BRIBES EN LIGNE
vous êtes     double quand les mots       deux guetter cette chose       d&eacu   la baie des anges si j’étais un ce   on n’est descendre à pigalle, se antoine simon 13 c’est un peu comme si, frères et et si au premier jour il       antoine simon 11       vaches   pour le prochain sauvage et fuyant comme vous deux, c’est joie et dans le patriote du 16 mars madame est la reine des       bonheu  ce mois ci : sub la cité de la musique pour frédéric     quand c’est une sorte de       la  de la trajectoire de ce à cri et à       fleure le ciel de ce pays est tout tout mon petit univers en j’ai ajouté 1 au retour au moment quatrième essai de       le spectacle de josué dit dorothée vint au monde       la   est-ce que       le       bonhe   saint paul trois pour mes enfants laure et edmond, sa grande quelques textes et encore  dits temps où les coeurs       un (en regardant un dessin de       sur (josué avait très malheureux...       le    il       que ils s’étaient j’entends sonner les une errance de m1       quand c’est le vent qui  la toile couvre les il ne sait rien qui ne va rare moment de bonheur, je suis mes pensées restent c’est vrai avec marc, nous avons dernier vers aoi li emperere par sa grant v.- les amicales aventures du j’ai relu daniel biga,       &eacut j’oublie souvent et       la il aurait voulu être ainsi alfred… je n’ai pas dit que le   si vous souhaitez le pendu siglent a fort e nagent e ce va et vient entre ] heureux l’homme ecrire sur dans le train premier effleurer le ciel du bout des où l’on revient avez-vous vu voici des œuvres qui, le       sur le       je dernier vers s’il       le les textes mis en ligne à la mémoire de   le texte suivant a à sylvie en cet anniversaire, ce qui     chambre ce qu’un paysage peut le vieux qui pour martine       au carmelo arden quin est une       au    regardant quel ennui, mortel pour assise par accroc au bord de au commencement était langues de plomba la       dans nous avancions en bas de couleur qui ne masque pas  marcel migozzi vient de       il sous l’occupation       neige dernier vers aoi antoine simon 12       ma antoine simon 22 À max charvolen et martin dernier vers aoi tu le saiset je le vois       &agrav  le "musée à propos des grands nos voix le temps passe si vite, et il parlait ainsi dans la il y a des objets qui ont la tendresses ô mes envols   première elle ose à peine f le feu m’a fin première r.m.a toi le don des cris qui       banlie l’impression la plus difficile alliage de       dans       sous mouans sartoux. traverse de le 28 novembre, mise en ligne un verre de vin pour tacher dans l’innocence des       la carissimo ulisse,torna a ouverture de l’espace pour alain borer le 26 ouverture d’une   ces sec erv vre ile  les œuvres de       et moi cocon moi momie fuseau       vu macles et roulis photo 4 et que dire de la grâce pour m.b. quand je me heurte deuxième apparition de sors de mon territoire. fais ainsi va le travail de qui un homme dans la rue se prend il y a dans ce pays des voies napolì napolì     sur la il arriva que l’homme est pour yves et pierre poher et un tunnel sans fin et, à je découvre avant toi la deuxième édition du rm : d’accord sur la langue est intarissable exode, 16, 1-5 toute toutes ces pages de nos bribes en ligne a vue à la villa tamaris antoine simon 3 saluer d’abord les plus pas une année sans évoquer       mouett etait-ce le souvenir présentation du al matin, quant primes pert   ciel !!!! comme une suite de légendes de michel       au deuxième suite j’ai longtemps   pour olivier       nuage  les trois ensembles   dits de       " tous ces charlatans qui et si tu dois apprendre à     longtemps sur     les fleurs du pour jacqueline moretti,   voici donc la       sur madame, c’est notre petites proses sur terre rien n’est  “... parler une imagine que, dans la l’impossible il n’est pire enfer que j’écoute vos dernier vers aoi l’instant criblé g. duchêne, écriture le antoine simon 33 carcassonne, le 06       le       " béatrice machet vient de la bouche pure souffrance     pluie du       la pie jusqu’à il y a de profondes glaouis       les ses mains aussi étaient issent de mer, venent as c’est parfois un pays les dernières et  riche de mes ce paysage que tu contemplais gardien de phare à vie, au paysage de ta tombe  et       apr&eg carles respunt : normal 0 21 false fal la tentation du survol, à marché ou souk ou certains prétendent et la peur, présente torna a sorrento ulisse torna a christiane   iv    vers carles li reis en ad prise sa       la i mes doigts se sont ouverts le glacis de la mort pur ceste espee ai dulor e       embarq       m̵       voyage     pourquoi je serai toujours attentif à nous dirons donc une autre approche de nous savons tous, ici, que       en passent .x. portes,  epître aux (la numérotation des cet univers sans je m’étonne toujours de la       va       le       deux je t’ai admiré,     au couchant  référencem    en onzième raphaËl encore la couleur, mais cette       dans       devant il s’appelait dans l’effilé de pour max charvolen 1)  je signerai mon   la production       au grande lune pourpre dont les     hélas,   encore une       ...mai 0 false 21 18 charogne sur le seuilce qui jouer sur tous les tableaux       object des voiles de longs cheveux f les rêves de   le 10 décembre pas sur coussin d’air mais    7 artistes et 1       &ccedi il souffle sur les collines je rêve aux gorges a la fin il ne resta que sequence 6   le le franchissement des rêve, cauchemar, générations je n’hésiterai la vie humble chez les dernier vers aoi   1) cette  jésus dans les carnets la liberté s’imprime à       l̵  on peut passer une vie etudiant à     un mois sans la terre a souvent tremblé nice, le 30 juin 2000 approche d’une autre citation"voui dentelle : il avait       le       fourr& ma mémoire ne peut me la force du corps, avant propos la peinture est  au travers de toi je la fonction, quatre si la mer s’est (josué avait lentement temps de pierres dans la 13) polynésie cinquième essai tout f tous les feux se sont pour jean-louis cantin 1.-  tous ces chardonnerets       reine voile de nuità la       bruyan       retour a la femme au antoine simon 24 la légende fleurie est elle réalise des     une abeille de       alla les grands branches lianes ronces ils sortent     [1]  les durand : une josué avait un rythme       je ce texte se présente lorsque martine orsoni dans la caverne primordiale le corps encaisse comme il il y a tant de saints sur    de femme liseuse dans le pays dont je vous un titre : il infuse sa tromper le néant       grimpa violette cachéeton il existe deux saints portant macles et roulis photo 3 rien n’est plus ardu       force       la chaque jour est un appel, une la vie est ce bruissement clere est la noit e la des quatre archanges que mais non, mais non, tu monde imaginal,  dernières mises de pareïs li seit la pour michèle gazier 1 ainsi fut pétrarque dans able comme capable de donner dernier vers aoi       le madame est toute "ah ! mon doux pays, f les feux m’ont fragilité humaine. se reprendre. creuser son         &n ce jour là, je pouvais les parents, l’ultime bernadette griot vient de       " régine robin, la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Leonardo Rosa

Avec Leonardo Rosa

Dernier ajout : 2 janvier 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette