BRIBES EN LIGNE
pour m.b. quand je me heurte la pureté de la survie. nul du fond des cours et des       la granz fut li colps, li dux en f le feu s’est pour frédéric que d’heures aucun hasard si se       tourne "si elle est  tu ne renonceras pas. l’art n’existe tous feux éteints. des apaches : i.- avaler l’art par le 28 novembre, mise en ligne       banlie       la tandis que dans la grande et je vois dans vos       la quatre si la mer s’est       &n les durand : une     au couchant       apparu spectacle de josué dit je ne saurais dire avec assez c’est la peur qui fait abu zayd me déplait. pas j’arrivais dans les     &nbs antoine simon 15       reine un jour nous avons dernier vers aoi vous avez       sur le     oued coulant …presque vingt ans plus       deux       "       pass&e le galop du poème me dernier vers aoi       gentil josué avait un rythme     " à propos “la ma mémoire ne peut me bruno mendonça       sur 1-nous sommes dehors. pour jacky coville guetteurs ajout de fichiers sons dans 13) polynésie l’éclair me dure, on trouvera la video  mise en ligne du texte station 3 encore il parle couleur qui ne masque pas in the country rare moment de bonheur,       pass&e l’ami michel quand sur vos visages les quelques autres a l’aube des apaches,       apr&eg  si, du nouveau       alla huit c’est encore à ainsi va le travail de qui issent de mer, venent as le numéro exceptionnel de on dit qu’agathe bientôt, aucune amarre     &nbs equitable un besoin sonnerait ce qui fascine chez genre des motsmauvais genre religion de josué il       la pie tout en travaillant sur les   la baie des anges   un vendredi le travail de bernard       & voudrais je vous la réserve des bribes essai de nécrologie, et que vous dire des bernadette griot vient de À max charvolen et martin sur l’erbe verte si est       dans que reste-t-il de la li quens oger cuardise ce qui aide à pénétrer le la fonction, dernier vers aoi ce texte m’a été quai des chargeurs de les enseignants : dernier vers aoi halt sunt li pui e mult halt cette machine entre mes tu le sais bien. luc ne rêves de josué, la galerie chave qui pour nicolas lavarenne ma       une       grappe a propos d’une jouer sur tous les tableaux       pass&e la fraîcheur et la quelque temps plus tard, de       qui  le "musée la terre a souvent tremblé grant est la plaigne e large       dans de toutes les tes chaussures au bas de rita est trois fois humble.   marcel de tantes herbes el pre pour egidio fiorin des mots coupé en deux quand       ( passet li jurz, la noit est j’entends sonner les (josué avait rien n’est plus ardu je meurs de soif       les pas même le ciel de ce pays est tout je suis bien dans clquez sur antoine simon 27 qu’est-ce qui est en       grimpa       bien faisant dialoguer normal 0 21 false fal dans le monde de cette    il       la  les trois ensembles ki mult est las, il se dort bernard dejonghe... depuis petites proses sur terre folie de josuétout est       ce karles se dort cum hume ma voix n’est plus que af : j’entends je suis occupé ces trois tentatives desesperees et tout avait 1 au retour au moment       la ma voix n’est plus que       je station 4 : judas  antoine simon 32 fin première et si tu dois apprendre à introibo ad altare "ah ! mon doux pays, au matin du pour angelo antoine simon 30 face aux bronzes de miodrag a claude b.   comme dans le pays dont je vous       rampan je me souviens de prenez vos casseroles et douze (se fait terre se       voyage antoine simon 16     le cygne sur d’abord l’échange des ce paysage que tu contemplais viallat © le château de le lent tricotage du paysage       b&acir allons fouiller ce triangle dieu faisait silence, mais ce va et vient entre antoine simon 12       la de la  tous ces chardonnerets deuxième essai le 15 mai, à macao grise c’est seulement au travail de tissage, dans aux george(s) (s est la 1254 : naissance de l’erbe del camp, ki       "   jn 2,1-12 : exacerbé d’air       sur en 1958 ben ouvre à de sorte que bientôt       la v.- les amicales aventures du voile de nuità la li emperere s’est deux ajouts ces derniers       et ce jour là, je pouvais pour jean marie       il ( ce texte a ecrire les couleurs du monde et encore  dits 1. il se trouve que je suis des conserves ! écoute, josué, deuxième essai le démodocos... Ça a bien un dix l’espace ouvert au merci à marc alpozzo mieux valait découper ensevelie de silence, franchement, pensait le chef,       entre et nous n’avons rien À peine jetés dans le le lent déferlement dans l’innocence des       longte l’appel tonitruant du       nuage la lecture de sainte       allong vous avez       object   pour olivier       fourr&       pour le corps encaisse comme il effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi exode, 16, 1-5 toute À perte de vue, la houle des carmelo arden quin est une vertige. une distance       nuage il aurait voulu être nu(e), comme son nom station 5 : comment une fois entré dans la       sous accorde ton désir à ta il arriva que quand c’est le vent qui à cri et à non, björg,       un dans les horizons de boue, de       fourr& « amis rollant, de macles et roulis photo 1 f j’ai voulu me pencher  “... parler une il faut aller voir       le quant carles oït la       vaches chercher une sorte de  l’écriture pour helmut le 19 novembre 2013, à la       bonhe générations epuisement de la salle, difficile alliage de bribes en ligne a premier essai c’est al matin, quant primes pert       l̵  improbable visage pendu f tous les feux se sont       &agrav "pour tes pour jacqueline moretti,       le ce n’est pas aux choses dans un coin de nice, temps où le sang se la bouche pleine de bulles avez-vous vu le coquillage contre c’est la chair pourtant macles et roulis photo clers est li jurz et li pour robert       ruelle       le   est-ce que les dernières un besoin de couper comme de l’évidence dernier vers aoi f les rêves de toutes ces pages de nos 1257 cleimet sa culpe, si       l̵ le passé n’est antoine simon 3     du faucon     de rigoles en dernier vers aoi   pour le prochain  tu vois im font chier je suis celle qui trompe dernier vers aoi dernier vers aoi     dans la ruela       pourqu       maquis       mouett se reprendre. creuser son libre de lever la tête  née à deuxième apparition de " je suis un écorché vif. un homme dans la rue se prend a supposer quece monde tienne pour jean gautheronle cosmos  de la trajectoire de ce       et tu       je me n’ayant pas       je me mi viene in mentemi les dieux s’effacent la prédication faite troisième essai et       "       au j’ai en réserve       longte branches lianes ronces dans les carnets dernier vers aoi un tunnel sans fin et, à dire que le livre est une de proche en proche tous morz est rollant, deus en ad antoine simon 18       sur au lecteur voici le premier le pendu       aujour       allong   saint paul trois       sur l’art c’est la     le tromper le néant ce qu’un paysage peut laure et pétrarque comme très malheureux... titrer "claude viallat, ouverture de l’espace il existe au moins deux       dans       le coupé le sonà ce monde est semé si tu es étudiant en il ne s’agit pas de mesdames, messieurs, veuillez (dans mon ventre pousse une sixième errer est notre lot, madame,    en     longtemps sur là, c’est le sable et je crie la rue mue douleur « voici la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > M - R

M - R

Dernier ajout : 27 décembre 2015.

Les 3 derniers textes : PASO , Max Partezana, semeur d’espaces , Regards de biais .

Les 3 textes les plus lus : Regards de biais , PASO , Travailler le bout du monde .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette