BRIBES EN LIGNE
madame chrysalide fileuse       s̵   on n’est la danse de le proche et le lointain eurydice toujours nue à il n’était qu’un guetter cette chose pas de pluie pour venir grande lune pourpre dont les dans les écroulements     sur la       apr&eg d’abord l’échange des j’ai parlé granz fut li colps, li dux en    de femme liseuse     oued coulant m1       se reprendre. creuser son pour philippe       midi 10 vers la laisse ccxxxii il faut laisser venir madame li emperere par sa grant errer est notre lot, madame, me paroles de chamantu toute trace fait sens. que abu zayd me déplait. pas suite du blasphème de intendo... intendo ! quelque chose exacerbé d’air ne faut-il pas vivre comme l’art n’existe les grands pour max charvolen 1)       un une fois entré dans la il existe deux saints portant  il est des objets sur ce va et vient entre c’est un peu comme si, juste un mot pour annoncer je sais, un monde se  un livre écrit sauvage et fuyant comme     extraire leonardo rosa décembre 2001. carles respunt : dimanche 18 avril 2010 nous       b&acir l’ami michel on croit souvent que le but les oiseaux s’ouvrent       le l’heure de la     tout autour maintenant il connaît le au labyrinthe des pleursils    courant le coquillage contre toulon, samedi 9       &agrav     l’é pour frédéric le grand combat :       bien dans ma gorge douce est la terre aux yeux livre grand format en trois lorsqu’on connaît une tous ces charlatans qui a propos de quatre oeuvres de même si normal 0 21 false fal diaphane est le mot (ou libre de lever la tête       dans   l’oeuvre vit son légendes de michel le glacis de la mort dans les rêves de la marcel alocco a       "   adagio   je troisième essai et carcassonne, le 06 bien sûr, il y eut et c’était dans       bonhe en introduction à la mastication des heureuse ruine, pensait 1254 : naissance de       les À la loupe, il observa station 7 : as-tu vu judas se  avec « a la       vu très saintes litanies nos voix sables mes parolesvous à la mémoire de je suis dernier vers que mort vertige. une distance       magnol antoine simon 14 neuf j’implore en vain dernier vers aoi rêves de josué, le franchissement des deuxième j’ai relu daniel biga, la langue est intarissable n’ayant pas chaque automne les   anatomie du m et pour       grimpa   pour adèle et cet article est paru dans le violette cachéeton travail de tissage, dans sur la toile de renoir, les       juin elle ose à peine bribes en ligne a percey priest lakesur les  les œuvres de quelque temps plus tard, de le scribe ne retient de soie les draps, de soie et la peur, présente   le texte suivant a le passé n’est   né le 7 cinquième citationne pour jacky coville guetteurs religion de josué il aux george(s) (s est la dernier vers aoi je me souviens de       cerisi     cet arbre que  epître aux la musique est le parfum de la réserve des bribes tu le sais bien. luc ne la galerie chave qui       un attelage ii est une œuvre   pour théa et ses s’égarer on antoine simon 16     les provisions   iv    vers et tout avait       longte pour mireille et philippe       pour imagine que, dans la ce 28 février 2002. dans les hautes herbes ce pays que je dis est quatre si la mer s’est dans le pain brisé son une errance de madame, vous débusquez hans freibach :       au raphaël envoi du bulletin de bribes je t’enfourche ma   six formes de la   (à macles et roulis photo 1 non, björg, "tu sais ce que c’est la communication est (vois-tu, sancho, je suis marché ou souk ou voudrais je vous pour michèle gazier 1) dernier vers aoi quant carles oït la voici des œuvres qui, le       reine au programme des actions       alla       " le pendu     m2 &nbs rossignolet tu la des voiles de longs cheveux dans les carnets       ton l’attente, le fruit antoine simon 31 pur ceste espee ai dulor e un besoin de couper comme de dernier vers aoi     pourquoi nécrologie cyclades, iii°       ...mai carmelo arden quin est une       descen sculpter l’air :  tu vois im font chier mon travail est une macles et roulis photo 4 lu le choeur des femmes de dans ce périlleux       ma   (dans le j’ai perdu mon  la lancinante où l’on revient ses mains aussi étaient "moi, esclave" a l’art c’est la pour maxime godard 1 haute ce texte m’a été ...et poème pour     au couchant reflets et echosla salle Ç’avait été la toujours les lettres : patrick joquel vient de pure forme, belle muette, vous n’avez la mort d’un oiseau. dernier vers s’il bribes en ligne a « voici antoine simon 18 antoine simon 9 jamais je n’aurais dentelle : il avait c’est seulement au de sorte que bientôt il semble possible pour pierre theunissen la  les trois ensembles « 8° de  pour de il tente de déchiffrer, l’appel tonitruant du       temps où les coeurs af : j’entends station 5 : comment morz est rollant, deus en ad "nice, nouvel éloge de la r.m.a toi le don des cris qui  zones gardées de in the country       &n il ne reste plus que le quatrième essai de a supposer quece monde tienne quando me ne so itu pe       la on cheval titrer "claude viallat,       arauca écrirecomme on se je crie la rue mue douleur antoine simon 22 pour anne slacik ecrire est mouans sartoux. traverse de  tous ces chardonnerets six de l’espace urbain, pour martine deuxième essai le       longte       grappe portrait. 1255 : de pa(i)smeisuns en est venuz au rayon des surgelés       au     son     à dernier vers aoi   je t’ai admiré,       droite les dieux s’effacent       sur       va     de rigoles en pour yves et pierre poher et pour alain borer le 26 j’ai en réserve   marcel  dans le livre, le deuxième approche de       le vous avez tout est possible pour qui derniers vers sun destre  née à  c’était ce jour-là il lui vous dites : "un       embarq sous la pression des charogne sur le seuilce qui reprise du site avec la       object temps où le sang se       entre       allong       d&eacu ma voix n’est plus que poussées par les vagues passent .x. portes, sept (forces cachées qui le vieux qui dernier vers aoi   références : xavier    nous (À l’église et si au premier jour il mise en ligne d’un temps de pierres dans la       la vos estes proz e vostre de proche en proche tous f dans le sourd chatoiement des quatre archanges que station 1 : judas       neige la vie est dans la vie. se ce qui aide à pénétrer le autre petite voix   3   

les "et bien, voilà..." dit saluer d’abord les plus (josué avait et nous n’avons rien fragilité humaine. des voix percent, racontent 13) polynésie j’ai travaillé agnus dei qui tollis peccata   en grec, morías tout en vérifiant   entrons pour martine, coline et laure       sur c’est pour moi le premier de tantes herbes el pre dans un coin de nice, il arriva que dernier vers aoi dernier vers aoi à cri et à attention beau       montag     vers le soir       pourqu     le cygne sur tromper le néant le 15 mai, à       la temps de pierres il y a des objets qui ont la       le ici, les choses les plus dans le train premier j’ai ajouté autres litanies du saint nom antoine simon 15 a la femme au si elle est belle ? je       avant f le feu est venu,ardeur des avec marc, nous avons  jésus il ne sait rien qui ne va les dernières dans le patriote du 16 mars       rampan ce qu’un paysage peut normalement, la rubrique       force toi, mésange à deuxième apparition de       &n able comme capable de donner le "patriote",       voyage la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Gilbert Pedinielli

Gilbert Pedinielli

Dernier ajout : 11 février 2009.

Les 3 derniers textes : Les déferlantes .

Les 3 textes les plus lus : Les déferlantes .

J’ai écrit deux textes écrits sur le travail de Gilbert Pedinielli. "Les déferlantes", qui apparaît dans cette rubrique a servi de présentation a son exposition à la Colle sur Loup en 1992. On trouvera "Les Romaines" dans la rubrique des oeuvres croisées.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette