BRIBES EN LIGNE
      bien le samedi 26 mars, à 15   le 10 décembre À max charvolen et       dans dernier vers aoi    il       le   se de mes deux mains pas même   ciel !!!!       que heureuse ruine, pensait libre de lever la tête     du faucon 1) la plupart de ces dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte l’une des dernières pour robert       dans reflets et echosla salle       st a la fin il ne resta que 0 false 21 18 comme c’est l’heure de la      &       b&acir pour andré rien n’est plus ardu rien n’est j’ai relu daniel biga,       coude       p&eacu les dessins de martine orsoni les étourneaux ! ( ce texte a j’entends sonner les       " mougins. décembre pour maxime godard 1 haute       une       dans une errance de       dans fin première josué avait un rythme samuelchapitre 16, versets 1 vous avez passet li jurz, la noit est fragilité humaine.       le ne pas négocier ne quand vous serez tout "pour tes cyclades, iii°       assis     le cygne sur       allong       la quand sur vos visages les pour maguy giraud et carmelo arden quin est une le coquillage contre temps de pierres  tous ces chardonnerets (josué avait       midi       au madame est toute le proche et le lointain       glouss essai de nécrologie, au programme des actions bernadette griot vient de chercher une sorte de maintenant il connaît le  un livre écrit antoine simon 23 j’ai perdu mon station 4 : judas  ce poème est tiré du al matin, quant primes pert   ces sec erv vre ile quant carles oït la madame, c’est notre (vois-tu, sancho, je suis  pour de  la lancinante  “ce travail qui "je me tais. pour taire. frères et de toutes les antoine simon 10 « h&eacu karles se dort cum hume beaucoup de merveilles c’est la chair pourtant  martin miguel vient madame dans l’ombre des li emperere par sa grant mais jamais on ne       deux       s̵ dernier vers aoi f toutes mes   pour olivier suite du blasphème de des quatre archanges que madame a des odeurs sauvages       je me comme ce mur blanc    nous ce va et vient entre       au certains soirs, quand je       la saluer d’abord les plus 0 false 21 18 onzième très malheureux... tous feux éteints. des pas sur coussin d’air mais un homme dans la rue se prend       le       crabe- outre la poursuite de la mise et si au premier jour il elle disposait d’une       mouett 0 false 21 18     ton       jardin je me souviens de       " quatrième essai rares       &agrav il est le jongleur de lui marcel alocco a a toi le don des cris qui dans la caverne primordiale       &n   tout est toujours en dernier vers aoi et encore  dits et si tu dois apprendre à les plus vieilles il aurait voulu être       l̵ « 8° de mille fardeaux, mille et…  dits de       object Être tout entier la flamme autre essai d’un  monde rassemblé antoine simon 20 mieux valait découper et combien dorothée vint au monde       ( derniers pour andré villers 1) madame aux rumeurs       object ecrire les couleurs du monde la vie est dans la vie. se jamais si entêtanteeurydice la prédication faite dimanche 18 avril 2010 nous deuxième suite       ...mai aucun hasard si se       sur  les œuvres de       pav&ea que d’heures       six       sur et ma foi, d’ eurydice ou bien de macles et roulis photo 3  dans toutes les rues       maquis pour mireille et philippe       au on peut croire que martine la tentation du survol, à pour angelo tendresses ô mes envols la terre nous difficile alliage de antoine simon 6 première À perte de vue, la houle des       je “dans le dessin       longte     &nbs ce qui fait tableau : ce f le feu s’est voudrais je vous spectacle de josué dit au commencement était pour marcel 13) polynésie six de l’espace urbain,       un la route de la soie, à pied,       sur le       reine à quatre si la mer s’est couleur qui ne masque pas pour martine langues de plomba la ici. les oiseaux y ont fait max charvolen, martin miguel mi viene in mentemi       le archipel shopping, la sculpter l’air : juste un (ma gorge est une  improbable visage pendu temps de bitume en fusion sur petites proses sur terre béatrice machet vient de s’ouvre la la liberté de l’être   entrons Éléments - sauvage et fuyant comme seins isabelle boizard 2005 poème pour d’un bout à nécrologie je reviens sur des de profondes glaouis   adagio   je on croit souvent que le but toulon, samedi 9 je t’ai admiré, "tu sais ce que c’est madame est une vertige. une distance deux nouveauté, quai des chargeurs de  pour le dernier jour   la baie des anges à cri et à très saintes litanies pour jean-louis cantin 1.- antoine simon 18       apr&eg en ceste tere ad estet ja pas facile d’ajuster le       l̵ j’ai changé le merle noir  pour       neige jouer sur tous les tableaux       reine et voici maintenant quelques       alla il faut aller voir o tendresses ô mes poussées par les vagues iloec endreit remeint li os n’ayant pas   je n’ai jamais coupé le sonà laure et pétrarque comme       la rita est trois fois humble. quelque chose sur la toile de renoir, les       le       dans       dans   saint paul trois station 1 : judas nouvelles mises en ce 28 février 2002.       aux cher bernard cliquetis obscène des mes pensées restent  avec « a la in the country       sur mult est vassal carles de quand les eaux et les terres vous n’avez       "     chambre dernier vers aoi  dans le livre, le f le feu est venu,ardeur des errer est notre lot, madame, je rêve aux gorges le ciel de ce pays est tout   guetter cette chose soudain un blanc fauche le       les       pass&e pour raphaël antoine simon 7 à propos “la     rien si grant dol ai que ne je t’enfourche ma je sais, un monde se   pour le prochain le lent déferlement mon cher pétrarque, le corps encaisse comme il       fourr& dans les hautes herbes sables mes parolesvous le grand combat : ainsi alfred… le temps passe dans la       je       au générations       la la cité de la musique le scribe ne retient       &agrav       soleil tout le problème l’ami michel écoute, josué, (dans mon ventre pousse une je serai toujours attentif à autres litanies du saint nom       pav&ea peinture de rimes. le texte de sorte que bientôt    seule au art jonction semble enfin des voiles de longs cheveux il y a des objets qui ont la pour andrée et  riche de mes pourquoi yves klein a-t-il   né le 7 sors de mon territoire. fais assise par accroc au bord de   je ne comprends plus a grant dulur tendrai puis douze (se fait terre se antoine simon 31       il les plus terribles des voix percent, racontent         &n j’ai parlé deuxième approche de arbre épanoui au ciel je suis occupé ces bien sûrla       l̵ violette cachéeton ce texte m’a été cet univers sans Ç’avait été la même si etait-ce le souvenir       banlie tu le sais bien. luc ne   j’ai souvent une il faut dire les le geste de l’ancienne, dans les écroulements cet article est paru dans le f le feu m’a où l’on revient       dans       sabots trois (mon souffle au matin martin miguel art et       fleur autre citation"voui introibo ad altare la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Débats sur l’art

Débats sur l’art

Dernier ajout : 21 janvier 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette