BRIBES EN LIGNE
quel étonnant       &n ecrire les couleurs du monde les grands   est-ce que tout le problème napolì napolì  l’écriture ce qui fait tableau : ce  le grand brassage des    7 artistes et 1 il faut laisser venir madame c’est pour moi le premier  jésus         &n   ces notes pour jacqueline moretti, "mais qui lit encore le réponse de michel "moi, esclave" a "ah ! mon doux pays,       allong li emperere s’est certains prétendent voile de nuità la hans freibach : apaches : f dans le sourd chatoiement       au pour pierre theunissen la quelques autres c’est une sorte de buttati ! guarda&nbs     du faucon       la pour egidio fiorin des mots cet article est paru       dans pour alain borer le 26 les doigts d’ombre de neige       sur allons fouiller ce triangle       sur le plus insupportable chez il semble possible une autre approche de 1) notre-dame au mur violet     le dernier vers aoi madame déchirée sur l’erbe verte si est dans les carnets temps de bitume en fusion sur couleur qui ne masque pas archipel shopping, la   la production de tantes herbes el pre prenez vos casseroles et       dans  les premières mi viene in mentemi bernard dejonghe... depuis ici. les oiseaux y ont fait il y a des objets qui ont la comme un préliminaire la f le feu est venu,ardeur des       pass&e       l̵  “ne pas j’écoute vos  pour jean le   saint paul trois dans un coin de nice,  tu ne renonceras pas.       &eacut janvier 2002 .traverse sous l’occupation à propos “la je suis celle qui trompe       banlie ma voix n’est plus que si j’avais de son intendo... intendo ! dernier vers aoi 0 false 21 18 mult ben i fierent franceis e madame est toute     double je reviens sur des quand sur vos visages les       pav&ea       le dernier vers aoi quand c’est le vent qui f qu’il vienne, le feu sa langue se cabre devant le les dessins de martine orsoni  le "musée       le 13) polynésie nice, le 8 octobre       le bulletin de "bribes  un livre écrit les oiseaux s’ouvrent pour ma       deux       mouett quatrième essai de       nuage f tous les feux se sont    au balcon       aux vue à la villa tamaris       un cette machine entre mes       pav&ea deuxième essai le       " antoine simon 16 les lettres ou les chiffres       bonheu       m&eacu       gentil raphaël quelque chose       la normalement, la rubrique       é     de rigoles en les cuivres de la symphonie normal 0 21 false fal madame, vous débusquez quand il voit s’ouvrir, aux george(s) (s est la dernier vers aoi       la des quatre archanges que antoine simon 23 josué avait un rythme la liberté de l’être dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte       droite       jonath       soleil "et bien, voilà..." dit régine robin, a dix sept ans, je ne savais       &ccedi je crie la rue mue douleur vous avez  improbable visage pendu rare moment de bonheur, la force du corps, ce qui aide à pénétrer le       les ce paysage que tu contemplais trois tentatives desesperees iv.- du livre d’artiste (la numérotation des       l̵ les dieux s’effacent       magnol et que vous dire des a toi le don des cris qui avec marc, nous avons ce ici, les choses les plus le vieux qui inoubliables, les dernier vers aoi  dans toutes les rues il ne sait rien qui ne va la prédication faite station 7 : as-tu vu judas se   un tout est possible pour qui et il fallait aller debout et  riche de mes vous êtes madame est la reine des le coeur du le lent déferlement pour angelo carles li reis en ad prise sa ce monde est semé antoine simon 21 au rayon des surgelés voici des œuvres qui, le f les rêves de     hélas, deux mille ans nous       au carles respunt : a christiane l’art n’existe le geste de l’ancienne, pour philippe pour frédéric et je vois dans vos cinquième essai tout "si elle est       le dans le respect du cahier des d’abord l’échange des       longte du fond des cours et des premier vers aoi dernier arbre épanoui au ciel on trouvera la video bien sûrla depuis ce jour, le site générations dans ce périlleux antoine simon 32       m̵  l’exposition  iloec endreit remeint li os mon travail est une   entrons le 23 février 1988, il   marcel dernier vers aoi pluies et bruines, cinquième citationne dorothée vint au monde « 8° de la fraîcheur et la monde imaginal, 1254 : naissance de les routes de ce pays sont neuf j’implore en vain c’est un peu comme si, antoine simon 12 il existe au moins deux temps où les coeurs       au s’ouvre la reflets et echosla salle pas facile d’ajuster le sculpter l’air : montagnesde glaciation entre mult est vassal carles de a propos de quatre oeuvres de c’est la distance entre l’appel tonitruant du mais jamais on ne dernier vers aoi       &n autre citation       sur le   j’ai souvent       fourmi poème pour   on n’est     &nbs antoine simon 20 troisième essai et du bibelot au babilencore une     longtemps sur             &agrav   que signifie a supposer quece monde tienne thème principal :   3   

les tendresses ô mes envols       le alocco en patchworck © références : xavier attention beau       midi le passé n’est   je n’ai jamais mais non, mais non, tu  mise en ligne du texte c’est parfois un pays carissimo ulisse,torna a la tentation du survol, à       juin     une abeille de       dans troisième essai la poésie, à la c’est extrêmement pour michèle gazier 1) dernier vers aoi tant pis pour eux.       bien dernier vers doel i avrat, la rencontre d’une       dans c’est seulement au       reine     m2 &nbs « e ! malvais c’est la peur qui fait seul dans la rue je ris la karles se dort cum hume il avait accepté af : j’entends station 1 : judas heureuse ruine, pensait la communication est li emperere par sa grant    de femme liseuse antoine simon 19 quand les eaux et les terres j’aime chez pierre     quand juste un mot pour annoncer juste un raphaËl d’ eurydice ou bien de       soleil ajout de fichiers sons dans assise par accroc au bord de       vu à cri et à à la mémoire de pas même jamais si entêtanteeurydice       va rimbaud a donc       les dans ce pays ma mère 1) la plupart de ces aux barrières des octrois       force vertige. une distance   anatomie du m et     après dans ma gorge quand les mots un titre : il infuse sa nécrologie       reine      &       " même si     [1]  le 26 août 1887, depuis la question du récit dernier vers aoi madame est une torche. elle antoine simon 25       le à bernadette   pour le prochain je déambule et suis       je me pour helmut vi.- les amicales aventures pour martine, coline et laure il y a dans ce pays des voies la brume. nuages antoine simon 14 ainsi alfred… traquer       sur       le marché ou souk ou a propos d’une  les éditions de dimanche 18 avril 2010 nous 0 false 21 18       le autres litanies du saint nom       l̵       ce un trait gris sur la torna a sorrento ulisse torna     l’é " je suis un écorché vif. tout à fleur d’eaula danse je suis bien dans lentement, josué       la       qui l’évidence antoine simon 13  je signerai mon le samedi 26 mars, à 15 un nouvel espace est ouvert       ton    regardant rien n’est chaque jour est un appel, une dernier vers aoi percey priest lakesur les le nécessaire non       grappe la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Pagès

Pagès

Dernier ajout : 16 mars 2008.

Les 3 derniers textes : Une dynamique à l’oeuvre , Survol d’une oeuvre , Pagès, l’instant du dessin .

Les 3 textes les plus lus : Survol d’une oeuvre , Pagès, l’instant du dessin , Une dynamique à l’oeuvre .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette