BRIBES EN LIGNE
Être tout entier la flamme comme un préliminaire la pour daniel farioli poussant station 5 : comment       la face aux bronzes de miodrag       une antoine simon 21 un jour, vous m’avez “le pinceau glisse sur       aux ici. les oiseaux y ont fait dernier vers aoi   pour théa et ses       l̵ béatrice machet vient de       &n fontelucco, 6 juillet 2000 le pendu quelque temps plus tard, de agnus dei qui tollis peccata   je ne comprends plus histoire de signes .       vu merci à la toile de macles et roulis photo 6       parfoi       l̵ janvier 2002 .traverse temps de pierres       cette bal kanique c’est       les encore une citation“tu je crie la rue mue douleur "le renard connaît "pour tes est-ce parce que, petit, on       reine « amis rollant, de cet article est paru  zones gardées de toujours les lettres : je m’étonne toujours de la ço dist li reis :       un       ce il y a tant de saints sur un verre de vin pour tacher j’ai parlé le recueil de textes pas une année sans évoquer et c’était dans l’impression la plus dernier vers que mort toutes sortes de papiers, sur une autre approche de  si, du nouveau       la il ne sait rien qui ne va toulon, samedi 9 merci à marc alpozzo la gaucherie à vivre, nouvelles mises en l’art n’existe  le "musée   1) cette       d&eacu       " du bibelot au babilencore une dernier vers s’il la vie est ce bruissement       le a la libération, les temps où les coeurs   adagio   je 0 false 21 18 dernier vers aoi et que vous dire des       fourr& le samedi 26 mars, à 15 religion de josué il paysage de ta tombe  et heureuse ruine, pensait le lourd travail des meules "je me tais. pour taire. l’appel tonitruant du antoine simon 6 tu le sais bien. luc ne   nous sommes pour mireille et philippe glaciation entre mouans sartoux. traverse de deuxième suite c’est seulement au       au     tout autour       les  avec « a la pour philippe cinq madame aux yeux au seuil de l’atelier       le       montag je rêve aux gorges la liberté s’imprime à saluer d’abord les plus  “la signification mm si c’est ça creuser, antoine simon 17   entrons ce       voyage a l’aube des apaches, fin première "la musique, c’est le s’ouvre la je n’ai pas dit que le alocco en patchworck © ensevelie de silence, réponse de michel le temps passe si vite, edmond, sa grande la main saisit       en si grant dol ai que ne  les trois ensembles       m̵       l̵ je ne saurais dire avec assez n’ayant pas juste un mot pour annoncer petit matin frais. je te pourquoi yves klein a-t-il la nuit giovanni rubino dit au matin du "l’art est-il carles li reis en ad prise sa au lecteur voici le premier …presque vingt ans plus dernier vers aoi le bulletin de "bribes sur la toile de renoir, les à i mes doigts se sont ouverts     de rigoles en     [1]  libre de lever la tête       dans       dans       crabe- les dieux s’effacent       dans le lent tricotage du paysage pas même iv.- du livre d’artiste ainsi va le travail de qui ki mult est las, il se dort et te voici humanité       object       et les parents, l’ultime  “s’ouvre les plus vieilles a ma mère, femme parmi     faisant la je dors d’un sommeil de       six pas facile d’ajuster le  les premières tendresse du mondesi peu de       la le numéro exceptionnel de non, björg, le corps encaisse comme il d’ eurydice ou bien de mesdames, messieurs, veuillez  il est des objets sur cet article est paru dans le  epître aux dix l’espace ouvert au il semble possible       le  c’était   que signifie et que dire de la grâce les dernières le plus insupportable chez     les fleurs du percey priest lakesur les  pour le dernier jour tromper le néant des quatre archanges que dans ce périlleux dans l’innocence des mult est vassal carles de       m&eacu deux ajouts ces derniers abstraction voir figuration f tous les feux se sont rimbaud a donc la route de la soie, à pied, avez-vous vu josué avait un rythme mm oui, ce qui est troublant     sur la pente effleurer le ciel du bout des lu le choeur des femmes de lentement, josué   la production de proche en proche tous montagnesde une fois entré dans la antoine simon 23 titrer "claude viallat,  le grand brassage des j’arrivais dans les deux nouveauté,     sur la       quand dernier vers aoi   je reviens sur des       &ccedi antoine simon 28 lancinant ô lancinant dans le patriote du 16 mars f les feux m’ont et si tu dois apprendre à  née à il était question non   ciel !!!! tout en vérifiant (ma gorge est une   en grec, morías le texte qui suit est, bien antoine simon 33     oued coulant pas sur coussin d’air mais       le bruno mendonça la terre nous 10 vers la laisse ccxxxii pour lee vue à la villa tamaris 1) la plupart de ces quatrième essai de       la guetter cette chose i.- avaler l’art par abu zayd me déplait. pas  il y a le     le siglent a fort e nagent e temps où le sang se a supposer quece monde tienne ne faut-il pas vivre comme un jour nous avons antoine simon 31       sous souvent je ne sais rien de l’illusion d’une deuxième rupture : le démodocos... Ça a bien un me     l’é quatrième essai rares toutes ces pages de nos cet échange s’est fait pour andré villers 1) je suis bien dans       le jamais si entêtanteeurydice a toi le don des cris qui bien sûr, il y eut       le       &n       grimpa dernier vers aoi une errance de       au dans la caverne primordiale       au dans le ciel du sur l’erbe verte si est       l̵       sur       dans       avant       un diaphane est le mot (ou clere est la noit e la je me souviens de le ciel est clair au travers   marcel       l̵ madame déchirée de pa(i)smeisuns en est venuz tout à fleur d’eaula danse   j’ai souvent   pour olivier      & polenta l’homme est envoi du bulletin de bribes la poésie, à la trois tentatives desesperees vedo la luna vedo le il tente de déchiffrer,       la       su dernier vers aoi       jonath       &n j’aime chez pierre macles et roulis photo 1     nous       st       sur le       dans     double comme ce mur blanc un nouvel espace est ouvert je suis en cet anniversaire, ce qui je ne peins pas avec quoi, ainsi fut pétrarque dans art jonction semble enfin on a cru à     cet arbre que la question du récit le proche et le lointain j’ai longtemps raphaËl       le       " suite du blasphème de mise en ligne du texte "les       neige dernier vers aoi   f les marques de la mort sur printemps breton, printemps         &n  un livre écrit pour mon épouse nicole       dans la musique est le parfum de sous la pression des les premières accorde ton désir à ta le travail de miguel, de 1968 madame, c’est notre       arauca       bonhe     surgi       tourne bribes en ligne a je t’enlace gargouille       sur à cri et à     le cygne sur  l’exposition  c’est la chair pourtant approche d’une de toutes les sous l’occupation  jésus dessiner les choses banales ouverture de l’espace   au milieu de nu(e), comme son nom temps de cendre de deuil de dernier vers aoi hans freibach : g. duchêne, écriture le deux ce travail vous est       &agrav moisissures mousses lichens troisième essai le 19 novembre 2013, à la de profondes glaouis  la toile couvre les  de la trajectoire de ce poussées par les vagues le tissu d’acier able comme capable de donner trois (mon souffle au matin dans le train premier epuisement de la salle, depuis ce jour, le site accoucher baragouiner   (dans le la parol

Accueil > Personnalités > Roy

Roy


info portfolio

Olivier Roy Olivier Roy Olivier Roy Olivier Roy, Vallauris, 7 mars 2009
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette