BRIBES EN LIGNE
sables mes parolesvous des voix percent, racontent ...et poème pour le corps encaisse comme il       journ& charogne sur le seuilce qui et que vous dire des juste un dernier vers s’il cher bernard       voyage deuxième essai le     longtemps sur dans le patriote du 16 mars sixième dernier vers aoi quatrième essai de     pourquoi  dernier salut au neuf j’implore en vain   l’oeuvre vit son   adagio   je issent de mer, venent as beaucoup de merveilles ce qui fait tableau : ce violette cachéeton je meurs de soif pourquoi yves klein a-t-il se placer sous le signe de     rien a christiane       é non, björg,       nuage fragilité humaine.       le dernier vers aoi mesdames, messieurs, veuillez   iv    vers il semble possible attention beau titrer "claude viallat, les enseignants : soudain un blanc fauche le       fourr& a grant dulur tendrai puis a la libération, les       fourr& les étourneaux ! viallat © le château de la vie est ce bruissement (de)lecta lucta   cet univers sans f le feu m’a ma voix n’est plus que       ce (vois-tu, sancho, je suis max charvolen, martin miguel  hier, 17       dans       &ccedi       le vous avez a propos d’une de proche en proche tous     les provisions les petites fleurs des madame porte à “le pinceau glisse sur       le antoine simon 15 ainsi fut pétrarque dans    en le lent déferlement pour jacky coville guetteurs   encore une je n’ai pas dit que le diaphane est le pour alain borer le 26 pour jean-marie simon et sa dans ce périlleux n’ayant pas jamais je n’aurais       ton       grimpa mise en ligne d’un pour egidio fiorin des mots carissimo ulisse,torna a       apparu       pass&e c’est extrêmement la fraîcheur et la dernier vers aoi je t’enfourche ma  jésus       sur       object des voiles de longs cheveux antoine simon 3 bel équilibre et sa il ne reste plus que le pour philippe       voyage  pour jean le si, il y a longtemps, les       ( nice, le 30 juin 2000 envoi du bulletin de bribes dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la       en un au seuil de l’atelier       pass&e       soleil lorsqu’on connaît une " je suis un écorché vif. abstraction voir figuration ma mémoire ne peut me passet li jurz, si turnet a branches lianes ronces que reste-t-il de la bientôt, aucune amarre À max charvolen et martin le plus insupportable chez les grands c’est pour moi le premier le samedi 26 mars, à 15 la musique est le parfum de j’ai perdu mon il aurait voulu être je ne sais pas si le galop du poème me       sur jouer sur tous les tableaux antoine simon 19 abu zayd me déplait. pas je suis tout à fleur d’eaula danse tout en travaillant sur les merle noir  pour     une abeille de pour andré li quens oger cuardise pour nicolas lavarenne ma  un livre écrit   se quant carles oït la       entre le temps passe dans la quand il voit s’ouvrir, régine robin, a la fin il ne resta que nice, le 8 octobre       arauca la légende fleurie est a claude b.   comme cliquetis obscène des       l̵       midi avec marc, nous avons rm : d’accord sur       gentil moi cocon moi momie fuseau temps de pierres dans la comme c’est toutes ces pages de nos       cerisi  pour de ne faut-il pas vivre comme les oiseaux s’ouvrent af : j’entends in the country pour mon épouse nicole il souffle sur les collines onzième juste un mot pour annoncer trois (mon souffle au matin equitable un besoin sonnerait  “comment     son toujours les lettres : les amants se       sur le        le grand brassage des et  riche de mes  “... parler une c’est vrai archipel shopping, la le ciel de ce pays est tout  le "musée dans l’innocence des et encore  dits       baie sous la pression des l’instant criblé antoine simon 33 ainsi va le travail de qui si j’avais de son antoine simon 5 si tu es étudiant en reprise du site avec la avez-vous vu un homme dans la rue se prend vous n’avez un verre de vin pour tacher       deux face aux bronzes de miodrag       je me dans les écroulements les cuivres de la symphonie     chambre vos estes proz e vostre accoucher baragouiner (elle entretenait clere est la noit e la un nouvel espace est ouvert       montag les dernières       pav&ea (ma gorge est une dans le pays dont je vous       les       jonath quel ennui, mortel pour tandis que dans la grande rossignolet tu la paien sunt morz, alquant de toutes les sequence 6   le il n’était qu’un madame déchirée je reviens sur des (dans mon ventre pousse une ce texte m’a été       je me comme ce mur blanc  si, du nouveau       object       vu antoine simon 20 franchement, pensait le chef, autres litanies du saint nom  martin miguel vient ma voix n’est plus que toi, mésange à pour gilbert dernier vers aoi préparation des polenta       " certains prétendent       glouss  référencem que d’heures    tu sais antoine simon 10 voudrais je vous antoine simon 6 passent .x. portes, dans l’effilé de il existe deux saints portant       l̵  on peut passer une vie pour angelo j’arrivais dans les le temps passe si vite,       pourqu poussées par les vagues j’ai donc  le livre, avec si elle est belle ? je glaciation entre       six aux barrières des octrois et c’était dans un temps hors du       droite c’est une sorte de dernier vers aoi l’existence n’est   pour olivier un besoin de couper comme de     ton       &n il y a tant de saints sur       soleil là, c’est le sable et mieux valait découper granz fut li colps, li dux en giovanni rubino dit nice, le 18 novembre 2004 il y a dans ce pays des voies sept (forces cachées qui la pureté de la survie. nul et ces       &n   pour théa et ses de mes deux mains o tendresses ô mes       pass&e iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi le geste de l’ancienne,       coude marcel alocco a il avait accepté madame chrysalide fileuse normalement, la rubrique antoine simon 29 de sorte que bientôt la gaucherie à vivre, ce paysage que tu contemplais   3   

les macles et roulis photo 7 merci au printemps des je t’enlace gargouille a dix sept ans, je ne savais pur ceste espee ai dulor e approche d’une  tu vois im font chier saluer d’abord les plus l’une des dernières le scribe ne retient       deux on croit souvent que le but deux ce travail vous est       apr&eg j’aime chez pierre 0 false 21 18 de profondes glaouis à la bonne tout mon petit univers en générations       au       au la brume. nuages heureuse ruine, pensait essai de nécrologie,       la dans les rêves de la       dans   ces sec erv vre ile i.- avaler l’art par le passé n’est  dans le livre, le une errance de poème pour f j’ai voulu me pencher       sur le 1- c’est dans immense est le théâtre et     oued coulant de soie les draps, de soie ne pas négocier ne couleur qui ne masque pas sors de mon territoire. fais il faut laisser venir madame marie-hélène       la d’ eurydice ou bien de suite du blasphème de       embarq       pour   tout est toujours en       sabots la route de la soie, à pied, j’entends sonner les allons fouiller ce triangle petit matin frais. je te       longte très malheureux... macles et roulis photo 4       ...mai s’égarer on       la sur la toile de renoir, les dans les carnets les parents, l’ultime comme un préliminaire la  ce mois ci : sub le travail de bernard "tu sais ce que c’est me reflets et echosla salle le 2 juillet merci à la toile de le lent tricotage du paysage la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Gérard Duchêne

Gérard Duchêne

Dernier ajout : 31 décembre 2008.

Les 3 derniers textes : Je vous emmerde , Le nom du papillon , Matrice / matière .

Les 3 textes les plus lus : Écrire ou peindre ? , Quels textes-matières ? , Pourquoi peindre le texte .

La façon dont "Paroles d’Eux" a été écrit est présentée dans le texte d’introduction. J’avais tant d’admiration pour le travail de Gérard Duchêne que j’aurais été incapable d’en parler sans son amicale et indulgente complicité.


0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette