BRIBES EN LIGNE
frères et madame déchirée ne faut-il pas vivre comme certains prétendent diaphane est le j’ai relu daniel biga,   marcel pour martin sixième mult ben i fierent franceis e r.m.a toi le don des cris qui préparation des de profondes glaouis quai des chargeurs de pour frédéric douce est la terre aux yeux titrer "claude viallat, fin première il pleut. j’ai vu la de pareïs li seit la napolì napolì antoine simon 19       longte  pour de     le i mes doigts se sont ouverts le corps encaisse comme il edmond, sa grande je sais, un monde se rimbaud a donc c’est vrai la galerie chave qui non... non... je vous assure,       " vertige. une distance si tu es étudiant en présentation du     son les petites fleurs des merci à marc alpozzo a dix sept ans, je ne savais   la baie des anges tu le sais bien. luc ne le vieux qui dernier vers aoi   la fonction, a propos de quatre oeuvres de station 7 : as-tu vu judas se   écrirecomme on se       ton ce qui aide à pénétrer le je suis bien dans la route de la soie, à pied, une autre approche de sables mes parolesvous tout est possible pour qui station 3 encore il parle bribes en ligne a accorde ton désir à ta pour alain borer le 26 en 1958 ben ouvre à     double halt sunt li pui e mult halt l’heure de la grant est la plaigne e large neuf j’implore en vain coupé le sonà pour lee premier essai c’est zacinto dove giacque il mio antoine simon 25 bernard dejonghe... depuis       au ce jour-là il lui chaque jour est un appel, une antoine simon 11 l’art c’est la a la femme au   un       le tout mon petit univers en       la ne pas négocier ne au rayon des surgelés     une abeille de torna a sorrento ulisse torna « voici abstraction voir figuration   pour théa et ses nous savons tous, ici, que dessiner les choses banales  “s’ouvre       dans       qui ce 28 février 2002. f les rêves de macles et roulis photo 3 comment entrer dans une       ...mai et si tu dois apprendre à mouans sartoux. traverse de       quinze macao grise avec marc, nous avons d’abord l’échange des siglent a fort e nagent e et que vous dire des je n’ai pas dit que le villa arson, nice, du 17 elle disposait d’une madame dans l’ombre des       &n il faut aller voir       la a propos d’une       au les oiseaux s’ouvrent       cerisi la danse de       fourr&   1) cette       &ccedi les dessins de martine orsoni  pour jean le       voyage avant dernier vers aoi autre citation       voyage cinq madame aux yeux si j’avais de son marché ou souk ou le travail de bernard pour m.b. quand je me heurte et je vois dans vos       &       le pour max charvolen 1) hans freibach : il n’est pire enfer que 1. il se trouve que je suis l’impression la plus       fourmi     ton clers fut li jurz e li pour robert décembre 2001.  dernières mises la deuxième édition du able comme capable de donner       en un de toutes les pour jean-marie simon et sa encore la couleur, mais cette  epître aux gardien de phare à vie, au rossignolet tu la       p&eacu et voici maintenant quelques dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert       au       je carles respunt : deuxième suite       midi l’évidence dans un coin de nice, dans le train premier douze (se fait terre se (À l’église antoine simon 24 temps où les coeurs seins isabelle boizard 2005 autre essai d’un de l’autre le ciel de ce pays est tout       au et si au premier jour il madame est toute bien sûrla f le feu s’est je ne peins pas avec quoi,       grimpa le lent tricotage du paysage et te voici humanité la vie est dans la vie. se de mes deux mains un jour nous avons dernier vers aoi vous n’avez de sorte que bientôt 7) porte-fenêtre la terre a souvent tremblé mes pensées restent il y a des objets qui ont la le passé n’est       pass&e ce texte se présente       aux pour andré villers 1)       dans j’oublie souvent et le franchissement des vous avez       le antoine simon 14 pour philippe pour le prochain basilic, (la  je signerai mon       dans accoucher baragouiner que d’heures difficile alliage de carmelo arden quin est une       montag   entrons l’instant criblé les doigts d’ombre de neige       descen dans ce périlleux       au coupé en deux quand les durand : une a l’aube des apaches, arbre épanoui au ciel     chambre antoine simon 27 ] heureux l’homme en introduction à dans l’effilé de dans ce pays ma mère la brume. nuages une fois entré dans la patrick joquel vient de m1       la fraîcheur et la c’est la peur qui fait         or       bonhe quand les mots   ces notes pour jean marie madame a des odeurs sauvages   nous sommes     nous  on peut passer une vie  les trois ensembles quatrième essai de libre de lever la tête souvent je ne sais rien de       sur merci au printemps des voile de nuità la d’un côté dernier vers aoi pour mes enfants laure et fontelucco, 6 juillet 2000 raphaël       chaque       pav&ea   (à attendre. mot terrible. au programme des actions régine robin,  dernier salut au voudrais je vous iloec endreit remeint li os    nous      & macles et roulis photo 7 des voix percent, racontent 1.- les rêves de violette cachéeton il arriva que dans les carnets moisissures mousses lichens passent .x. portes, je serai toujours attentif à "l’art est-il j’ai donc ouverture de l’espace "si elle est premier vers aoi dernier station 4 : judas        et s’ouvre la sur l’erbe verte si est 0 false 21 18 charogne sur le seuilce qui ma voix n’est plus que la littérature de tout est prêt en moi pour       neige de pa(i)smeisuns en est venuz générations sequence 6   le c’est pour moi le premier carles li reis en ad prise sa dire que le livre est une dernier vers aoi    au balcon la bouche pleine de bulles   adagio   je       journ& tous ces charlatans qui ajout de fichiers sons dans tu le saiset je le vois       j̵ le nécessaire non       ruelle je découvre avant toi madame aux rumeurs comme un préliminaire la     rien et…  dits de où l’on revient   un vendredi       su       dans  au travers de toi je Ç’avait été la le numéro exceptionnel de à cri et à       longte pour helmut chairs à vif paumes pour martine, coline et laure dans le pays dont je vous encore une citation“tu  hors du corps pas antoine simon 7 dans les hautes herbes pour marcel nu(e), comme son nom autre citation"voui pas même de la la légende fleurie est à bernadette de tantes herbes el pre temps de bitume en fusion sur       la       marche nice, le 18 novembre 2004       dans pour pierre theunissen la l’ami michel equitable un besoin sonnerait     tout autour     après la terre nous vedo la luna vedo le quatrième essai de il tente de déchiffrer, « amis rollant, de ce va et vient entre toutes ces pages de nos i en voyant la masse aux je me souviens de errer est notre lot, madame, (elle entretenait je ne sais pas si dernier vers aoi merci à la toile de    courant À l’occasion de       &n le ciel est clair au travers iv.- du livre d’artiste dans le patriote du 16 mars       rampan l’art n’existe 1 la confusion des f le feu s’est portrait. 1255 : spectacle de josué dit       &agrav introibo ad altare imagine que, dans la sixième madame porte à sur la toile de renoir, les       m&eacu et il parlait ainsi dans la viallat © le château de lancinant ô lancinant et ma foi, dernier vers aoi       ce la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Généralités

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette