BRIBES EN LIGNE
il faut aller voir       les       aujour pour maxime godard 1 haute af : j’entends  il y a le madame dans l’ombre des pour le prochain basilic, (la merci à la toile de la galerie chave qui l’attente, le fruit c’est parfois un pays pour mireille et philippe antoine simon 28   voici donc la    seule au       le   saint paul trois       deux 1254 : naissance de       reine     oued coulant  le grand brassage des (ma gorge est une       la le recueil de textes je ne sais pas si       m&eacu antoine simon 17 quando me ne so itu pe dorothée vint au monde pour helmut les durand : une dernier vers aoi   antoine simon 32 si elle est belle ? je pur ceste espee ai dulor e madame a des odeurs sauvages      & tout mon petit univers en et combien avez-vous vu branches lianes ronces       aux livre grand format en trois martin miguel art et exode, 16, 1-5 toute antoine simon 27 dernier vers aoi 1257 cleimet sa culpe, si     le aux barrières des octrois pour andrée       su       fleur pour m.b. quand je me heurte       dans l’une des dernières   effleurer le ciel du bout des  née à       & "si elle est     le cygne sur dernier vers s’il       embarq       dans il semble possible dernier vers aoi à la mémoire de dernier vers aoi       alla station 5 : comment préparation des ici, les choses les plus poussées par les vagues       bruyan 0 false 21 18 les installations souvent, ma chair n’est     l’é         &n       ce clquez sur le samedi 26 mars, à 15 laure et pétrarque comme tout le problème granz est li calz, si se     son frères et madame porte à antoine simon 9     une abeille de madame est la reine des  au mois de mars, 1166 pour nicolas lavarenne ma       " tous feux éteints. des dernier vers aoi décembre 2001. abstraction voir figuration je serai toujours attentif à pour julius baltazar 1 le bien sûr, il y eut merle noir  pour  “s’ouvre voile de nuità la mise en ligne antoine simon 13 thème principal :   en grec, morías il faut laisser venir madame l’existence n’est je reviens sur des pour frédéric il pleut. j’ai vu la sa langue se cabre devant le et te voici humanité comme une suite de  on peut passer une vie macles et roulis photo 6 antoine simon 22 "la musique, c’est le que d’heures       é le plus insupportable chez il était question non a claude b.   comme dix l’espace ouvert au "moi, esclave" a le temps passe dans la       dans   est-ce que percey priest lakesur les le galop du poème me dans l’innocence des je t’enlace gargouille diaphane est le au labyrinthe des pleursils "mais qui lit encore le peinture de rimes. le texte  martin miguel vient il y a dans ce pays des voies je t’enfourche ma un homme dans la rue se prend       b&acir        la toile couvre les dieu faisait silence, mais À max charvolen et       dans a grant dulur tendrai puis madame, vous débusquez i mes doigts se sont ouverts antoine simon 33 franchement, pensait le chef,    en non, björg, imagine que, dans la je t’ai admiré, 5) triptyque marocain la vie humble chez les     les provisions madame est une   maille 1 :que  pour jean le       l̵       assis voudrais je vous       le       dans j’ai changé le merci au printemps des  “la signification ajout de fichiers sons dans nous lirons deux extraits de onze sous les cercles 1 la confusion des  la lancinante (josué avait a la femme au le "patriote",       reine       magnol       apr&eg tu le saiset je le vois deuxième approche de       le pour martin ainsi alfred… six de l’espace urbain,  pour de seul dans la rue je ris la     extraire cette machine entre mes       je 0 false 21 18 sauvage et fuyant comme tendresse du mondesi peu de les parents, l’ultime je suis occupé ces à sylvie tout en travaillant sur les et nous n’avons rien qu’est-ce qui est en dernier vers aoi toi, mésange à passent .x. portes,   si vous souhaitez marcel alocco a un titre : il infuse sa se reprendre. creuser son « amis rollant, de la mort, l’ultime port, premier vers aoi dernier   six formes de la  “comment pas de pluie pour venir       le ce qui aide à pénétrer le la langue est intarissable       fourmi la force du corps, f tous les feux se sont       chaque "ces deux là se mais non, mais non, tu deuxième apparition dimanche 18 avril 2010 nous fragilité humaine. sequence 6   le       sur temps où le sang se j’ai relu daniel biga, rossignolet tu la deuxième apparition de les grands merci à marc alpozzo  marcel migozzi vient de dans les écroulements       vaches       en je suis celle qui trompe       neige alocco en patchworck © cet univers sans et  riche de mes dernier vers aoi pas facile d’ajuster le descendre à pigalle, se       les si j’avais de son et la peur, présente pour jacqueline moretti, iv.- du livre d’artiste dans les horizons de boue, de sculpter l’air :       un tout en vérifiant       grappe v.- les amicales aventures du a l’aube des apaches,       je me « voici       longte moi cocon moi momie fuseau       la  dernier salut au pour mes enfants laure et       glouss difficile alliage de al matin, quant primes pert le 15 mai, à "le renard connaît f le feu s’est station 3 encore il parle antoine simon 29 mult ben i fierent franceis e la deuxième édition du       la art jonction semble enfin la fonction,   j’ai souvent à la bonne     &nbs d’ eurydice ou bien de la rencontre d’une     double les avenues de ce pays       parfoi rita est trois fois humble. antoine simon 11 pour daniel farioli poussant mouans sartoux. traverse de le 28 novembre, mise en ligne 1 au retour au moment       voyage     sur la clere est la noit e la   ces notes depuis le 20 juillet, bribes rare moment de bonheur, diaphane est le mot (ou sous la pression des vedo la luna vedo le pour martine s’ouvre la       fleure jusqu’à il y a bel équilibre et sa si tu es étudiant en pour andré comme c’est buttati ! guarda&nbs       &agrav quelque temps plus tard, de       grimpa le lourd travail des meules une errance de générations       au autres litanies du saint nom ainsi va le travail de qui deuxième essai le troisième essai et   ces sec erv vre ile dernier vers aoi rien n’est  “... parler une je me souviens de rm : d’accord sur     les fleurs du macles et roulis photo 4 la danse de dernier vers aoi       jonath les plus vieilles dernier vers aoi       je me l’heure de la       object ….omme virginia par la de mes deux mains   la baie des anges trois tentatives desesperees dans les rêves de la histoire de signes .       cette quel étonnant petit matin frais. je te la légende fleurie est madame, on ne la voit jamais la route de la soie, à pied, antoine simon 7 dentelle : il avait       au heureuse ruine, pensait je découvre avant toi       sur le    courant traquer  les premières       sur   au milieu de pour michèle aueret       sur       il zacinto dove giacque il mio rêves de josué, pour mon épouse nicole les dernières       en un dernier vers aoi       que mille fardeaux, mille clers fut li jurz e li approche d’une       dans deux ajouts ces derniers le ciel de ce pays est tout paysage de ta tombe  et raphaËl autre essai d’un à propos “la pour michèle antoine simon 10 a christiane de sorte que bientôt grant est la plaigne e large langues de plomba la   pour olivier vous dites : "un a propos d’une a toi le don des cris qui la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 2

Christs 2

Dernier ajout : 8 janvier 2009.

Les 3 derniers textes : Final , VI , V .

Les 3 textes les plus lus : V , Ouverture , VI .


  • Ouverture

    A toi le don des cris qui déchirent ma vie
  • I

    Temps de pierres dans dans crevées déchiquetées l’ infini des caresses embout voix s’est déchirée Temps peines Souffrance seule corps jetés aux gouffres lamentations des (...)
  • II

    la bouche Pure souffrance effleurer les choses du chure chauffée à blanc de cendre de deuil aux bords de l’anéant qu’emporte démembrés à force de vibrer les chairs bitume en fusion (...)
  • III

    chairs à vif paumes crevées monde dans la douleur je claironne quand toute toute de peurs de pleurs de sement je ne suis que cri la mort océan des de la gorge se (...)
  • IV

    il ne reste plus que le souffle brisés Je ne dis plus vio violence vies ordinaires repu de tristes cendres et ce cri le plus pulvérulence des os Sur la douleur chante (...)
  • V

    exacerbé d’air seul O lence je me tords en moi esse, maîtr maîtresse des des déso désolant désert vertigineux de tous les Temps le tam-tam de nos ventres des cérémonies (...)
  • VI

    tendresses ô mes envols même crevé de haines lations gorge noyée de où le sang se teint de la à grands coups de talon nelles solennels devant la face de des incandescentes (...)
  • Final

    Ma voix n’est plus que pierres roulées avalanches déchirant les goulets moi-même Accorato accorato
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette