BRIBES EN LIGNE
pour jacky coville guetteurs polenta       jardin f le feu s’est       alla 1 la confusion des nous dirons donc       la    si tout au long bribes en ligne a       sous station 4 : judas        (   encore une ne pas négocier ne libre de lever la tête tendresse du mondesi peu de antoine simon 19 voile de nuità la       au "moi, esclave" a  l’exposition      un mois sans trois tentatives desesperees a l’aube des apaches, dernier vers aoi     le cygne sur dernier vers aoi de l’autre non, björg, dernier vers aoi       apr&eg       &agrav la rencontre d’une  epître aux   si vous souhaitez madame, vous débusquez       ton les petites fleurs des nous viendrons nous masser de pa(i)smeisuns en est venuz le 15 mai, à dans le respect du cahier des c’est la distance entre       retour ce pays que je dis est quand c’est le vent qui tu le sais bien. luc ne mult ben i fierent franceis e comment entrer dans une d’ eurydice ou bien de       ce     dans la ruela le recueil de textes       six       ...mai dernier vers aoi     à pur ceste espee ai dulor e  au mois de mars, 1166 le géographe sait tout jouer sur tous les tableaux  tu ne renonceras pas. chercher une sorte de autre citation       apr&eg deuxième essai il en est des noms comme du       devant   au milieu de folie de josuétout est il faut aller voir l’art c’est la macles et roulis photo 6  “la signification l’existence n’est       dans temps où les coeurs ils s’étaient    il la bouche pure souffrance la pureté de la survie. nul dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte a la femme au  les premières (josué avait lentement  les œuvres de pas même pour julius baltazar 1 le aux george(s) (s est la f tous les feux se sont  “... parler une dans les rêves de la 0 false 21 18 toutes ces pages de nos autre essai d’un et ces 1- c’est dans mi viene in mentemi       quand les eaux et les terres quatrième essai de  tous ces chardonnerets quai des chargeurs de c’est une sorte de a grant dulur tendrai puis  pour de carles respunt : sur la toile de renoir, les       deux juste un mot pour annoncer j’arrivais dans les accoucher baragouiner l’illusion d’une rossignolet tu la dernier vers aoi archipel shopping, la je suis celle qui trompe (la numérotation des grant est la plaigne e large ce qui fait tableau : ce références : xavier tous feux éteints. des j’ai en réserve       la pie de profondes glaouis je ne peins pas avec quoi, vous avez certains soirs, quand je       au l’évidence  je signerai mon le travail de bernard  si, du nouveau     longtemps sur m1       comme une suite de  la lancinante  les trois ensembles bal kanique c’est À max charvolen et   (à pour lee mon travail est une branches lianes ronces soudain un blanc fauche le clere est la noit e la c’est la chair pourtant la question du récit       sur       que et nous n’avons rien   ces sec erv vre ile ce qu’un paysage peut grande lune pourpre dont les bientôt, aucune amarre dans le pays dont je vous     rien rare moment de bonheur,       grimpa avec marc, nous avons des voix percent, racontent  dernières mises       journ& les avenues de ce pays f les marques de la mort sur       m̵       object antoine simon 32 antoine simon 25 ouverture de l’espace "tu sais ce que c’est       le tant pis pour eux.  tu vois im font chier         &n quelque temps plus tard, de nécrologie prenez vos casseroles et À perte de vue, la houle des       bien deuxième suite     après essai de nécrologie, le lent déferlement     les fleurs du je reviens sur des       au af : j’entends 1) la plupart de ces i.- avaler l’art par       enfant       crabe- six de l’espace urbain, pas sur coussin d’air mais la fonction, le tissu d’acier démodocos... Ça a bien un       st je t’ai admiré, quant carles oït la huit c’est encore à au labyrinthe des pleursils pour jean-marie simon et sa ...et poème pour coupé en deux quand sequence 6   le dans ma gorge       midi mesdames, messieurs, veuillez dorothée vint au monde je crie la rue mue douleur me aux barrières des octrois a christiane tout mon petit univers en de sorte que bientôt ce poème est tiré du    courant "et bien, voilà..." dit et c’était dans il aurait voulu être pour alain borer le 26 souvent je ne sais rien de toute une faune timide veille       rampan bernard dejonghe... depuis nous savons tous, ici, que exacerbé d’air       dans  “ce travail qui la danse de samuelchapitre 16, versets 1 Ç’avait été la siglent a fort e nagent e    7 artistes et 1       le quand il voit s’ouvrir,       je dernier vers aoi vous êtes       dans viallat © le château de       soleil       chaque vertige. une distance antoine simon 24 quando me ne so itu pe "ah ! mon doux pays,       pass&e dernier vers aoi cliquetis obscène des une il faut dire les ( ce texte a la gaucherie à vivre,     tout autour voici des œuvres qui, le sixième   pour olivier     au couchant raphaËl     double merci à marc alpozzo li quens oger cuardise quand nous rejoignons, en la liberté de l’être ce et encore  dits (dans mon ventre pousse une petit matin frais. je te il n’était qu’un est-ce parce que, petit, on    regardant leonardo rosa la cité de la musique (josué avait jamais si entêtanteeurydice j’ai relu daniel biga, générations travail de tissage, dans j’ai changé le l’impression la plus percey priest lakesur les ki mult est las, il se dort       sur troisième essai et       une la galerie chave qui       le deuxième apparition l’attente, le fruit temps de bitume en fusion sur   1) cette il pleut. j’ai vu la pour andré villers 1) le geste de l’ancienne, d’abord l’échange des antoine simon 27 dans un coin de nice, dont les secrets… à quoi ecrire sur       voyage merle noir  pour fragilité humaine. neuf j’implore en vain       sur antoine simon 31 1-nous sommes dehors. introibo ad altare antoine simon 23       object journée de quel étonnant     [1]  je t’enfourche ma pluies et bruines, le coeur du       dans c’est extrêmement station 1 : judas       la ouverture d’une en cet anniversaire, ce qui       une genre des motsmauvais genre on préparait une fois entré dans la les routes de ce pays sont       entre et que dire de la grâce la tentation du survol, à au programme des actions  pour le dernier jour chaises, tables, verres, a la fin il ne resta que 1254 : naissance de       en il n’est pire enfer que  au travers de toi je       dans       je me « pouvez-vous quand vous serez tout       sur       &agrav       dans passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi À peine jetés dans le       neige "je me tais. pour taire.     nous je désire un dernier vers aoi       o bruno mendonça mais jamais on ne le temps passe si vite,       &ccedi trois (mon souffle au matin abstraction voir figuration  hier, 17       la c’est parfois un pays quatrième essai rares dernier vers aoi ce jour là, je pouvais rêves de josué, deuxième essai le   pour adèle et clers est li jurz et li toi, mésange à quelques textes gardien de phare à vie, au et si au premier jour il       allong deux mille ans nous il est le jongleur de lui  “comment       dans ainsi fut pétrarque dans sainte marie, mougins. décembre jamais je n’aurais mise en ligne attendre. mot terrible. effleurer le ciel du bout des  c’était     cet arbre que       sur     faisant la pour jean marie       glouss madame aux rumeurs c’était une la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > L’atelier du crocheteur > Résidence Jean Aicard

Résidence Jean Aicard

Dernier ajout : 14 février 2009.

Les 3 derniers textes : Préparation de la résidence .

Les 3 textes les plus lus : Préparation de la résidence .

Du 30 mars au 10 avril, je suis en résidence à Hyères, implanté dans le lycée Jean Aicard. Dans cette rubrique, la préparation et le siuvi de cette résidence.


  • Préparation de la résidence

    Les enseignants : Albertine Benedetto, Cécile Lucet, Cécile Carnet Les classes : 1ère AP, 2nde AP, STG Raphaël Monticelli Je viendrai avec l’intention d’avancer / terminer le travail suivant : (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette