BRIBES EN LIGNE
il ne s’agit pas de     les provisions saluer d’abord les plus       ce "ah ! mon doux pays, (elle entretenait dernier vers aoi       rampan       allong pour michèle nouvelles mises en de la       glouss il y a tant de saints sur quelque temps plus tard, de  les éditions de on trouvera la video mesdames, messieurs, veuillez le ciel de ce pays est tout deuxième cette machine entre mes et si au premier jour il chairs à vif paumes c’est pour moi le premier béatrice machet vient de à propos “la que d’heures descendre à pigalle, se       au quai des chargeurs de Éléments - ce paysage que tu contemplais madame porte à pour le prochain basilic, (la       la       au et ma foi, dans l’effilé de equitable un besoin sonnerait  si, du nouveau       le   pour olivier la route de la soie, à pied, je serai toujours attentif à aux barrières des octrois       aujour    il       &n beaucoup de merveilles ne faut-il pas vivre comme a propos d’une elle ose à peine    en (de)lecta lucta   folie de josuétout est aucun hasard si se lorsque martine orsoni À peine jetés dans le la liberté de l’être j’ai ajouté       alla  dernières mises nous viendrons nous masser ce monde est semé le lent tricotage du paysage régine robin, l’art c’est la c’est un peu comme si, madame, c’est notre       sur dernier vers doel i avrat, tant pis pour eux. dernier vers aoi pour pierre theunissen la sur l’erbe verte si est il y a dans ce pays des voies       deux que reste-t-il de la genre des motsmauvais genre     de rigoles en c’est le grand       st f le feu s’est et voici maintenant quelques sous la pression des à propos des grands       le c’était une       force j’ai changé le   je n’ai jamais j’ai parlé écoute, josué, j’entends sonner les apaches : ce poème est tiré du mi viene in mentemi       sur     &nbs ce va et vient entre merci à la toile de iv.- du livre d’artiste laure et pétrarque comme jamais si entêtanteeurydice présentation du dernier vers que mort cinq madame aux yeux de prime abord, il quant carles oït la ecrire les couleurs du monde les routes de ce pays sont au commencement était       bonhe       maquis À max charvolen et martin la vie est ce bruissement       dans ainsi va le travail de qui antoine simon 3 dans le train premier       la les avenues de ce pays       le       l̵ attendre. mot terrible. « 8° de la réserve des bribes   (dans le quand nous rejoignons, en la littérature de alocco en patchworck © voici des œuvres qui, le pour martine, coline et laure préparation des granz est li calz, si se antoine simon 14 antoine simon 18   la production l’attente, le fruit dans ma gorge archipel shopping, la       le able comme capable de donner il faut aller voir       les bernadette griot vient de un jour, vous m’avez temps de pierres je suis celle qui trompe       en       pav&ea au programme des actions le géographe sait tout de proche en proche tous avant dernier vers aoi deuxième essai   saint paul trois dernier vers aoi     une abeille de passet li jurz, la noit est si j’avais de son dernier vers aoi journée de giovanni rubino dit  au travers de toi je a la libération, les carissimo ulisse,torna a au lecteur voici le premier avez-vous vu  au mois de mars, 1166       sur mais non, mais non, tu 1.- les rêves de aux george(s) (s est la l’éclair me dure,   jn 2,1-12 : la communication est       le tout le problème ensevelie de silence, on croit souvent que le but (dans mon ventre pousse une c’est extrêmement mais jamais on ne rêve, cauchemar, pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi       &n       o     faisant la tout à fleur d’eaula danse (ma gorge est une  de même que les rita est trois fois humble.       la  improbable visage pendu la terre nous pour jacqueline moretti, edmond, sa grande quatre si la mer s’est le temps passe si vite,       au heureuse ruine, pensait le proche et le lointain merci à marc alpozzo  pour jean le les cuivres de la symphonie siglent a fort e nagent e madame est une torche. elle       mouett pour angelo       au le vieux qui bruno mendonça  il y a le     m2 &nbs       fourmi       cerisi nos voix ainsi alfred… le lourd travail des meules "le renard connaît   ces sec erv vre ile       allong les étourneaux ! cliquetis obscène des reprise du site avec la       dans religion de josué il inoubliables, les je n’hésiterai     extraire "ces deux là se au rayon des surgelés       ( mougins. décembre rien n’est ma chair n’est je m’étonne toujours de la les premières la chaude caresse de les plus terribles l’illusion d’une antoine simon 5 quando me ne so itu pe       ton antoine simon 20 quand il voit s’ouvrir, couleur qui ne masque pas       il l’erbe del camp, ki pour qui veut se faire une       le l’ami michel le travail de bernard a grant dulur tendrai puis       aux et ces       qui envoi du bulletin de bribes     dans la ruela polenta       bonheu 0 false 21 18 il s’appelait     pluie du  dans le livre, le mult est vassal carles de mise en ligne d’un comme un préliminaire la imagine que, dans la pour frédéric dernier vers aoi traquer quelques autres et je vois dans vos " je suis un écorché vif. il aurait voulu être dernier vers aoi c’est la distance entre mille fardeaux, mille sixième dans les horizons de boue, de deuxième apparition et…  dits de       l̵ il n’est pire enfer que       un sur la toile de renoir, les       vu pour juste un mot pour annoncer pour mireille et philippe de profondes glaouis percey priest lakesur les antoine simon 12 le pendu peinture de rimes. le texte       &agrav m1       a supposer quece monde tienne le recueil de textes   le texte suivant a et combien dernier vers aoi trois (mon souffle au matin     après   adagio   je ce "nice, nouvel éloge de la la rencontre d’une iloec endreit remeint li os  pour de f dans le sourd chatoiement       dans pour martine troisième essai marie-hélène dernier vers aoi   clere est la noit e la rm : d’accord sur sept (forces cachées qui f le feu s’est     les fleurs du d’abord l’échange des le coeur du       à antoine simon 32     quand       et       avant dernier vers aoi n’ayant pas       magnol karles se dort cum hume dernier vers aoi on préparait     son etait-ce le souvenir je désire un en introduction à (vois-tu, sancho, je suis       vu introibo ad altare “dans le dessin et il parlait ainsi dans la il en est des meurtrières. juste un station 3 encore il parle       la       apr&eg (la numérotation des ( ce texte a exacerbé d’air non, björg, tu le sais bien. luc ne a ma mère, femme parmi       les  je signerai mon   se l’appel tonitruant du certains soirs, quand je madame est toute pour andré villers 1) un nouvel espace est ouvert je n’ai pas dit que le attelage ii est une œuvre       va temps où le sang se je me souviens de du fond des cours et des       au rm : nous sommes en dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte  née à pour egidio fiorin des mots le passé n’est       le le bulletin de "bribes pourquoi yves klein a-t-il toi, mésange à ecrire sur le tissu d’acier à la mémoire de travail de tissage, dans deux ajouts ces derniers nice, le 18 novembre 2004  le livre, avec souvent je ne sais rien de le galop du poème me pour raphaël le nécessaire non cet univers sans antoine simon 7 la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Amande In

Amande In

Dernier ajout : 11 février 2009.

Les 3 derniers textes : Blanche cristal .

Les 3 textes les plus lus : Blanche cristal .


  • Blanche cristal

    Traquer l’imperceptible Avec Amande In D’abord les faits En raison des importantes intempéries de la fin 2005 et de la montée des eaux qui s’en est suivie, le centre culturel finlandais, sis au (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette