BRIBES EN LIGNE
vous avez sequence 6   le temps de pierres ce texte m’a été       reine les doigts d’ombre de neige des voix percent, racontent bientôt, aucune amarre       sur le napolì napolì l’attente, le fruit li emperere s’est       la archipel shopping, la       l̵ peinture de rimes. le texte    regardant dernier vers aoi le lourd travail des meules   le 10 décembre       glouss a toi le don des cris qui       au lu le choeur des femmes de dernier vers aoi exacerbé d’air livre grand format en trois     chambre       dans ses mains aussi étaient temps de pierres dans la là, c’est le sable et À perte de vue, la houle des ma voix n’est plus que grant est la plaigne e large c’est la chair pourtant a la libération, les attendre. mot terrible. l’instant criblé comme ce mur blanc temps où les coeurs dorothée vint au monde deuxième essai       le on trouvera la video    au balcon 1- c’est dans       grimpa     à nous avons affaire à de des conserves ! et je vois dans vos       la fragilité humaine.       juin in the country dans ce pays ma mère le geste de l’ancienne,       nuage tu le sais bien. luc ne     " le "patriote", j’ai perdu mon c’est parfois un pays ço dist li reis : essai de nécrologie, dernier vers aoi un besoin de couper comme de       " f les rêves de  dans toutes les rues rêve, cauchemar, trois tentatives desesperees le géographe sait tout tromper le néant       l̵       enfant à propos “la montagnesde « amis rollant, de cette machine entre mes la musique est le parfum de je crie la rue mue douleur       l̵   ciel !!!! pour michèle aueret       object hans freibach : sainte marie, non, björg, décembre 2001.       dans le texte qui suit est, bien le temps passe si vite, la fraîcheur et la macles et roulis photo 1 outre la poursuite de la mise       rampan autre citation"voui il souffle sur les collines lorsqu’on connaît une premier vers aoi dernier en cet anniversaire, ce qui raphaËl fin première    de femme liseuse du bibelot au babilencore une je t’ai admiré, et que dire de la grâce vous êtes       reine cet article est paru allons fouiller ce triangle  le livre, avec rien n’est plus ardu pure forme, belle muette,  ce mois ci : sub dernier vers aoi       pass&e       "       crabe- ainsi fut pétrarque dans elle réalise des       " pour anne slacik ecrire est  jésus au rayon des surgelés la terre a souvent tremblé charogne sur le seuilce qui       le patrick joquel vient de       parfoi le ciel de ce pays est tout  martin miguel vient     faisant la       la lorsque martine orsoni le soleil n’est pas carles respunt :       jonath (ma gorge est une       pass&e i mes doigts se sont ouverts le grand combat : titrer "claude viallat, je suis       &n passent .x. portes, ici, les choses les plus       aujour pour max charvolen 1) preambule – ut pictura toute trace fait sens. que la deuxième édition du       vu v.- les amicales aventures du deuxième apparition de  les œuvres de et encore  dits       l̵       mouett je ne peins pas avec quoi, au seuil de l’atelier       en un pour alain borer le 26 imagine que, dans la toutefois je m’estimais moi cocon moi momie fuseau à ce pays que je dis est       la effleurer le ciel du bout des       &n une autre approche de "et bien, voilà..." dit j’aime chez pierre antoine simon 32 de mes deux mains vue à la villa tamaris nous lirons deux extraits de la liberté s’imprime à marché ou souk ou une il faut dire les toi, mésange à un nouvel espace est ouvert le ciel est clair au travers       &ccedi       il antoine simon 29   d’un coté, six de l’espace urbain, clere est la noit e la pour antoine simon 28 dernier vers aoi       sur bel équilibre et sa       le je suis bien dans tous feux éteints. des le numéro exceptionnel de douze (se fait terre se  epître aux depuis le 20 juillet, bribes mise en ligne d’un suite de       midi       d&eacu  le grand brassage des pour andrée       ...mai Être tout entier la flamme       retour 7) porte-fenêtre       &agrav       " avant propos la peinture est granz est li calz, si se ma voix n’est plus que pour raphaël c’est seulement au arbre épanoui au ciel antoine simon 15       le il y a tant de saints sur sept (forces cachées qui nécrologie il en est des meurtrières. madame dans l’ombre des       sous giovanni rubino dit le recueil de textes       magnol dernier vers aoi dans un coin de nice, lancinant ô lancinant       le       cerisi j’écoute vos quelque temps plus tard, de 10 vers la laisse ccxxxii i.- avaler l’art par saluer d’abord les plus "ah ! mon doux pays,  l’écriture antoine simon 31 si tu es étudiant en       ( antoine simon 12 mise en ligne un jour, vous m’avez       fleur   que signifie dernier vers aoi cinq madame aux yeux macles et roulis photo 6       que on préparait       au   nous sommes       dans jamais si entêtanteeurydice très saintes litanies       « 8° de aucun hasard si se       mon cher pétrarque, le 23 février 1988, il l’impossible on cheval merci à marc alpozzo carcassonne, le 06 je sais, un monde se quel ennui, mortel pour       embarq       apr&eg  de la trajectoire de ce le tissu d’acier quand il voit s’ouvrir, rm : nous sommes en     &nbs je meurs de soif antoine simon 21 derniers vers sun destre le 28 novembre, mise en ligne je suis occupé ces ce de pareïs li seit la c’est la peur qui fait il n’est pire enfer que autre petite voix siglent a fort e nagent e       dans rimbaud a donc deux nouveauté,       percey priest lakesur les comme un préliminaire la des voiles de longs cheveux tout est possible pour qui journée de les cuivres de la symphonie il faut aller voir ne pas négocier ne (josué avait lentement       deux cinquième essai tout les grands f les feux m’ont       dans antoine simon 9 si grant dol ai que ne   je n’ai jamais j’ai relu daniel biga,   entrons mult est vassal carles de de pa(i)smeisuns en est venuz folie de josuétout est       au les durand : une approche d’une       le dernier vers que mort dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis de toutes les poussées par les vagues mouans sartoux. traverse de dernier vers aoi       au introibo ad altare  hier, 17 il y a dans ce pays des voies moisissures mousses lichens on croit souvent que le but petites proses sur terre 1 la confusion des antoine simon 6 ce qui importe pour    seule au ce qui fait tableau : ce dix l’espace ouvert au mon travail est une où l’on revient dernier vers aoi     du faucon bien sûr, il y eut à propos des grands reflets et echosla salle       ce guetter cette chose je désire un       la "mais qui lit encore le g. duchêne, écriture le ce va et vient entre     l’é la fonction, quatre si la mer s’est   voici donc la les dessins de martine orsoni la poésie, à la       la     surgi le proche et le lointain       fourr& comme une suite de "nice, nouvel éloge de la la cité de la musique bribes en ligne a macles et roulis photo 3 la fraîcheur et la 1 au retour au moment " je suis un écorché vif. le vieux qui poème pour dernier vers aoi dans le train premier se placer sous le signe de     une abeille de libre de lever la tête     pluie du au programme des actions     au couchant       bien un temps hors du rêves de josué,       tourne a ma mère, femme parmi la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Max Charvolen

Max Charvolen

Dernier ajout : 2 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Moi, Esclave .

Les 3 textes les plus lus : Moi, Esclave .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette