BRIBES EN LIGNE
démodocos... Ça a bien un  “comment l’illusion d’une       descen ses mains aussi étaient imagine que, dans la antoine simon 27 dimanche 18 avril 2010 nous     sur la pente     extraire je m’étonne toujours de la arbre épanoui au ciel dans les carnets (elle entretenait je me souviens de titrer "claude viallat,       jardin toutefois je m’estimais lorsqu’on connaît une     à cet article est paru madame porte à ce jour-là il lui ] heureux l’homme introibo ad altare ce qu’un paysage peut ce pays que je dis est       mouett quand les mots le geste de l’ancienne, monde imaginal, il y a des objets qui ont la sur la toile de renoir, les  un livre écrit       sur pure forme, belle muette,       sur ici, les choses les plus quelque chose tendresse du mondesi peu de dont les secrets… à quoi madame chrysalide fileuse il ne sait rien qui ne va janvier 2002 .traverse       une ouverture de l’espace       allong l’art c’est la     pluie du agnus dei qui tollis peccata quatre si la mer s’est       pass&e c’est une sorte de accoucher baragouiner il s’appelait "je me tais. pour taire. des conserves ! pour gilbert       entre       neige       o  marcel migozzi vient de pour egidio fiorin des mots en introduction à       deux le scribe ne retient       sur la lecture de sainte       le se reprendre. creuser son   (à autre petite voix il ne s’agit pas de madame aux rumeurs je reviens sur des       sur dernier vers aoi quand il voit s’ouvrir, f les rêves de il existe deux saints portant o tendresses ô mes c’est la chair pourtant attendre. mot terrible. j’ai longtemps     &nbs petites proses sur terre je désire un poussées par les vagues tu le sais bien. luc ne       gentil       neige 1) la plupart de ces   entrons dernier vers aoi les petites fleurs des tendresses ô mes envols pour jean gautheronle cosmos       dans la route de la soie, à pied, dernier vers s’il Éléments - pour michèle gazier 1) madame, c’est notre deuxième apparition de       droite le pendu il en est des noms comme du   pour olivier       pass&e au seuil de l’atelier 0 false 21 18 j’arrivais dans les madame des forêts de karles se dort cum hume un besoin de couper comme de le temps passe dans la chaises, tables, verres, "l’art est-il dans le pain brisé son pour julius baltazar 1 le       &n j’ai changé le dernier vers aoi il en est des meurtrières. "le renard connaît  zones gardées de  référencem antoine simon 29       ton     les fleurs du mougins. décembre ….omme virginia par la     longtemps sur branches lianes ronces quelques autres  “ne pas       &agrav     au couchant dernier vers aoi dentelle : il avait       le dessiner les choses banales charogne sur le seuilce qui       pav&ea je sais, un monde se de soie les draps, de soie       arauca       s̵     cet arbre que (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs se placer sous le signe de       dans du bibelot au babilencore une de sorte que bientôt dix l’espace ouvert au   au milieu de printemps breton, printemps j’écoute vos madame est une voici des œuvres qui, le le "patriote", trois tentatives desesperees pas même "la musique, c’est le rêve, cauchemar, la vie humble chez les antoine simon 21  avec « a la bribes en ligne a     quand mieux valait découper sainte marie, antoine simon 30 dernier vers aoi eurydice toujours nue à l’erbe del camp, ki j’ai donné, au mois je dors d’un sommeil de immense est le théâtre et une autre approche de marché ou souk ou sculpter l’air : temps de bitume en fusion sur sept (forces cachées qui       je       au   on n’est pour c’est la peur qui fait     dans la ruela dans le pays dont je vous en 1958 ben ouvre à quelque temps plus tard, de ...et poème pour af : j’entends de l’autre ce texte se présente       dans tout mon petit univers en exacerbé d’air un jour nous avons au matin du les lettres ou les chiffres aux george(s) (s est la antoine simon 6       soleil (josué avait depuis ce jour, le site pour ma ils s’étaient ils avaient si longtemps, si bernard dejonghe... depuis les oiseaux s’ouvrent elle réalise des un verre de vin pour tacher       l̵  “s’ouvre il n’était qu’un vous avez légendes de michel le franchissement des deuxième approche de     tout autour je ne saurais dire avec assez toujours les lettres : dernier vers aoi mes pensées restent station 1 : judas pour le prochain basilic, (la histoire de signes . pour maxime godard 1 haute avant propos la peinture est les avenues de ce pays   jn 2,1-12 : la langue est intarissable "ah ! mon doux pays, tous ces charlatans qui 13) polynésie et c’était dans       cette d’un bout à station 3 encore il parle pas facile d’ajuster le dieu faisait silence, mais attention beau    regardant juste un mot pour annoncer iv.- du livre d’artiste c’est extrêmement vi.- les amicales aventures paien sunt morz, alquant       &agrav  pour jean le ma chair n’est    il le proche et le lointain je n’ai pas dit que le troisième essai dernier vers aoi       apr&eg       la     chambre       le dernier vers aoi des voix percent, racontent un soir à paris au les cuivres de la symphonie       sur pour yves et pierre poher et       fourr& f le feu m’a ce qui fascine chez quai des chargeurs de autre citation  jésus sors de mon territoire. fais    si tout au long au labyrinthe des pleursils max charvolen, martin miguel le coeur du écrirecomme on se portrait. 1255 : pour raphaël nice, le 18 novembre 2004     du faucon je meurs de soif normalement, la rubrique al matin, quant primes pert pour qui veut se faire une pour jean-marie simon et sa la brume. nuages grant est la plaigne e large les parents, l’ultime   né le 7 derniers certains prétendent in the country la pureté de la survie. nul je suis celle qui trompe si elle est belle ? je madame, on ne la voit jamais il ne reste plus que le pour andré f le feu est venu,ardeur des       le vous êtes quatrième essai de villa arson, nice, du 17 dans les horizons de boue, de li emperere par sa grant de la   je ne comprends plus 10 vers la laisse ccxxxii « amis rollant, de f le feu s’est s’égarer on effleurer le ciel du bout des si j’étais un pour maguy giraud et  je signerai mon madame a des odeurs sauvages le glacis de la mort que reste-t-il de la       sur paysage de ta tombe  et  “... parler une à dernier vers aoi       allong les installations souvent, la bouche pure souffrance   la baie des anges j’oublie souvent et il est le jongleur de lui ne pas négocier ne la mort, l’ultime port, antoine simon 28 alocco en patchworck ©       dans cliquetis obscène des dernier vers aoi le samedi 26 mars, à 15 toutes sortes de papiers, sur il souffle sur les collines       l̵       en un toutes ces pages de nos       ce la poésie, à la  il y a le       maquis je t’enfourche ma   dits de le corps encaisse comme il antoine simon 18 laure et pétrarque comme able comme capable de donner dernier vers aoi du fond des cours et des spectacle de josué dit       les   marcel  les œuvres de dernier vers aoi la galerie chave qui 1 au retour au moment       crabe-       force et voici maintenant quelques    au balcon l’appel tonitruant du l’instant criblé n’ayant pas il faut laisser venir madame je n’hésiterai       la le vieux qui et tout avait f le feu s’est aux barrières des octrois en ceste tere ad estet ja etait-ce le souvenir       la seins isabelle boizard 2005 quand vous serez tout temps où les coeurs derniers vers sun destre   en grec, morías       sur la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires

Approches littéraires

Dernier ajout : 27 décembre 2015.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette