BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi       banlie ….omme virginia par la  marcel migozzi vient de pour jean marie le soleil n’est pas       dans   entrons  née à     &nbs       cette       quinze envoi du bulletin de bribes je sais, un monde se des quatre archanges que au lecteur voici le premier pourquoi yves klein a-t-il antoine simon 2 f qu’il vienne, le feu   jn 2,1-12 :       juin cette machine entre mes  “ne pas ensevelie de silence, madame est une marcel alocco a  l’exposition  sainte marie, jamais si entêtanteeurydice ajout de fichiers sons dans la fonction, dieu faisait silence, mais descendre à pigalle, se je rêve aux gorges pour maxime godard 1 haute quelques autres iv.- du livre d’artiste       " dire que le livre est une ainsi fut pétrarque dans       glouss       soleil     surgi   un cliquetis obscène des madame porte à fragilité humaine. Ç’avait été la je ne saurais dire avec assez dernier vers aoi juste un de sorte que bientôt la mort d’un oiseau. pour angelo autre essai d’un livre grand format en trois au labyrinthe des pleursils quel ennui, mortel pour  on peut passer une vie mille fardeaux, mille iloec endreit remeint li os   pour olivier 1 au retour au moment 0 false 21 18 pour andré mon travail est une (dans mon ventre pousse une ils sortent vos estes proz e vostre   pour théa et ses       le folie de josuétout est normalement, la rubrique  “la signification       au deuxième ils avaient si longtemps, si  ce mois ci : sub j’entends sonner les je t’ai admiré, il est le jongleur de lui en 1958 ben ouvre à preambule – ut pictura       et dernier vers aoi grande lune pourpre dont les     vers le soir "ah ! mon doux pays, même si le temps passe si vite, violette cachéeton écrirecomme on se   si vous souhaitez equitable un besoin sonnerait carmelo arden quin est une   se le 23 février 1988, il       aujour frères et régine robin, antoine simon 5 le scribe ne retient en cet anniversaire, ce qui c’est extrêmement antoine simon 14 il y a tant de saints sur l’erbe del camp, ki à la mémoire de       l̵ et c’était dans   maille 1 :que un jour, vous m’avez       dans       longte   iv    vers   que signifie antoine simon 21 antoine simon 31 si j’étais un       dans       force       au cet univers sans mes pensées restent comme c’est à propos des grands       bonhe       fourmi je suis celle qui trompe il en est des noms comme du       neige le tissu d’acier mesdames, messieurs, veuillez la vie humble chez les il existe deux saints portant et…  dits de       l̵       sur  mise en ligne du texte à propos “la edmond, sa grande       le le coeur du en ceste tere ad estet ja macles et roulis photo 4       chaque pour raphaël 1257 cleimet sa culpe, si petit matin frais. je te genre des motsmauvais genre   un vendredi marie-hélène  monde rassemblé j’ai en réserve     du faucon prenez vos casseroles et je serai toujours attentif à cinquième essai tout quand c’est le vent qui chercher une sorte de toutefois je m’estimais je meurs de soif dernier vers s’il pour michèle       le       m&eacu au rayon des surgelés cet article est paru dans le dernier vers aoi la bouche pleine de bulles j’aime chez pierre du fond des cours et des       rampan “le pinceau glisse sur et encore  dits dernier vers doel i avrat, sixième de l’autre       &eacut poussées par les vagues imagine que, dans la de soie les draps, de soie marché ou souk ou macles et roulis photo 1 de prime abord, il  dernier salut au       " pour gilbert       sur madame est la reine des un jour nous avons       pass&e     après d’un bout à sequence 6   le   ciel !!!!       pass&e neuf j’implore en vain spectacle de josué dit dernier vers aoi carles respunt : le 28 novembre, mise en ligne 1254 : naissance de …presque vingt ans plus ainsi va le travail de qui pour lee       dans pas sur coussin d’air mais a supposer quece monde tienne station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 12       au       sur le       entre il faut aller voir ce poème est tiré du dernier vers aoi branches lianes ronces a la libération, les       la       la       la là, c’est le sable et dernier vers aoi       jonath       m̵  c’était la tentation du survol, à       su       il deuxième essai le       pourqu les petites fleurs des art jonction semble enfin toulon, samedi 9 lorsque martine orsoni  epître aux "moi, esclave" a    il présentation du station 3 encore il parle  l’écriture elle disposait d’une les parents, l’ultime tout est possible pour qui nous savons tous, ici, que la force du corps,     de rigoles en     tout autour petites proses sur terre f les feux m’ont m1       vedo la luna vedo le la littérature de antoine simon 30 dans ma gorge  hier, 17   pour adèle et       le dernier vers aoi qu’est-ce qui est en al matin, quant primes pert les plus vieilles de la n’ayant pas abu zayd me déplait. pas coupé en deux quand nous avons affaire à de       six       o pour pierre theunissen la fontelucco, 6 juillet 2000       la pour ma pur ceste espee ai dulor e 1. il se trouve que je suis     une abeille de vous êtes après la lecture de « voici dans ce périlleux normal 0 21 false fal       entre ce 28 février 2002. carcassonne, le 06 rm : nous sommes en pour mon épouse nicole j’ai perdu mon temps où le sang se (de)lecta lucta    improbable visage pendu  “... parler une   adagio   je       vu autre petite voix il n’y a pas de plus "ces deux là se       crabe- pour mireille et philippe ki mult est las, il se dort   l’oeuvre vit son 0 false 21 18       dans 1) la plupart de ces les durand : une on trouvera la video sept (forces cachées qui       fleure 1- c’est dans       deux antoine simon 15 pour michèle gazier 1)       le la mort, l’ultime port,     le cygne sur le temps passe dans la clers fut li jurz e li quand sur vos visages les dans le pain brisé son dernier vers aoi trois tentatives desesperees la prédication faite       &agrav       alla abstraction voir figuration les doigts d’ombre de neige la route de la soie, à pied, douce est la terre aux yeux tendresse du mondesi peu de dans l’innocence des       à ouverture de l’espace on peut croire que martine tandis que dans la grande le 2 juillet ses mains aussi étaient tant pis pour eux. un temps hors du franchement, pensait le chef,       ma à sylvie au matin du       dans   ces notes attendre. mot terrible. carissimo ulisse,torna a libre de lever la tête     longtemps sur  dernières mises       dans madame des forêts de les routes de ce pays sont il ne sait rien qui ne va pas facile d’ajuster le avant dernier vers aoi un homme dans la rue se prend certains soirs, quand je outre la poursuite de la mise pour jean-louis cantin 1.-  de même que les mon cher pétrarque, paroles de chamantu       pass&e       l̵ deux nouveauté, la terre nous immense est le théâtre et cet article est paru je ne peins pas avec quoi,    en nous dirons donc quatrième essai de    tu sais dans le patriote du 16 mars je suis bien dans pour mes enfants laure et nécrologie dernier vers aoi sur l’erbe verte si est la rencontre d’une       le proche et le lointain pour anne slacik ecrire est 0 false 21 18  “comment nous serons toujours ces       dans       la ce qui fascine chez pour nicolas lavarenne ma la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > avec Jean Jacques Laurent > Terre de l’enfuie

Terre de l’enfuie

Dernier ajout : 7 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : X , IX , VIII .

Les 3 textes les plus lus : V , III , VIII .

Ce texte est né d’une commande urgente de Jean-Jacques Laurent. Yvan Koenig, qui tenait l’atelier de céramique "Jean Gerbino", à Vallauris, avait lancé l’idée d’une collection de livres uniques en céramique, au titre générique de "Mélange", associant le céramiste, un artiste peintre et un écrivain. Jean Jacques Laurent devait fournir le premier exemplaire. A la veille de rendre son travail, il se retrouvait sans texte par défection de l’auteur qu’il avait d’abord pressenti...

JPEG - 50.7 ko
Emboitage Y. Koenig
JPEG - 19 ko
page titre

Sans détails. Il m’a appelé. Je me suis rendu à Vallauris immédiatement. Nous avons travaillé. J’ai livré le texte manuscrit dans la nuit. Jamais je n’ai osé retoucher "Terre de l’enfuie"...

 


  • I

    Ce pays que je dis est né d’eau d’herbe et de neige, nuage entre désirs et perte ; les terres qui l’entourent sans cesse s’effilochent. l’aigle se bat contre lui-même il étire ses ailes en rêve on (...)
  • II

    C’est parfois un pays de bord de fleuves il porte le monde ou les oripeaux du monde peuplé d’oiseaux aux ports de rois et de poissons inattendus entre son corps et la figure du monde dans (...)
  • III

    Les routes de ce pays sont cerclées d’ombres la chevauchée de nuit aucun mystère vraiment entre harpe et sabot seules palpitent des vies infinies éclatement d’une terre étirée dans des creux (...)
  • IV

    Dans ce pays ma mère l’ombre il se fait une grande fête pleine de chants et de danses lentes tu es partie on croirait parfois que l’air ne laissant à nos abords que ton cénotaphe jalousement (...)
  • V

    D’un bout à l’autre de ce pays ce ne sont que promenades allez allez pauvres nomades tous les retours sont lassants le long des eaux herbe et neige la nuit qui nous poursuit nous coiffe (...)
  • VI

    Dans le pays dont je vous parle on cache ses douleurs la momie d’arlequin se porte bien elle s’enterre dans son enfance ; lui, danse dans le dedans de soi, rien ne transparaît de sa joie (...)
  • VII

    Les avenues de ce pays laissent glisser l’eau et le vent tu pars ton ombre te suit jusqu’à la mer au loin des échos s’affaiblissent il se fait ainsi de grands remous de vagues et d’écume les (...)
  • VIII

    Le ciel de ce pays est tout d’un bloc la nuit s’y effondre donc dans le silence de la tentation du monde sans préalable elle s’échappe sans effet d’annonce et sans bruit l’étalement des (...)
  • IX

    Quand les eaux et les terres de ce pays se réunissent les porteuses d’eau de terre et de pain se dirigent lentement vers la rivière le ciel n’est alors jamais trop loin avec ses airs de femme (...)
  • X

    Il y a dans ce pays des voies déroutées et des canaux sans but écoute les coups redoublés des eaux sur mes rives le réseau en est si dense cependant que l’ on se trouve toujours où l’on veut se (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette