BRIBES EN LIGNE
cinq madame aux yeux 0 false 21 18 mon travail est une une autre approche de   la baie des anges     les fleurs du rm : nous sommes en tout à fleur d’eaula danse       le avant propos la peinture est l’impossible le coeur du comme c’est dernier vers aoi       banlie pas même en ceste tere ad estet ja le tissu d’acier i en voyant la masse aux rêve, cauchemar, la langue est intarissable i mes doigts se sont ouverts       sur difficile alliage de     hélas, la littérature de laure et pétrarque comme s’ouvre la poème pour antoine simon 28 du bibelot au babilencore une       au       quinze     son     de rigoles en et il parlait ainsi dans la       fourr& les cuivres de la symphonie f j’ai voulu me pencher j’ai en réserve       et troisième essai et       allong    tu sais mille fardeaux, mille pour anne slacik ecrire est le samedi 26 mars, à 15 à bernadette  c’était preambule – ut pictura       le iv.- du livre d’artiste ce jour là, je pouvais chaque jour est un appel, une     &nbs       & bribes en ligne a mise en ligne a propos de quatre oeuvres de (À l’église       avant non... non... je vous assure,  dernières mises       à raphaël sauvage et fuyant comme m1       dans les rêves de la       reine en cet anniversaire, ce qui    nous   pour olivier     chambre       &eacut comme un préliminaire la       ma bel équilibre et sa la cité de la musique 1 au retour au moment       la à propos des grands pour jacky coville guetteurs dernier vers aoi j’ai changé le       la max charvolen, martin miguel “dans le dessin travail de tissage, dans villa arson, nice, du 17       sur lu le choeur des femmes de dernier vers aoi antoine simon 10     double antoine simon 15 karles se dort cum hume dernier vers aoi la musique est le parfum de   le texte suivant a       pourqu normalement, la rubrique et que dire de la grâce ne pas négocier ne les lettres ou les chiffres un tunnel sans fin et, à temps de pierres dans la des conserves !     faisant la halt sunt li pui e mult halt     le  les premières si tu es étudiant en sur la toile de renoir, les dernier vers aoi antoine simon 3 lorsqu’on connaît une pour andré villers 1) écoute, josué,       la maintenant il connaît le mais jamais on ne c’est seulement au le travail de bernard les enseignants :       ce       deux       pass&e       embarq       vaches diaphane est le nous dirons donc la liberté s’imprime à pour michèle aueret derniers vers sun destre il arriva que pour egidio fiorin des mots mise en ligne d’un       l̵ li emperere s’est ce lorsque martine orsoni quand il voit s’ouvrir, des voix percent, racontent equitable un besoin sonnerait chercher une sorte de le lourd travail des meules lancinant ô lancinant trois tentatives desesperees j’ai donné, au mois       la samuelchapitre 16, versets 1 onzième       voyage dans ce périlleux toutefois je m’estimais autre citation"voui et tout avait un jour nous avons les amants se noble folie de josué, deuxième apparition tes chaussures au bas de       l̵ tous ces charlatans qui attendre. mot terrible.   je ne comprends plus 1) notre-dame au mur violet en introduction à 0 false 21 18 mais non, mais non, tu traquer       apparu       pass&e de pa(i)smeisuns en est venuz l’impression la plus  zones gardées de     le cygne sur est-ce parce que, petit, on   ciel !!!!  tu ne renonceras pas. marcel alocco a antoine simon 12 les oiseaux s’ouvrent     à dans l’effilé de ma mémoire ne peut me       le antoine simon 14 elle disposait d’une deuxième suite siglent a fort e nagent e le grand combat :       sur on a cru à antoine simon 31 tandis que dans la grande descendre à pigalle, se titrer "claude viallat, ecrire les couleurs du monde iloec endreit remeint li os sous la pression des c’est une sorte de diaphane est le mot (ou la rencontre d’une et ma foi, pas une année sans évoquer   que signifie se placer sous le signe de sainte marie, Ç’avait été la       grimpa madame, c’est notre antoine simon 33 ce pays que je dis est    seule au (ma gorge est une moisissures mousses lichens  martin miguel vient madame a des odeurs sauvages       sur macles et roulis photo 3 sa langue se cabre devant le merci à marc alpozzo edmond, sa grande au labyrinthe des pleursils antoine simon 22 couleur qui ne masque pas le galop du poème me j’écoute vos si elle est belle ? je intendo... intendo ! j’arrivais dans les bien sûrla       soleil   si vous souhaitez de mes deux mains eurydice toujours nue à c’est la distance entre       reine   f les rêves de premier essai c’est       apr&eg toujours les lettres : générations madame porte à abstraction voir figuration je t’enfourche ma et te voici humanité (dans mon ventre pousse une pour julius baltazar 1 le à    courant je t’enlace gargouille       dans       dans dont les secrets… à quoi   saint paul trois j’ai perdu mon nécrologie antoine simon 5 le nécessaire non pour maxime godard 1 haute douze (se fait terre se quand les mots régine robin, les dieux s’effacent l’une des dernières    si tout au long À peine jetés dans le je désire un       grappe       &agrav       sur deux mille ans nous madame est une et…  dits de la terre a souvent tremblé  pour jean le dernier vers s’il voile de nuità la nice, le 18 novembre 2004 me un jour, vous m’avez il pleut. j’ai vu la       six       les ici, les choses les plus       neige     nous     &nbs ouverture d’une antoine simon 7   ces sec erv vre ile autre petite voix   1) cette printemps breton, printemps a la libération, les monde imaginal, martin miguel art et reprise du site avec la et combien       rampan  “la signification granz fut li colps, li dux en       la quel étonnant j’entends sonner les     [1]  À max charvolen et martin madame est une torche. elle patrick joquel vient de f le feu s’est  “... parler une zacinto dove giacque il mio ce n’est pas aux choses leonardo rosa la lecture de sainte pierre ciel heureuse ruine, pensait station 4 : judas        devant portrait. 1255 : folie de josuétout est soudain un blanc fauche le madame, vous débusquez ce va et vient entre reflets et echosla salle jouer sur tous les tableaux   pour théa et ses quand les eaux et les terres dernier vers aoi       une deuxième essai   iv    vers       s̵ ce jour-là il lui que d’heures       ce elle réalise des un nouvel espace est ouvert     après la route de la soie, à pied, antoine simon 9       l̵ macles et roulis photo 7 macles et roulis photo 6 pour pierre theunissen la le lent déferlement       va cet article est paru un verre de vin pour tacher       la le ciel est clair au travers   se c’est pour moi le premier       un   pour adèle et je sais, un monde se il est le jongleur de lui les étourneaux !       fourr& ce qu’un paysage peut paien sunt morz, alquant des voiles de longs cheveux normal 0 21 false fal temps où les coeurs approche d’une  l’exposition  je ne peins pas avec quoi,       le suite de quand c’est le vent qui       entre f toutes mes la mastication des outre la poursuite de la mise  tous ces chardonnerets   encore une vos estes proz e vostre jamais je n’aurais peinture de rimes. le texte toute trace fait sens. que       cette passet li jurz, la noit est Être tout entier la flamme antoine simon 29 sous l’occupation carissimo ulisse,torna a madame chrysalide fileuse       le         or ...et poème pour la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel

© Michel Butor sur tous les textes de cette rubrique


  • Écrire est un geste

    Clefs : Butor , Slacik , écrire
    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
  • Éloge du traitement de texte

    Clefs : Butor , Scheffel , écrire
    pour Helmut Scheffel J’ai longtemps rêvé sur l’ordinateur, même lorsque c’était une lourde machine qu’il fallait refroidir avec circulation d’eau et dans laquelle on introduisait l’information sous (...)
  • La germination des cyclades

    Ce texte se présente comme une réponse à une série de questions que j’avais posées à Michel Butor à propos du travail de Leonardo Rosa. On le trouvera dans les Rossignols du Crocheteur... Michel Butor (...)
  • Pile et face

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)
  • Déchirage

    pour Marcel Alocco Mon cher Marcel, chez toi la couture souligne la présence et la conscience du tissu, cette prodigieuse conquête de l’humanité. Tu utilises des formes très (...)
  • Dix regards sur l’atelier désert d’Olivier Debré

    Clefs : Butor , Debré , Baltazar
    pour Julius Baltazar 1 le regard égyptien Dans son atelier le peintre regarde. Sa toile d’abord, son modèle quand il en avait un (et avec quelle intensité !), tous les objets qui ont (...)
  • Livres d’artiste

    Le livre, avec Gutenberg, est devenu le prototype de l’objet industriel actuel. Avant lui le livre était toujours un objet individuel. Depuis il est devenu l’exemple même du produit remplaçable. Nous (...)
  • La connexion littéraire

    pour Michèle Gazier 1 L’enfant du papier Je suis vieux jeu. Je suis un homme du papier. J’ai l’impression d’être né dedans. En tous les cas je vis dedans. Les murs de ma maison sont couverts de (...)
  • La maison de nos rêves

    pour Max Charvolen 1) rabattements Lorsque le puissant égyptien de l’ancien empire désirait emmener avec lui de l’autre côté de la mort tous ses familiers, il les appliquait en bas-relief ou (...)
  • Interface

    pour Raphaël Badin Nous nous sommes rencontrés il y a une trentaine d’années grâce à des amis communs. Pendant vingt ans cela n’a rien donné. Et voilà qu’en l’an 2000 surgit un projet de livre (...)

0 | 10 | 20

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette