BRIBES EN LIGNE
un nouvel espace est ouvert temps de pierres dans la mille fardeaux, mille   voici donc la 0 false 21 18 l’éclair me dure, il y a dans ce pays des voies rêves de josué, huit c’est encore à dernier vers aoi     double grant est la plaigne e large pour l’attente, le fruit quatrième essai rares  c’était je sais, un monde se       au les routes de ce pays sont de proche en proche tous je ne sais pas si exacerbé d’air dernier vers aoi sequence 6   le nous avons affaire à de       m̵     un mois sans ce n’est pas aux choses je n’ai pas dit que le toute trace fait sens. que (en regardant un dessin de thème principal :       le       m&eacu un jour, vous m’avez pour le prochain basilic, (la reflets et echosla salle le proche et le lointain ce texte m’a été il ne s’agit pas de le lent déferlement encore la couleur, mais cette le travail de bernard des conserves !    il ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi antoine simon 18 dans les rêves de la rossignolet tu la sculpter l’air :       le       sur "l’art est-il les textes mis en ligne mieux valait découper la fraîcheur et la       dans     à       voyage de sorte que bientôt       cette  si, du nouveau r.m.a toi le don des cris qui       b&acir i mes doigts se sont ouverts       gentil la rencontre d’une approche d’une seins isabelle boizard 2005 « 8° de g. duchêne, écriture le madame aux rumeurs       deux       pass&e     sur la pente il y a des objets qui ont la   dits de madame déchirée antoine simon 7  tous ces chardonnerets la bouche pure souffrance la communication est les doigts d’ombre de neige clere est la noit e la ajout de fichiers sons dans couleur qui ne masque pas       dans cet article est paru dans le une errance de le nécessaire non fin première       avant       la     cet arbre que bien sûr, il y eut dernier vers aoi et ces je ne peins pas avec quoi, pour andrée ce jour-là il lui  je signerai mon   entrons madame est la reine des où l’on revient       fourr& comme un préliminaire la station 3 encore il parle     m2 &nbs   si vous souhaitez pour alain borer le 26 il y a tant de saints sur       devant pour maguy giraud et très malheureux...       à elle ose à peine antoine simon 10 au lecteur voici le premier   1) cette pour angelo ki mult est las, il se dort madame des forêts de les avenues de ce pays toutes ces pages de nos petit matin frais. je te générations dernier vers aoi clers est li jurz et li ecrire sur  tu vois im font chier références : xavier d’abord l’échange des l’art n’existe vous deux, c’est joie et a la femme au torna a sorrento ulisse torna ce qu’un paysage peut       je me raphaël dans le monde de cette antoine simon 25 prenez vos casseroles et et te voici humanité voile de nuità la   en grec, morías ...et poème pour ce va et vient entre n’ayant pas         or     pluie du       pour       soleil l’évidence   un vendredi dernier vers aoi       dans régine robin, ( ce texte a le scribe ne retient du bibelot au babilencore une  mise en ligne du texte a christiane dans les écroulements on croit souvent que le but  les œuvres de al matin, quant primes pert granz fut li colps, li dux en       au   pour le prochain c’est seulement au pour marcel j’oublie souvent et       l̵ pour mes enfants laure et autre essai d’un inoubliables, les       neige journée de   la production derniers vers sun destre     chant de pour martine, coline et laure toulon, samedi 9       aujour mise en ligne d’un deuxième       " pour andré 0 false 21 18 sur l’erbe verte si est cinq madame aux yeux ouverture de l’espace « pouvez-vous la gaucherie à vivre, dans les carnets       reine   au milieu de le pendu et combien l’impression la plus libre de lever la tête 1-nous sommes dehors.       apr&eg josué avait un rythme       je me toujours les lettres : dernier vers que mort   je ne comprends plus       " napolì napolì lentement, josué dans le train premier ce texte se présente       ruelle pour m.b. quand je me heurte       d&eacu le vieux qui imagine que, dans la dernier vers doel i avrat,  un livre écrit dans l’effilé de       vu se placer sous le signe de 1.- les rêves de peinture de rimes. le texte villa arson, nice, du 17     les provisions    courant recleimet deu mult       bien a propos d’une les dernières accoucher baragouiner marie-hélène l’une des dernières il tente de déchiffrer,       allong pour pierre theunissen la leonardo rosa lorsque martine orsoni non... non... je vous assure, pour anne slacik ecrire est je dors d’un sommeil de       " de pa(i)smeisuns en est venuz madame, c’est notre antoine simon 9       le ço dist li reis : introibo ad altare ce qui aide à pénétrer le toi, mésange à heureuse ruine, pensait quand sur vos visages les mais jamais on ne vous avez f qu’il vienne, le feu trois tentatives desesperees dessiner les choses banales “le pinceau glisse sur béatrice machet vient de tous ces charlatans qui       assis (vois-tu, sancho, je suis alocco en patchworck ©       dans 13) polynésie gardien de phare à vie, au mon cher pétrarque, passent .x. portes, je meurs de soif vous n’avez le géographe sait tout  il est des objets sur 1257 cleimet sa culpe, si la langue est intarissable comme c’est       glouss le temps passe dans la       crabe- dernier vers aoi   six formes de la       neige la cité de la musique l’ami michel a grant dulur tendrai puis quand nous rejoignons, en     hélas,       sur       sous "mais qui lit encore le nous lirons deux extraits de    7 artistes et 1 Éléments - écoute, josué, carmelo arden quin est une seul dans la rue je ris la je déambule et suis iv.- du livre d’artiste et c’était dans ma chair n’est morz est rollant, deus en ad quai des chargeurs de madame, vous débusquez  dernier salut au pour julius baltazar 1 le macles et roulis photo 6  pour de outre la poursuite de la mise       sur     ton les parents, l’ultime       sur antoine simon 23  monde rassemblé pas une année sans évoquer quant carles oït la granz est li calz, si se on cheval démodocos... Ça a bien un je suis bien dans       sur le comment entrer dans une je rêve aux gorges ma mémoire ne peut me il arriva que pour gilbert deuxième apparition de dans l’innocence des       montag lorsqu’on connaît une c’est parfois un pays    en suite du blasphème de f les marques de la mort sur l’instant criblé   le 10 décembre       journ& pour jean-marie simon et sa tromper le néant epuisement de la salle, première dernier vers aoi bernadette griot vient de jouer sur tous les tableaux ce monde est semé     longtemps sur les enseignants : chercher une sorte de pour nicolas lavarenne ma des quatre archanges que antoine simon 17       les comme une suite de 1 au retour au moment madame porte à j’ai changé le carles li reis en ad prise sa ne faut-il pas vivre comme       il antoine simon 12 cher bernard il en est des noms comme du il existe au moins deux       la et voici maintenant quelques       "       six dernier vers aoi   né le 7 un titre : il infuse sa     &nbs la question du récit madame, on ne la voit jamais       en temps de bitume en fusion sur on dit qu’agathe raphaËl pour jacky coville guetteurs le coeur du écrirecomme on se       dans       bonheu chaises, tables, verres, s’ouvre la eurydice toujours nue à deuxième suite       rampan raphaël quatre si la mer s’est pour andré villers 1) le 19 novembre 2013, à la siglent a fort e nagent e dans ce périlleux le tissu d’acier la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Leonardo Rosa

Avec Leonardo Rosa

Dernier ajout : 2 janvier 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette