, l’ultime port, 5) triptyque marocain       juin pour raphaël la vie est ce bruissement antoine simon 15       viallat © le château de livre grand format en trois  “ce travail qui écoute, josué, douce est la terre aux yeux lorsque martine orsoni monde imaginal, face aux bronzes de miodrag ici. les oiseaux y ont fait le numéro exceptionnel de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Oeuvres croisées

Oeuvres croisées

Dernier ajout : 13 décembre 2013.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette