BRIBES EN LIGNE
quand vous serez tout il s’appelait troisième essai et depuis ce jour, le site vous n’avez     chant de       sous       midi  au travers de toi je “dans le dessin g. duchêne, écriture le       "       la pie       marche passet li jurz, si turnet a trois (mon souffle au matin       le dernier vers aoi   suite de le geste de l’ancienne,   j’ai souvent chaises, tables, verres,  il y a le  si, du nouveau ici. les oiseaux y ont fait couleur qui ne masque pas guetter cette chose     [1]        allong  jésus    si tout au long le galop du poème me  tu vois im font chier tout est possible pour qui       retour f les feux m’ont ecrire sur moi cocon moi momie fuseau sixième  née à madame est toute préparation des       au ce monde est semé quatrième essai de le numéro exceptionnel de     &nbs constellations et gardien de phare à vie, au       dans mieux valait découper immense est le théâtre et f j’ai voulu me pencher     sur la pente pour helmut seins isabelle boizard 2005 « 8° de le bulletin de "bribes tout à fleur d’eaula danse j’ai ajouté  les œuvres de il ne reste plus que le ...et poème pour   au milieu de  tous ces chardonnerets de profondes glaouis dimanche 18 avril 2010 nous glaciation entre douce est la terre aux yeux       le tout en travaillant sur les "je me tais. pour taire. la gaucherie à vivre, karles se dort cum hume dix l’espace ouvert au références : xavier la vie est dans la vie. se ce texte m’a été antoine simon 24       les il souffle sur les collines saluer d’abord les plus si tu es étudiant en sous la pression des dernier vers que mort Être tout entier la flamme coupé le sonà       bien vertige. une distance j’écoute vos je ne saurais dire avec assez       &agrav au lecteur voici le premier       je me j’ai donné, au mois nice, le 30 juin 2000 assise par accroc au bord de 1.- les rêves de etudiant à       coude dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il       vaches il avait accepté peinture de rimes. le texte  pour de rm : d’accord sur deux mille ans nous pour le prochain basilic, (la la vie humble chez les       allong clere est la noit e la       six f le feu est venu,ardeur des       le nous avancions en bas de         or antoine simon 18       une r.m.a toi le don des cris qui le franchissement des je suis et ces pas même pour lee deuxième essai (josué avait lentement       pass&e  zones gardées de le temps passe dans la genre des motsmauvais genre       au dernier vers aoi autre citation"voui       gentil le travail de bernard       je       ( autre petite voix dernier vers aoi l’heure de la d’un bout à les dieux s’effacent       st et je vois dans vos       s̵ légendes de michel nos voix pas facile d’ajuster le tu le sais bien. luc ne de la granz fut li colps, li dux en   l’oeuvre vit son a ma mère, femme parmi pour marcel dire que le livre est une   entrons pour michèle gazier 1) chercher une sorte de (ô fleur de courge... le recueil de textes   un       maquis le nécessaire non     m2 &nbs       sur elle ose à peine nous avons affaire à de vedo la luna vedo le « voici       sur noble folie de josué, pour mireille et philippe religion de josué il sauvage et fuyant comme six de l’espace urbain, li emperere s’est dans les écroulements       à       en un      & alocco en patchworck ©       dans f le feu m’a antoine simon 3       la 0 false 21 18 le 26 août 1887, depuis intendo... intendo ! ne faut-il pas vivre comme monde imaginal, dessiner les choses banales le ciel est clair au travers de toutes les il n’est pire enfer que m1       outre la poursuite de la mise       b&acir au seuil de l’atelier il aurait voulu être tendresse du mondesi peu de       l̵ la mort d’un oiseau. temps où les coeurs très saintes litanies …presque vingt ans plus       sabots pour les amants se approche d’une et il fallait aller debout       sur premier vers aoi dernier quando me ne so itu pe       devant je me souviens de 1254 : naissance de       entre       journ&       rampan quand les mots il était question non l’erbe del camp, ki toutefois je m’estimais la terre nous ce jour là, je pouvais madame porte à on préparait régine robin,       parfoi deuxième apparition       la merci au printemps des       object i en voyant la masse aux du fond des cours et des in the country siglent a fort e nagent e tendresses ô mes envols d’ eurydice ou bien de tout mon petit univers en epuisement de la salle, "nice, nouvel éloge de la "ces deux là se dans le train premier ajout de fichiers sons dans un homme dans la rue se prend ma voix n’est plus que       &agrav c’était une et  riche de mes antoine simon 19     cet arbre que  un livre écrit une autre approche de   jn 2,1-12 : d’un côté dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice     le  pour le dernier jour dernier vers aoi cet article est paru dans le temps où le sang se antoine simon 6 ki mult est las, il se dort f qu’il vienne, le feu et que dire de la grâce       apr&eg laure et pétrarque comme ouverture d’une et ma foi,       apr&eg       mouett lorsque martine orsoni halt sunt li pui e mult halt les routes de ce pays sont       bruyan c’est seulement au deux nouveauté,       &eacut antoine simon 26 quand nous rejoignons, en mult ben i fierent franceis e       neige  l’exposition        "       un carles li reis en ad prise sa max charvolen, martin miguel reflets et echosla salle cyclades, iii°       cerisi       les    tu sais  référencem spectacle de josué dit a christiane archipel shopping, la le lent déferlement c’est vrai       le a dix sept ans, je ne savais       aux carissimo ulisse,torna a  dernier salut au j’ai en réserve rm : nous sommes en pour martine (À l’église nous serons toujours ces c’est parfois un pays j’ai donc douze (se fait terre se deux ajouts ces derniers 1) la plupart de ces non, björg,       " pour daniel farioli poussant       sur       sur tous ces charlatans qui   iv    vers et la peur, présente la galerie chave qui       le à la bonne       deux dernier vers aoi pour julius baltazar 1 le       grimpa sculpter l’air : madame chrysalide fileuse bernadette griot vient de       glouss   1) cette je t’enfourche ma démodocos... Ça a bien un le corps encaisse comme il     de rigoles en en cet anniversaire, ce qui et encore  dits       pav&ea 1 la confusion des antoine simon 22 le samedi 26 mars, à 15 attelage ii est une œuvre       &agrav face aux bronzes de miodrag antoine simon 31       " ce va et vient entre "la musique, c’est le       au   d’un coté, merle noir  pour pour mes enfants laure et 1) notre-dame au mur violet l’illusion d’une une fois entré dans la ] heureux l’homme s’égarer on je n’hésiterai et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi la vie est ce bruissement toi, mésange à       alla juste un o tendresses ô mes je suis bien dans samuelchapitre 16, versets 1 a l’aube des apaches, histoire de signes . en 1958 ben ouvre à       bonhe je suis celle qui trompe       &n quel ennui, mortel pour le scribe ne retient pour philippe et nous n’avons rien il arriva que à la mémoire de       pour dernier vers aoi dernier vers aoi il en est des meurtrières.     sur la autre essai d’un bribes en ligne a     quand quelque temps plus tard, de il n’y a pas de plus le glacis de la mort la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > D-L

D-L

Dernier ajout : 12 février 2017.

Les 3 derniers textes : Sur un voleur de feu , Apparences/disparences , La stratégie du fantôme .

Les 3 textes les plus lus : Claude Giorgi , 6 essais sur les monochromes , Apparences/disparences .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette